ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

 

 

 N’ayez pas peur de vous agenouiller devant Dieu!

 

LES SERVANTS DE MESSE.

 

N’ayez pas peur de vous agenouiller devant Dieu! Car adorer le Créateur ne diminue en rien l’homme, mais lui restitue sa pleine humanité et dignité!

 

 

Le pape demande de transmettre aux jeunes le désir de suivre le Christ, source de bonheur ( TRANSMETTRE...2.11.2005 )

Il nous demande également de puiser dans l'immense héritage de Jean-Paul II et de relire Vatican II. Nous avons extrait quelques documents qui sont autant d'incitations pour encourager les servants d'autel.

Voici quelques extraits et les liens qui correspondent à ces textes.

 LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II AUX PRÊTRES POUR LE JEUDI SAINT 2004

  ( Il faut privilégier le soin des servants d'autel )

6. C'est précisément à cette lumière, chers Frères prêtres, qu'il faut privilégier, à côté d 'autres initiatives, le soin des servants d'autel , qui constituent comme un «vivier» de vocations sacerdotales. Le groupe des servants d ' autel , bien accompagné par vous au sein de la communauté paroissiale, peut parcourir un vrai chemin de croissance chrétienne, formant quasiment une sorte de pré-séminaire. Éduquez la paroisse, famille de familles, à voir dans les servants d ' autel ses propres enfants comme «des fils autour de la table» du Christ, Pain de vie (cf. Ps 127, 3).

Profitant de la collaboration des familles les plus sensibilisées et des catéchistes, suivez avec une profonde sollicitude le groupe des servants d'autel pour que, par le service de l' autel , chacun d 'eux apprenne à aimer toujours plus le Seigneur Jésus, le reconnaisse réellement présent dans l'Eucharistie et goûte la beauté de la liturgie. Toutes les initiatives concernant les servants d ' autel qui sont organisées par le diocèse ou par les zones pastorales doivent être promues et encouragées , en tenant toujours compte des différences d 'âge. Pendant mes années de ministère épiscopal à Cracovie, j'ai pu remarquer combien il était profitable de se consacrer à leur formation humaine, spirituelle et liturgique. Quand les enfants et les adolescents accomplissent leur service à l' autel avec joie et enthousiasme, ils offrent aux jeunes de leur âge un témoignage éloquent sur l'importance et la beauté de l'Eucharistie . Grâce à la sensibilité marquée et imaginative qui caractérise leur âge, et grâce aux explications et à l'exemple des prêtres et de leurs compagnons plus âgés, les plus jeunes peuvent aussi grandir dans la foi et se passionner pour les réalités spirituelles.

Et enfin, n'oubliez pas que vous êtes, vous, les premiers «apôtres» de servants d'autel : votre témoignage compte plus que tout autre moyen ou que toute autre assistance. Dans une participation régulière aux célébrations du dimanche et des jours de fête, les servants d ' autel vous rencontrent, par vos mains ils voient «se faire» l'Eucharistie, sur votre visage ils lisent le reflet du Mystère, dans votre cœur ils devinent l'appel à un amour plus grand. Soyez pour eux des pères, des maîtres et des témoins de la piété eucharistique et de la sainteté de vie!

Et toi, Mère du Christ Souverain Prêtre, obtiens toujours à l'Église des vocations nombreuses et saintes, et des ministres de l' autel fidèles et généreux.

Du Vatican, le 28 mars 2004, cinquième dimanche de Carême, en la vingt-sixième année de mon pontificat.  Jean-Paul II

_______________________________________________

Dans:    REDEMPTIONIS SACRAMENTUM

47 - Il est tout à fait louable que se maintienne la coutume insigne que soient présents des enfants ou des jeunes - dénommés habituellement « servants d’autel» ou «enfants de chœur» - qui servent à l’autel comme acolytes, et reçoivent, selon leurs capacités, une catéchèse utile, adaptée à leur service.[119] On ne doit pas oublier que, du nombre de ces enfants, qui servent à l’autel, a surgi, au long des siècles, une multitude de ministres sacrés .[120] Afin de pourvoir plus efficacement aux besoins pastoraux de ces servants d’autel, il est nécessaire d’instituer et de promouvoir pour eux des associations, en faisant même appel à la participation et à l’aide de leurs parents. Quand des associations de ce genre acquièrent une dimension internationale, il revient à la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements de les ériger, ou d’approuver et de reconnaître leurs statuts.[121] Les filles ou les femmes peuvent être admises à ce service de l’autel, au jugement de l’Évêque diocésain; dans ce cas, il faut suivre les normes établies à ce sujet .[122]

122] Cf. Conseil Pontifical pour l’Interprétation des Textes Législatifs, Responsio ad propositum dubium, 11 juillet 1992: AAS 86 (1994) pp. 541-542; Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, Lettre aux Présidents des Conférences des Évêques sur les fonctions liturgiques exercées par des laïcs, 15 mars 1994: Notitiae 30 (1994) pp. 333-335, 347-348; Lettre à un Évêque, 27 juillet 2001: Notitiae 38 (2002) 46-54.     

_______________________________________________

S.Em. le Card. Francis ARINZE,

Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements (CITÉ DU VATICAN)

Dans le cadre de la Célébration eucharistique, l’ars celebrandi se réfère à la participation intérieure et extérieure du célébrant et de l’assemblée. Il souligne l’importance d’éprouver un sentiment vif de contemplation émerveillée, presque de stupeur sacrée, face au Mystère de Dieu qui se révèle et nous donne ses richesses dans la Sainte Eucharistie. Il exige un silence réceptif et une réaction de prière qui procède de l’écoute des coeurs ouverts à l’action, cachée mais puissante, de l’Esprit Saint.
L’ars celebrandi impose de sérieuses exigences au prêtre qui célèbre le Sacrifice eucharistique: la conscience du ministère reçu lors de l’ordination ( agnosce quod agis, imitare quod tractas ) et la conscience qu’il agit in persona Christi et en tant que ministre de l’Église universelle. Il incite le prêtre à approfondir sa connaissance de la liturgie, de l’Écriture et de la théologie et souligne l’importance de la formation continue des prêtres qui exercent le ministère. En réalité, de nombreux abus liturgiques sont souvent causés par l’ignorance ou par une fausse conception de la liberté (Redemptionis Sacramentum, 7, 9).
L’ars celebrandi aide le prêtre à avoir une attitude pleine de foi et une posture disciplinée lors de la Messe. D’un côté, il ne peut pas s’isoler des présents, de l’autre, il ne doit pas devenir lui-même le protagoniste. La liturgie n’est pas en premier lieu ce que nous faisons mais ce que nous recevons dans la foi.
Quant aux autres participants à la célébration de l’Eucharistie - les servants d’autel, les lecteurs, le choeur , etc. - l’ars celebrandi exige d’eux une bonne préparation, la foi, l’humilité et une attention centrée sur le mystère sacré plutôt que sur soi.
Quand la Messe est célébrée dans cet esprit, elle nourrit la foi et l’exprime avec force - lex orandi, lex credendi. Grâce à une compréhension véritable du rôle des normes liturgiques, une telle célébration est exempte de toute banalisation et de toute désacralisation. Elle renvoie chez lui le peuple de Dieu après l’avoir nourri de manière appropriée, revitalisé spirituellement et envoyé de manière dynamique pour évangéliser.
Le rôle de l’Évêque diocésain en matière de promotion de l’ars celebrandi est d’une importance cruciale (cf. Sacrosanctum Concilium, 41; Instrumentum Laboris, 52). Les Messes célébrées dans les cathédrales, dans les grands sanctuaires et centres de pèlerinage, ainsi qu’à l’occasion de grands rassemblements de fidèles doivent être des modèles en matière d’ars celebrandi.     ( 
L’ars celebrandi 07.10.2005   )

_______________________________________________

Constitution conciliaire SACROSANCTUM CONCILIUM sur la Sainte Liturgie

Education à l'esprit liturgique

29. Même les servants , les lecteurs, les commentateurs et ceux qui appartiennent à la Schola cantorum s'acquittent d 'un véritable ministère liturgique. C'est pourquoi ils exerceront leur fonction avec toute la piété sincère et le bon ordre qui conviennent à un si grand ministère , et que le peuple de Dieu exige d 'eux à bon droit.

Aussi faut-il soigneusement leur inculquer l'esprit de la liturgie, selon la mesure de chacun, et les former à jouer leur rôle de façon exacte et ordonnée.

______________________________________________

CONGRÉGATION POUR LE CLERGÉ DIRECTOIRE POUR LE MINISTÈRE ET LA VIE DES PRÊTRES

32. Pastorale des vocations

Le prêtre réservera un soin particulier à la pastorale des vocations , en ne manquant pas d'encourager la prière à cette intention, de se dépenser dans la catéchèse, de soigner la formation des servants à l'autel, de favoriser des initiatives appropriées au moyen d'un rapport personnel qui fasse découvrir les talents et sache reconnaître la volonté de Dieu pour un choix courageux à la suite du Christ. (95)

Certainement, la conscience claire de son identité, la cohérence de sa vie, la joie transparente et l'ardeur missionnaire constituent autant d'éléments indispensables de cette pastorale des vocations qui doit s'intégrer dans la pastorale générale ordinaire.

Avec le séminaire, berceau de sa vocation et terrain d'une première expérience de vie de communion, le prêtre maintiendra toujours des rapports de collaboration cordiale et d'affection sincère.

C'est «une exigence incontournable de la charité pastorale» (96) que chaque prêtre — secondant la grâce du Saint-Esprit — se préoccupe de susciter au moins une vocation sacerdotale qui puisse continuer son ministère .

Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, le 31 janvier 1994, a approuvé le présent directoire et en a autorisé la publication.

_______________________________________________

BUREAU DES CÉLÉBRATIONS LITURGIQUES DU SOUVERAIN PONTIFE

          En cette année 2004, le Pape se rend de nouveau à Lourdes en pèlerinage, les 14 et 15 août

5 e Mystère: l'Institution de l'Eucharistie

Station: devant la basilique de Notre-Dame du Rosaire. Avec quelques évêques, prêtres et diacres se trouvera un grand nombre de servants d'autel puisque ce service, fortement loué dans les derniers documents du Saint-Siège , a une si grande importance pour l'initiation à l'Eucharistie et pour la pastorale des vocations .  En effet, il rend proche du Sauveur et il donne envie de le servir dans le sacerdoce en renouvelant le Sacrifice eucharistique et en servant ses frères.

_______________________________________________

 

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante