ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Motu Proprio de Benoît XVI : Le magistère vivant de l’Église

 

Le 12 février 2008 - Monseigneur Fernando Arêas Rifan, Évêque et Administrateur apostolique a publié une Instruction qu'il a adressé à tous les prêtres de l'Union Sacerdotale Saint Jean Marie Vianney (diocèse de Campos - Brésil). C'est un document extrêmement documenté que nous publierons en plusieurs fois. C’est une question doctrinale très sérieuse, qui concerne les principes dogmatiques de notre foi catholique.

Benoît XVI saluant Mgr Fernando Arêas Rifan

Motu Proprio de Benoît XVI : Le magistère vivant de l’Église

Le magistère vivant de l’Église

Orientation pastorale

Instruction et orientation adressées aux prêtres et aux fidèles de l’Administration Apostolique personnelle Saint-Jean-Marie-Vianney et aux autres catholiques liés à la liturgie traditionnelle auxquels cela pourra être utile

PRÉFACE À L’ÉDITION FRANÇAISE

J’ai écrit cette simple Orientation pastorale sur le Magistère vivant de l’Église [1] aux prêtres et fidèles de notre Administration apostolique, mais je crois qu’elle pourra être utile aussi aux autres prêtres et fidèles, à ceux d’autres pays, surtout de langue française. Ce sont certains de ces derniers eux-mêmes qui m’en ont demandé une version française, traduction que mes amis les moines du Barroux m’ont généreusement proposé de faire.

[1] La présente « Orientation pastorale » est une suite et un complément de mon « Instruction pastorale sur le pape et le Magistère de l’Église », accompagnée d’un catéchisme sur le même sujet, datée du 24/04/2005, pour l’inauguration du pontificat du pape Benoît XVI.

Je vous prie de la recevoir et de la lire avec un sincère esprit de fidélité à la Sainte Église et avec amour pour la vérité (il est à peine besoin de le rappeler, car je connais votre esprit catholique). J’ai cherché à me baser sur le Magistère de l’Église, en le défendant de beaucoup d’idées étrangères, malheureusement communes aujourd’hui dans nos milieux catholiques. Lisez-la, s’il vous plaît, avec calme et réflexion, surtout la première partie, en vous rappelant que les deux autres parties, concernant les conséquences pratiques et les applications des principes, doivent être lues à la lumière de la première partie, théorique. C’est une question doctrinale très sérieuse, qui concerne les principes dogmatiques de notre foi catholique.

Comme je le dis dans le texte, nous avons pris et prenons pour guides et pour lumières exclusivement la doctrine de la Sainte Église, transmise par son Magistère toujours assisté par le divin Esprit Saint, et notre engagement de conscience envers le bon Dieu, Notre-Seigneur, envers la Sainte Église et les âmes, sans nous laisser influencer par des considérations et des jugements humains.

Votre amour pour l’Église et votre désir d’être fidèles à sa doctrine vous feront bien saisir toutes les explications contenues ici. Nous croyons que ces éclaircissements, bien qu’incomplets, seront suffisants pour que les catholiques comprennent bien la question et acceptent l’orientation de l’Église, quoique nous soyons conscients que pour ceux qui ont bon esprit, surtout ceux qui ont le bon sens catholique, peu d’explications sont nécessaires ; mais pour ceux qui ne l’ont pas, hélas !, aucune explication ne sera suffisante.

Heureusement, après la publication de notre présente Orientation pastorale, nous avons eu la satisfaction de recevoir avec reconnaissance du Saint-Père, le Pape Benoît XVI, la lettre apostolique sous forme de Motu Proprio Summorum Pontificum, dans laquelle, en un geste de bonté et de générosité, « ouvrant tout grand son cœur », comme il s’exprime lui-même, et cherchant la « réconciliation interne au sein de l’Église », il vient de libérer pour le monde entier, comme forme extraordinaire, l’usage de la forme antique de l’unique rite romain, à côté de sa forme ordinaire, la Messe dans le rite de Paul VI, en vigueur actuellement dans l’Église.*

* N. d. T. Benoît XVI, Lettre apostolique Summorum Pontificum en forme de Motu proprio sur l’usage de la Liturgie romaine antérieure à la réforme de 1970, 7 juillet 2007

Et, pour parler en termes de réconciliation et de convivialité, disons que la nouvelle forme (ordinaire) de la Messe se présente comme impliquant une plus grande participation, et la forme ancienne (extraordinaire) exprime davantage la sacralité et la révérence due au mystère eucharistique. Pour cette raison, le Pape affirme que « les deux formes d’usage du rite romain peuvent s’enrichir réciproquement ». Ainsi, de même que le missel ancien pourra s’enrichir avec les nouveaux saints et de nouvelles préfaces, « dans la célébration de la Messe selon le Missel de Paul VI, pourra être manifestée de façon plus forte que cela ne l’a été souvent fait jusqu’à présent, cette sacralité qui attire de nombreuses personnes vers le rite ancien ».**

** N.d.T. Benoît XVI,  Lettre aux évêques accompagnant le Motu proprio Summorum Pontificum, 7 juillet 2007

Notre Administration apostolique, déjà en possession de ce privilège concédé par le Saint-Siège, applaudit avec effusion à cette initiative du Saint-Père, tellement bénéfique pour toute l’Église, et en exprime sa reconnaissance.

À ce propos, le cardinal Darío Castrillón Hoyos, dans son discours à l’Assemblée de la 5e Conférence du CELAM, à Aparecida, le 16 mai dernier, se référant à notre Administration apostolique et à son influence dans cette décision du Pape, influence due aux bonnes relations établies entre le diocèse de Campos et nous, rappela les bons fruits que celles-ci ont portés, après notre reconnaissance canonique. Voici les termes mêmes du cardinal : « … les fidèles qui se sont inscrits à l’Administration apostolique sont contents de pouvoir vivre en paix dans leurs communautés paroissiales ; qui plus est, de fait, certains diocèses brésiliens ont noué des contacts avec l’Administration apostolique de Campos, laquelle a mis à leur disposition des prêtres pour le soin pastoral des fidèles traditionalistes de leurs Églises locales. Le projet du Saint-Père a déjà été partiellement expérimenté à Campos, où la cohabitation pacifique des deux formes de l’unique rite romain de l’Église est une belle réalité. Nous espérons qu’un tel modèle produira de bons fruits aussi dans d’autres lieux de l’Église, où vivent ensemble des fidèles catholiques de sensibilités liturgiques différentes. Et nous espérons, en outre, qu’une telle modalité de vie en commun attirera aussi ceux des traditionalistes qui sont encore éloignés ».

Par ailleurs, nous recevons aussi avec beaucoup de joie le document en forme didactique du 10 juillet 2007,  Réponses à des questions relatives à certains aspects de la Doctrine sur l’Église, émanant de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, ratifié et confirmé par le Saint-Père lui-même, qui en a ordonné la publication, veillant une fois de plus à donner, contre l’interprétation moderniste, l’interprétation catholique officielle des textes du concile Vatican II.

Ces documents viennent corroborer l’enseignement que nous donnons dans notre présente Orientation pastorale sur le magistère vivant de l’Église, ce qui nous apporte beaucoup de réconfort, car nous savons ainsi que nous sommes en parfaite consonance avec les enseignements du Saint-Père et du Magistère de l’Église dans les circonstances actuelles.

La prière de chaque jour, la dévotion à la Très Sainte Vierge, Mère de l’Église, la Très Sainte Eucharistie, sacrifice et sacrement, seront l’assurance de notre fidélité et de notre persévérance.

À tous les lecteurs, avec mes humbles prières, ma cordiale bénédiction épiscopale.

En Jésus et Marie,

+ Fernando Arêas Rifan
Évêque titulaire de Cedamusa, Administrateur Apostolique.  
© Éditions Sainte-Madeleine — 2007


(A suivre)

Benoît XVI, guide de l’Église universelle, successeur de saint Pierre - 14.02.08 (2)
Le pape Benoît XVI et la réforme de la réforme liturgique - 16.02.08 (3)
Quand Benoît XVI nous parle de la beauté et de la profondeur du missel de saint Pie V (4)


On peut se procurer le livre dans la boutique en ligne sur www.barroux.org

Le Motu Proprio► Le texte officiel et tous les commentaires
 

Sources: www.barroux.org

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 12.02.2008 - BENOÎT XVI - T/M.P.

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante