ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI serait-il persona non grata en France ?

 

Le 02 octobre 2007 - (E.S.M.) - En consultant les différents sites Internet des diocèses de France, nous ne trouvons ni communications pénétrantes, ni analyses approfondies des textes magistériels, ni manifestations de soutien au pape Benoît XVI en faveur des décisions qu'il prend pour redonner à la liturgie sa forme authentique.

"Sans commentaire" Pour agrandir l'image: C'est ici

Le pape Benoît XVI serait-il persona non grata en France ?

DES FIDÈLES DE PLUS EN PLUS DÉÇUS

En consultant les différents sites Internet des diocèses de France et en y cherchant des directives claires concernant la liturgie, nous ne trouvons rien, à part quelques déclarations d'intentions ambiguës, dilatoires ou décalées: ni communications pénétrantes, ni analyses approfondies des textes magistériels, ni manifestations de soutien au pape Benoît XVI en faveur des décisions qu'il prend pour redonner à la liturgie sa forme authentique. Uniquement quelques réactions au coup par coup d'où ne se dégage aucune ligne pastorale cohérente et constructive. (Les évêques de France semblent davantage préoccupés par le projet de loi sur l'immigration).

Pour de nombreux fidèles catholiques, il n'y a donc désormais plus de doute possible: les évêques de France, dans leur immense majorité, sont fermement décidés à interpréter le Motu Proprio Summorum Pontificum du pape Benoît XVI exactement comme ils ont interprété jusqu'ici la Constitution sur la liturgie de Vatican II, c'est-à-dire complètement à contresens, avec les résultats affligeants que l'on constate dans les paroisses.

Pour un nombre croissant de fidèles, il est devenu évident que le Motu proprio Summorum pontificum ne sera pas davantage appliqué que ne l'a été jusqu'ici la Constitution Sacrosanctum Concilium. (pas davantage que l'Année de l'Eucharistie - Suggestions et propositions - Vatican - 15.10.2004)

Avec ce qui ressemble de plus en plus à du mépris, certains évêques de France sont en train de trouver tous les prétextes possibles pour renvoyer dos à dos tous les fidèles qui souhaitent la liturgie de l'Eglise romaine, que ce soit sous sa forme "ordinaire" ou sous sa forme "extraordinaire". C'est une réalité devenue incontestable.

Cette attitude épiscopale, outre le fait qu'elle blesse gravement la foi des fidèles et porte atteinte à l'unité de l'Eglise, semble désormais s'apparenter à une forme d'outrage fait à l'autorité pastorale du Successeur de Pierre, aujourd'hui, notre bien-aimé pape Benoît XVI.

ON PEUT COURT-CIRCUITER L'EGLISE NEO-GALLICANE

Le clergé français pourra-t-il encore longtemps berner les fidèles "de la base" qui veulent la vraie liturgie et non un patchwork de fantaisies cléricales ? Qui veulent le vrai catéchisme et non un assortiment de pieux sentiments ? Qui veulent le véritable enseignement de l'Eglise et non une relecture orientée de ce que dit le pape ? Il est permis d'en douter.

Pourquoi ? Parce que les fidèles qui veulent un enseignement solide pour leur foi font de moins en moins confiance aux responsables ayant la mainmise sur les instances diocésaines, tant leur apparaît évident le décalage entre ce que dit le Vatican et ce qu'on tente de leur faire croire au niveau de certains évêchés. Les fidèles peuvent désormais chercher l'information à sa source. Ainsi, alors que l'Exhortation Sacramentum Caritatis - et bien d'autres textes officiels - ne sont ni diffusés ni appliqués en France, le Cardinal Francis Arinze, Préfet de la Congrégation pour le Culte divin, nous permet d'avoir accès à l'enseignement lumineux du Saint-Père, grâce à un webcast en anglais  (cliquez ici)..

Ces deux textes sont de Denis CROUAN docteur en théologie, Pdt de Pro Liturgia. Nous le soutenons en relayant ses observations et c'est entre quinze et trente mille lecteurs qui chaque jours consultent nos pages, beaucoup de courrier "applaudissent" et manifestent aussi "leurs blessures" et leur affliction devant le mutisme et l'inertie. Le pape Benoît XVI a pourtant été très clair, il faut mettre fin aux abus et aux "déformations de la Liturgie à la limite du supportable"  et d'ajouter, entre autres, qu'il avait lui-même "constaté combien les déformations arbitraires de la Liturgie avaient profondément blessé des personnes qui étaient totalement enracinées dans la foi de l’Église." (Lettre du pape Benoît XVI aux évêques)

" France, fille de l'Eglise, es-tu fidèle à l'Alliance avec la sagesse éternelle ?" France

Nous observons l’étrange endormissement d’une culture qui semble frappée d’une amnésie profonde : Les racines chrétiennes de l'Europe- Cardinal Poupard

L'Evêque, responsable de la liturgie comme pédagogie de la Foi

Sources:  PRO LITURGIA

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 02.10.2007 - BENOÎT XVI - T/MP - International/France

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante