ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI: L'Eucharistie rien qu'un Mystère d'Amour

 

ROME, le 22 Mars 2007 - (E.S.M.) - Peu de commentateurs auront noté le caractère largement consensuel de l'exhortation du pape Benoît XVI, fruit de longs échanges entre 250 évêques du monde entier, 32 experts, 26 auditeurs laïques ou délégués de communautés non catholiques.

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde » ( Mt 28, 20).   Pour agrandir la photo: c'est ICI

Le saint-Père Benoît XVI: L'Eucharistie rien qu'un Mystère d'Amour

Lors d'une récente interview publié par CathoBel, le Père A. Mattheeuws s.j., le seul expert francophone participant au Synode de 2005, rappelle "qu'il faut lire l'exhortation du Saint-Père avec les yeux ouverts ! Si on se fixe uniquement sur ses propres désirs et attentes, on sera frustré ou bien, pire encore, dans la variété des points de l’exhortation, on trouvera toujours un point sur lequel se bloquer et se rigidifier. Avant d’en parler il faut lire l’exhortation calmement, seul ou en bonne compagnie, avec un commentaire". C'est ce que nous vous proposons, un commentaire d'un prêtre, Don bruno Attuyt, Curé et Recteur de la Basilique Notre Dame de la Victoire. Ce texte est facile à lire et mérite votre attention.

"Toutes les questions ne sont pas résolues, poursuit le père Mattheeuws, dans une exhortation ou même dans un compendium. Mais voyager paisiblement entre ce qui attire et ce qui éloigne, nous permet peut-être d’approfondir un Mystère qui est au-delà des mots.

Tel est le but poursuivi : approfondir le sacrement d’un amour qui nous dépasse.

Cette page est la première d'une série à suivre....

L’EUCHARISTIE : RIEN QU’UN MYSTÈRE D’AMOUR !

Six mois après la « controverse de Ratisbonne », voici que se rejoue un scénario sans surprise : le Pape Benoît XVI s’exprime en une longue méditation, les journalistes s’emparent de quelques positions à fort contenu passionnel, les retranchent de la riche pensée dans laquelle elles trouvent leur sens, les érigent en slogans outrés… et privent ainsi ceux qui, comme eux, ne prendront pas le temps de méditer les 140 pages du document d’en recueillir la vérité profonde.

Aussi avons-nous un devoir de vérité : Quels sont la nature et le contenu de cette exhortation apostolique ? De quelle manière les « questions sensibles » y sont-elles abordées ? Qu’en devons-nous retenir, nous catholiques, à qui ce discours s’adresse ? Nous répondons aujourd'hui à la première question.


UN DOCUMENT CONSENSUEL

« Sacrement de l'amour, la sainte Eucharistie est le don que Jésus-Christ fait de lui-même, nous révélant l'amour infini de Dieu pour tout homme. Dans cet admirable Sacrement se manifeste l'amour “le plus grand”, celui qui pousse“ à donner sa vie pour ses amis”. »

Ainsi commence, par la révélation de « l’amour infini de Dieu pour tout homme », l’Exhortation "Sacramentum Caritatis" dans laquelle le Pontife romain fait connaître les conclusions du Synode des Évêques tenu à Rome à l’automne 2005 sur le thème de l’Eucharistie.

Peu de commentateurs auront noté le caractère largement consensuel de ce texte, fruit de longs échanges entre 250 évêques du monde entier, 32 experts, 26 auditeurs laïques ou délégués de communautés non catholiques. Par cette exhortation « post-synodale », le Chef du Collège des évêques entend synthétiser « la richesse multiforme de réflexions et de propositions » exprimées par les Pères synodaux avec une grande variété de sensibilités.

Ces réflexions, Benoît XVI les organise suivant un plan limpide : l’Eucharistie est un mystère à croire (I), à célébrer (II) et à vivre (III).

UN MYSTÈRE A CROIRE : « IL EST GRAND LE MYSTÈRE DE LA FOI ! » (1)

Une première partie énonce quelques vérités de foi touchant au mystère de l’Eucharistie. Qu’on n’y cherche pas une catéchèse complète sur ce sacrement que l’on trouvera plutôt, avec toutes les références à la Tradition, dans l’ultime encyclique du pape Jean-Paul II, Ecclesia De Eucharistia, « par laquelle il nous a laissé une référence magistérielle sûre concernant la doctrine eucharistique et un ultime témoignage sur la place centrale que ce divin Sacrement occupait dans son existence. »

Dans cette exhortation, le pape Benoît XVI reprend les thèmes évoqués par les Pères synodaux en les relisant à la lumière de son encyclique Deus Caritas est (Dieu est amour), c’est-à-dire dans la perspective de l’amour que Dieu offre à l’homme.

Le don du Dieu d’Amour
Toute vérité de foi, en effet, a sa source en Dieu qui révèle aux hommes son Amour. « Dieu est Amour (agapè) », et cet Amour s’appelle Trinité, c’est-à-dire communion d’amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Cette agapè, Dieu la partage gracieusement avec les hommes afin qu’ils la reçoivent en eux et que cette grâce les sauve en les unissant à Lui (MC 8). Aussi, la foi chrétienne et ses exigences morales ne sont données à l’homme que pour lui permettre de vivre avec Dieu une alliance d’Amour.

Le Sacrifice de l’Alliance nouvelle
Le pacte par lequel Dieu a scellé cette alliance avec les hommes, c’est le Sacrifice de la Croix, « dans lequel Dieu se donne pour relever l’homme et le sauver. » Jésus est ainsi le véritable Agneau pascal, « qui s’est spontanément offert lui-même en sacrifice pour nous, réalisant ainsi la nouvelle et éternelle Alliance » (MC 9). Il est l’Agneau immolé et victorieux, qui mène à son achèvement la Pâque juive, figure annonciatrice de l’Alliance nouvelle.

Or « l’Eucharistie contient en elle cette nouveauté radicale, qui se propose de nouveau à nous dans chaque célébration. » À chaque Messe, les fidèles participent au Sacrifice de l’Agneau, qui est rendu présent dans le Sacrement de l’Eucharistie, de sorte que « l’Eucharistie nous attire dans l’acte d’offrande de Jésus. Il nous attire en Lui » (MC 11).

L’Eucharistie fait l’Église
En donnant sa vie sur la Croix, Jésus « a engendré l’Église comme son Épouse et son Corps » (MC 14). L’Eucharistie, qui est la présence actuelle de ce Sacrifice, donne vie chaque jour à l’Église. C’est pourquoi tous les actes par lesquels l’Église répand l’Amour de Dieu plongent leurs racines dans l’Eucharistie.

Le pape Benoît XVI décrit alors le lien vital entre l’Eucharistie et chacun des sacrements : l’Eucharistie couronne l’initiation chrétienne (MC 17-19) ; elle instaure l’authentique communion avec Dieu et nos frères, communion que restaure de manière merveilleuse le sacrement de Réconciliation (MC 20-21) ; l’Eucharistie est offerte, en la personne du Christ et au nom de toute l’Église, par ces « serviteurs » qui participent de manière spécifique au sacerdoce de la Nouvelle Alliance : les évêques et les prêtres qui, par leur célibat consacré, sont identifiés au « Christ Époux, qui donne sa vie pour son Épouse » (MC 23-24) ; comme « sacrement de la charité » et « banquet des noces » entre le Christ et l’Église, l’Eucharistie signifie et « fortifie d’une manière inépuisable l’unité et l’amour indissoluble de tout mariage chrétien » (MC 27-29).

Le signe du banquet éternel
Enfin, l’Eucharistie donne de goûter déjà aux fruits du festin éternel, et cet avant-goût « vient en aide à notre liberté en chemin » vers le Bonheur éternel (MC 30-32).
Ce Don de Dieu, la Vierge Marie nous apprend la manière de l’accueillir, elle qui a si parfaitement participé à l’offrande de son Fils et en a, la première, recueilli tous les fruits (MC 33).


UN MYSTÈRE A CELEBRER : LA BEAUTÉ DE L’ACTION LITURGIQUE (2): Benoît XVI
UN MYSTÈRE A VIVRE : LE PAIN DE LA VIE (3)  ► Benoît XVI
Les questions disputées: LE CÉLIBAT DES PRÊTRES ?  (4) Benoît XVI

Sources:  www.vatican.va - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 22.03.2007 - BENOÎT XVI - Table S.C.

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante