ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Mgr Pierre-Marie Carré commente "Spe Salvi" de Benoît XVI

 

Le 12 décembre 2007 - (E.S.M.) - Le 30 novembre, la 2e encyclique du pape Benoît XVI, consacrée à l’espérance, était publiée. Retrouvez l’éclairage de Mgr Carré, évêque d’Albi et président de la commission doctrinale, sur ce texte donné à l’entrée de l’Avent

Mgr Pierre-Marie Carré Pour agrandir l'image: CC

Mgr Pierre-Marie Carré commente "Spe Salvi" de Benoît XVI

Sauvés dans l'espérance

Pierre-Marie Carré, archevêque d'Albi

"Sauvé dans l'espérance". C’est le titre de l’encyclique que le Pape Benoît XVI nous donne à l’entrée de la période de l’Avent. Cette période de l’année est toute centrée sur l’espérance qui nous vient de Dieu.

Pour nous relancer dans une véritable attente, je vous propose quelques réflexions inspirées de cette encyclique. Bien sûr, il faudra la lire pour en percevoir toute la portée. Même si certains développements sont plus ardus, surtout dans la première partie, ce texte nous aide à fonder vraiment notre espérance en Dieu.

Le Saint-Père présente au fil de sa lettre plusieurs témoins de l’espérance. Placés dans des conditions humainement impossibles, ils ont trouvé une raison de vivre dans leur relation à Dieu, maître de l’impossible, qui leur a permis de ne pas désespérer. C’est vrai de Joséphine Bakhita, esclave soudanaise, plusieurs fois vendue à des maîtres cruels et violents, c’est vrai aussi du Cardinal Nguyen Van Thuan, pendant treize ans en prison au Vietnam, soutenu par la prière, et de bien d’autres encore.

Mais des témoignages ne suffisent pas. Benoît XVI, dans une discussion parfois serrée avec de nombreux penseurs, réfléchit à ce qu’est vraiment notre espérance. Il y a d’abord un lien étroit entre foi et espérance. Une foi qui n’est pas tournée vers l’avenir ne tient pas. Il existe dans le cœur humain une attente que les réalités matérielles ne peuvent pas rassasier, même si souvent elles l’étouffent. Oui, affirme le Pape, il y a au fond de nous un désir fort qui est la véritable espérance.

L’encyclique écarte deux objections souvent faites à l’espérance chrétienne : mettre sa confiance dans le progrès humain ou les sciences, n’a rien à voir avec elle. C’est l’amour, et même un amour inconditionnel (voir Romains 8,38), qui seul peut sauver l’être humain et lui donner d’espérer. De plus, la véritable espérance ne peut pas être réduite au seul individu : elle est communautaire.

En résumé, nous désirons la « vraie vie » qui ne peut venir que d’une communion avec Dieu (Jean 17,3), source de la Vie. En entrant dans une relation authentique avec le Christ Jésus, nous participons à sa manière d’être pour les autres et découvrons la véritable espérance chrétienne qui se tourne vers tous.

Pour achever sa lettre, le Pape invite à nous renouveler dans une prière qui s’appuie sur l’espérance et la nourrit. Il réfléchit à l’obstacle que représente la souffrance. Enfin, rappelle-t-il, s’il n’y a pas un jugement final qui implique à la fois justice et grâce, notre espérance reste limitée à cette terre.

Avec Marie, grande figure de l’Avent, mère de l’espérance, préparons-nous à la fête de Noël.

Pierre-Marie Carré
Archevêque d'Albi


La table des articles "Spe Salvi"
 

Sources: CEF

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 12.12.2007 - BENOÎT XVI - T/Sp.S.

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante