ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI effectue des réformes au Vatican

 

ROME, Dimanche 12 mars 2006 - Samedi, à peine les conclusions des Exercices Spirituels de Carême prononcées, le pape Benoît XVI a surpris avec d'importants changements dans la structure de la direction du Vatican: l'acceptation d'une démission et la fusion de deux dicastères.

 

Benoît XVI effectue des réformes à la Curie Romaine.

Samedi, à peine les conclusions des Exercices Spirituels de Carême prononcées, le pape Benoît XVI a surpris avec d'importants changements dans la structure de la direction du Vatican : l'acceptation d'une démission et la fusion de deux dicastères.

D'abord, le pape Benoît XVI a accepté la démission pour limite d'âge du Cardinal Stephen Fumio Hamao, jusqu'à présent Président du Conseil Pontifical pour ce qui est de la Pastorale des migrants et des personnes en déplacement et a décidé d'unir ce dicastère au Conseil Pontifical Justice et Paix , et par conséquent le responsable des fonctions qu'accomplissait le cardinal japonais retombent maintenant sur le Cardinal Renato Raffaele Martino .

En outre, le Pape Benoît XVI a décidé d'unir le Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, dont la présidence est vacante depuis la nomination de l'Archevêque Michael Fitzgerald comme nouveau Nonce en Egypte, au Conseil Pontifical pour la Culture , que préside le Cardinal français Paul Poupard.

En annonçant ce dernier changement, la Salle de Presse du Saint-Siège a indiqué que "le Pape, afin de favoriser un dialogue plus intense entre les hommes de culture et les représentants des diverses religions, a uni pour le moment la présidence du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux à celle du Conseil Pontifical pour la Culture et, par conséquent, a nommé le Cardinal Paul Poupard comme Président du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux".

La note de presse souligne que ce dernier changement est "momentané". Le Cardinal Martino a 73 ans, tandis que le Cardinal Poupard en aura 76 en août.

Déjà comme Cardinal, le Pape Benoît XVI à plus d'une occasion s'était montré partisan d'une réduction et de l'unification de nombreux dicastères de la Curie romaine ; c'est pourquoi, les vaticanistes italiens ont annoncé la nouvelle comme "le début d'un processus de réforme".

 

Lors d'un entretien avec Jean-Marie Guénois, chef du service religieux de La Croix :

Vous avez rencontré plusieurs fois Joseph Ratzinger. Lors de conférences de presse mais aussi en privé, chez lui. Quel souvenir en gardez-vous ?
Celui d’un homme d’une grand affabilité, vivant avec sa sœur aujourd’hui décédée, très discrètement, vêtu d’une simple soutane. C’est un prêtre, un théologien, avec une grande qualité d’écoute et passionné par le débat d’idées. Mais ce n’est pas un démagogue et il sait mettre le doigt où cela fait mal. On l’a bien vu lors de sa méditation du vendredi saint où il a osé parler de la Curie en des termes terribles, dénonçant « l’orgueil » et « l’autosuffisance » de certains !
Benoît XVI n’a pas d’image à soigner, ce qui lui importe c’est la vérité des choses. En cela, il sera dérangeant !

 

Les réflexions du cardinal Ratzinger, pape Benoît XVI, qui résonnèrent le soir du Vendredi Saint dans le cadre suggestif du Colisée, sont restées imprimées dans la conscience des hommes. "Mais ne devons-nous pas penser également - telle a été son invitation vibrante lors de la méditation de la neuvième Station - à ce que le Christ doit souffrir dans son Eglise elle-même? Combien de fois abusons-nous du Saint-Sacrement de sa présence, dans quel coeur vide et mauvais entre-t-il souvent! Combien de fois ne célébrons-nous que nous-mêmes, et ne prenons-nous même pas conscience de sa présence! Combien de fois sa Parole est-elle déformée et galvaudée! Quel manque de foi dans de très nombreuses théories, combien de paroles creuses! Que de souillures dans l'Eglise, et particulièrement parmi ceux qui, dans le sacerdoce, devraient lui appartenir totalement! Combien d'orgueil et d'autosuffisance!". "Souvent, Seigneur - telle a été la prière qui a jailli de son coeur -, ton Eglise nous semble une barque prête à couler, une barque qui prend l'eau de toute part. Et dans ton champ, nous voyons plus d'ivraie que de bon grain. Les vêtements et le visage si sales de ton Eglise nous effraient. Mais c'est nous-mêmes qui les salissons! C'est nous-mêmes qui te trahissons chaque fois, après toutes nos belles paroles et nos beaux gestes. Prends pitié de ton Eglise. Tu t'es relevé, tu es ressuscité et tu peux aussi nous relever. Sauve ton Eglise et sanctifie-la. Sauve-nous tous et sanctifie-nous" .

 

  Eucharistie, Sacrement de la Miséricorde. 12.03.2006 - EGLISE

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante