ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Bureau de presse du

Saint-Siège

 SYNODE DES EVEQUES

Interventions de la 17e congrégation - 14 octobre 2005

DIX-SEPTIEME CONGREGATION GENERALE

 CITE DU VATICAN, 14 OCT 2005 (VIS). La dix-septième congrégation de l'Assemblée synodale s'est ouverte à 16 h 30' en présence du Pape et sous la présidence du Cardinal Francis Arinze (233 Pères synodaux). Elle a été occupée à la lecture des rapports des divers groupes linguistiques.

 

Les rapports sont le fruit des discussions au sein des carrefours; ils sont rédigés sous forme de collection des opinions de la majorité comme de la minorité et expriment de façon claire les avis unanimes ainsi que les avis contraires.

Ces rapports, soumis à l’approbation des carrefours, contiennent toutes les suggestions et les réflexions des membres de chaque carrefour et représentent une description fidèle des opinions de la majorité et de la minorité. Ces rapports sont extrêmement importants, car ils sont l’expression la plus évidente et la mieux formulée de la pensée des pères synodaux, qui ont participé à la discussion des carrefours. Ils contiennent aussi les éléments de base des conclusions du synode. Les rapports, dans leur ensemble, représentent une première synthèse du travail synodal.

Lors de la dix-septième congrégation générale, vendredi après-midi 14 octobre les rapports des carrefours suivants, rédigés par les rapporteurs des carrefours, ont été présentés d’après l’ordre des demandes d’intervention:
 

Voici des extraits de certains rapports de ces Circuli Minores:

 

GROUPE ANGLOPHONE B: Mgr.Donald William WUERL, Evêque de Pittsburgh (USA): "Nous avons reconnu un certain nombre de valeurs à souligner dans la célébration eucharistique. La première et la plus significative est le fait que l'Eucharistie est essentielle pour l'Eglise... Nous devons également prendre en compte le sérieux problème de la diminution du nombre de prêtres dans de si nombreuses régions du monde. Nous reconnaissons également la place du clergé marié dans les Eglises orientales. Notre discussion a mis en évidence le fait que le célibat n'est pas la principale ni même la seule raison de cette diminution. En effet, la culture actuelle est en crise dans un grand nombre d'autres secteurs y compris la nature, la durée et la vitalité du mariage. Le manque d'engagements perpétuels nous est apparu comme un Leitmotiv fondamental au cours de nos réflexions portant sur un grand nombre d'aspects de la vie moderne. En considérant la situation, nous devons désormais faire quelques observations sur la manière de l'affronter... Premièrement, la nécessité évidente d'encourager les vocations au ministère sacerdotal. Un clergé indigène est le résultat attendu de la présence de l'Eglise dans une région. Cependant, les Eglises locales devraient être ouvertes au partage des prêtres... Finalement, nous avons affronté le problème des cérémonies eucharistiques qui prennent maintenant souvent la place de la messe. Nos réflexions ont renforcé le besoin de trouver des fonctions religieuses plus clairement définies à la place de la messe ,quand le besoin s'en fait sentir. Nous sommes arrivés à la conclusion que des programmes destinés aux prêtres, aux diacres et aux laïcs pour une bonne liturgie ne sont pas seulement utiles mais nécessaires. La participation de laïcs bien préparés et des programmes paroissiaux de formation liturgique sont à encourager ".

 

GROUPE HISPANOPHONE B: Mgr.Alberto GIRALDO JARAMIL ­LO, PSS, Archevêque de Medellín (Colombie). Nous avons "élaboré 27 propositions qui peuvent se regrouper sous les points suivants: Que des orientations de soutien soient données aux prêtres pour que leurs célébrations expriment la conscience d'agir sous l'action de l'Esprit Saint. Ils assurent, ainsi, la présence du Christ dans l'Eucharistie, avec toute la richesse de son œuvre salvifique. Que chaque évêque donne une grande importance à la formation des séminaristes en les accompagnant, eux et leurs formateurs. Une attention toute spéciale doit être accordée à la sélection et à la formation des candidats pour vivre le charisme du célibat. Que l'on puisse assurer une célébration solennelle dans la cathédrale, dans les paroisses et dans les diverses églises du diocèse, et que l'on s'assure que les fidèles puissent visiter le Saint Sacrement durant toute la journée. Que, dans le diocèse, soit organisée une pastorale des vocations bien structurée, qui parte de la prière pour les vocations avec le soutien des familles, des prêtres et des séminaristes. Que l'on accorde une attention toute spéciale aux malades afin de leur assurer l'Eucharistie, aliment d'immortalité, source intarissable d'une culture de la vie. Que l'on assure un accompagnement attentif à ceux qui ont fondé leur famille sur le sacrement du mariage. Dans la préoccupation de la situation difficile de ceux qui ont éprouvé la douleur de la séparation, il faudra aller à eux avec une attitude miséricordieuse afin de leur offrir une orientation et un soutien qui leur permettent de clarifier leur situation à travers un procès canonique approprié. Que soit réalisée une pastorale renouvelée du sacrement de la réconciliation. Que l'on identifie des parcours catéchistiques adéquats pour que les prêtres et les fidèles comprennent la présence de Marie dans chaque célébration eucharistique. Que l'on comprenne que, même si l'Eucharistie est un don, il est de notre devoir pastoral, d'amener les fidèles à ce sacrement, en les aidant à recevoir dignement le Christ Sacrement ".

 

GROUPE ANGLOPHONE A: Mgr.Diarmuid MARTIN, Archevêque de Dublin (Irlande). "L'adoration eucharistique en dehors de la messe devrait naître de l'action eucharistique et y ramener. L'adoration eucharistique, considérée comme un signe des temps qui réapparaît, peut fortement soutenir la sainteté des personnes et des communautés.

Le groupe a exprimé une particulière appréciation, une affirmation et un encouragement à l'égard des prêtres pour leur fidélité dans le ministère de l'Eucharistie. Au sujet de l'Ars Celebrandi, on a souligné que l'important ne porte pas sur les types de chorégraphies du rite liturgique mais sur la manière de pénétrer dans le mystère eucharistique et le désir d'entrer en communion avec Dieu, à travers le mystère pascal.. Il a également été suggéré de préparer une liste d'homélies thématiques portant sur l'ensemble des mystères fondamentaux du salut à travers des références appropriées au lectionnaire, aux Pères de l'Eglise et au Catéchisme de l'Eglise catholique. Le groupe a également souligné le besoin de développer la spiritualité eucharistique des laïcs. Il a été également suggéré la compilation d'un Compedium eucharistique, avec des contenus doctrinaux, catéchistiques et dévotionnels au bénéfice des fidèles. Il a insisté  aussi sur les liens entre Eucharistie et sacrement de la pénitence, en particulier parce que de nombreuses personnes ont perdu le sens du péché. La réduction importante du nombre de prêtres dans certaines régions est une sujet d'inquiétude pour toute l'Eglise. En l'absence de prêtres, on doit souligner l'importance de la liturgie de la Parole comme soutien apporté à ceux qui sont privés d'Eucharistie. Dans certaines régions du monde, la diminution du nombre de personnes participant régulière­ment à la messe est une source de grande préoccupation".

 

GROUPE LINGUISITIQUE FRANCOPHONE C: Mgr Paul-André DUROCHER, Evêque d'Alexandria-Cornwall (Canada). "Notre attitude face à la sécularisation doit être plus nuancée. En effet, il y a des semences de la Parole dans le monde d'aujourd'hui... La foi célébrée dans l'Eucharistie doit aussi être vécue au quotidien. Le contemplation du sacrifice du Christ auquel nous sommes appelés à nous associer pourra nous aider à faire cette unité de foi et de vie. Mais il faut comprendre ce sacrifice comme un mystère d'amour, une promesse de vie, un chemin de liberté. La pénurie des prêtres nous attriste et nous ressentons vivement l'angoisse des nombreux fidèles qui n'ont pas accès aux sacrements à cause d'elle. L'idée d'ordonner des Viri Probati a été débattue, mais n'a pas retenu la majorité des voix. Le groupe est unanime à affirmer la valeur inestimable du célibat sacerdotal pour l'Eglise latine et veut engager l'Eglise dans une pastorale vocationnelle encore plus énergique, positive et ouverte aux dons de Dieu. Par ailleurs, nous pensons qu'un meilleur encadrement des prêtres Fidei Donum aidera à pallier un peu cette pénurie".

 

GROUPE GERMANOPHONE: Mgr.Gerhard Ludwig MÜLLER, Evêque de Regensburg (Allemagne). "La présentation de l'Eucharistie comme source et sommet de la vie et de la mission de l'Eglise demeure la tâche de la théologie, de la spiritualité et de la pastorale. Les lacunes dans la compréhension de la liturgie et de la pratique ne peuvent être surmontées qu'à travers une orientation positive et engagée en direction de Jésus-Christ. Il est 'la lumière véritable, qui éclaire tout homme'. Dans la civilisation occidentale, les chrétiens sont toutefois touchés par la sécularisation de la conscience. Cela peut conduire à une banalisation des vérités chrétiennes et à une profanation de la liturgie et de la manière de vivre. Il existe souvent une discordance entre le catéchisme que l'on a en tête et les tentations et les pressions d'un mode de vie collective déterminé uniquement par des exigences intérieures. Les conséquences peuvent en être l'indifférence, mais aussi les agressions à l'égard de la doctrine et de la morale de l'Eglise, en apparence extérieure au monde et hostile à la vie... Comment l'Eglise peut-elle, au sens de Gaudium et Spes, accueillir, partager et formuler les préoccupations, les questions et les besoins des hommes d'aujourd'hui et, toutefois, précisément aujourd'hui, témoigner du Christ comme réponse aux questions existentielles fondamentales de l'homme? L'on peut attendre un authentique renouveau chez les chrétiens, les religieux et les laïcs, en particulier chez les jeunes chrétiens engagés, qui se laissent attirer par le Christ, qui vivent de l'amour du Christ eucharistique et qui sont disposés à accepter une manière de vivre le mariage chrétien et la vie selon les conseils évangéliques, auquel ils ont été appelés par l'Esprit Saint pour construire l'Eglise à travers les différents charismes. Il ne s'agit pas, ici, de quantité, mais de qualité ".

 

GROUPE LINGUISTIQUE ITALIANOPHONE B: Mgr.Renato CORTI, Evêque de Novara (Italie)."Il nous a paru bon de privilégier deux questions: la question relative à l'éducation à la foi eucharistique et celle relative à l'engagement missionnaire que nous sommes appelés à cultiver à travers la célébration eucharistique... Sur le thème de l'éducation des fidèles à la place centrale de la célébration eucharistique dominicale, la discussion a conduit à consacrer un large espace au dimanche, entendu comme Dies Christi et comme Dies Hominis. L'on a abordé ce sujet, en particulier en considérant aussi le dimanche comme Dies Ecclesiae... L'on a également réfléchi sur l'expérience qui doit être proposée aux personnes qui accèdent aux sacrements et comment donner à tout cela la forme d'un parcours, et même d'une mystagogie . Quant à la pastorale en faveur de ceux qui sont dans une situation matrimoniale irrégulière, la réflexion a considéré avant tout la période qui précède le mariage, en se référant à l'éducation des jeunes et aux formations pré-matrimoniales, puis la condition souvent lourde de solitude que l'on vit au sein des familles, en évoquant la nécessité de cultiver profondément en paroisse le contact direct avec les familles . On a enfin considéré le cas de ceux qui sont dans une situation matrimoniale irrégulière, en tentant d'indiquer des attentions éventuelles et importantes afin que les personnes se sentent accueillies, qu'elles s'en remettent au Seigneur et qu'elles accomplissent des pas concrets à la lumière de l'Evangile".

 

NDLR : Dans ce synode, il y a beaucoup de questions et d'interventions au sujet des divorcés remariés. Peut-on formuler la question suivante? Est-il raisonnable, digne et "valable" d'accorder le mariage sacramentel à des baptisés qui ne pratiquent plus, depuis disons un certain temps, sachant  que c'est pertinemment et consciemment qu'après la "cérémonie (parfois spectacle organisé par la famille)", elles persisteront délibérément dans ce choix de vie, loin des sacrements?

 

 

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante