ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Voyage de Benoît XVI en Allemagne, c'est parti !

 

Le 29 janvier 2011 - (E.S.M.) - Ce document ne prouve rien, il est utilisé pour mettre dans l'embarras Benoît XVI, qui, même s'il est vrai que, durant ces années, il a été tenté de certaines ouvertures, déjà dans l'interview avec Messori "Rapport sur la foi", clarifie sa position, sereinement en reconnaissant la validité de celle-là et d'autres doctrines qu'on tentait de changer.

Le pape Benoît XVI - Pour agrandir l'image Cliquer

Voyage de Benoît XVI en Allemagne, c'est parti !

Le 29 janvier 2011 - E. S. M. - Premières attaques issues du Suddeutsche Zeitung, qui a "exhumé" (sic!) une pétition signée par Joseph Ratzinger en 1970

Célibat des prêtres : quand Ratzinger s'interrogeait
Le Figaro

Dans les années 1970, le futur Benoît XVI avait signé une pétition en faveur de l'ouverture d'un débat sur cette question.
À l'époque, celui qui allait devenir le gardien du dogme de l'Église catholique avant d'être élu pape n'était qu'un simple théologien allemand. Dans les années 1970, Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, ne dissimulait pas ses doutes quant à l'obligation de célibat pesant sur les prêtres catholiques. C'est ce que rapportait, vendredi, le quotidien allemand Sueddeutsche Zeitung, qui a exhumé (ndlr: comment???) des archives de l'épiscopat allemand une pétition signée par Joseph Ratzinger. Ces révélations interviennent alors que le débat sur la pertinence du célibat agite la communauté catholique allemande jusque dans les rangs de la CDU, le parti de la chancelière.
Adressé aux évêques d'Allemagne, le mémorandum daté du 9 février 1970 entendait attirer l'attention de l'épiscopat sur une «situation alarmante au sein de l'Église». «Notre réflexion est centrée sur la nécessité d'examiner la question du célibat sous un jour critique pour l'Église latine en Allemagne et dans le monde», expliquait le groupe de neuf théologiens allemands, dont faisait partie Ratzinger. Mettant notamment en avant le manque criant de vocations et la difficulté pour l'Église de se doter de jeunes prêtres, les pétitionnaires leur demandaient d'étudier si une telle pratique était réellement nécessaire.

Scandales pédophiles

...Dans cette missive discrètement archivée par l'Église catholique à Ratisbonne (sud), les théologiens précisent qu'ils n'entendent pas préempter une décision visant à supprimer l'obligation du sacerdoce sans mariage. Cependant, le fait qu'ils aient ressenti le besoin de rédiger une pétition soulevant ouvertement cette question montre clairement que Benoît XVI cultivait des doutes quant au célibat à l'époque. Rédigée dans la foulée du concile œcuménique de Vatican II, une telle pétition serait difficilement imaginable aujourd'hui alors que les scandales pédophiles au sein de l'église en Allemagne ont fait du célibat une question brûlante.
Une série d'affaires de violences physiques et sexuelles a éclaté il y a un an avec les révélations d'abus dans le très huppé collège jésuite Canisius, à Berlin, dans les années 1970 et 1980. Celle-ci a relancé le débat sur le célibat au sein de l'Église. La semaine dernière, plusieurs responsables politiques catholiques d'Allemagne ont appelé les évêques du pays à mener campagne auprès du pape Benoît XVI pour obtenir l'abrogation de la règle du célibat des prêtres. L'Église doit ordonner prêtres des hommes mariés dont les épouses ne seraient plus en âge d'avoir des enfants, écrivent les signataires de cet appel, parmi lesquels le président du Bundestag, Norbert Lammert, et la ministre de l'Éducation, Annette Schavan, tous deux membres de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel. Si le Vatican demeure inflexible, estiment-ils, l'Église allemande devrait «envisager une exception régionale».

Lisez surtout le dernier paragraphe, celui intitulé "Scandales pédophiles": c'est éclairant!

J'avais l'intention de traduire, comme document, l'article paru sur La Repubblica, que celui ci-dessus reprend en partie.

Assez avec le célibat des prêtres
Embarras pour la lettre de 70, dévoilée par le SZ (Sueddeutsche Zeitung)

Je me contenterai donc de cette phrase, qui dit tout:

C'est une découverte embarrassante pour Benoît XVI, aussi parce que cette année, en septembre, il visitera son pays natal, l'Allemagne, où le parti de gouvernement, la CDU d'Angela Merkel, est en première ligne contre l'obligation du célibat

Ah bon? parce que madame Merkel est aussi chef religieux?
Et doit-on comprendre qu'à huit mois du voyage en Allemagne, les premières boules puantes commencent déjà à fuser?

Je n'ai pas lu, faute de compétences linguistique, l'article du Suddeutsche Zeitung , journal qui fut au printemps dernier à la pointe des attaques contre le Saint-Père et même contre son frère lors des affaires de pédophilie, et je ne doute pas de sa parfaite mauvaise foi!
Nous ignorons tout du contexte.
Le problème du célibat sacerdotal, tel que le conçoit le Pape, est, comme toute réalité de l'Eglise, bien plus complexe que ce que croient les robots qui peuplent les salles de rédaction - et moi aussi, je l'avoue! Par exemple, nous avons vu que la constitution apostolique Anglicanorum coetibus a permis à des prêtres mariés de rejoindre la communion de Rome .
Et en plus, qui oserait nier au jeune théologien de 42 ans le droit, comme chacun, d'avoir eu un parcours personnel et d'avoir évolué?
Je ne doute pas que des voix plus compétentes que la mienne s'élèveront si nécessaire, non pas pour "défendre" le Saint-Père, qui n'en a certes pas besoin, mais pour rétablir ses propos dans leur juste contexte.

* * *

 Très intéressants commentaires sur le site de Raffaella qui écrit:

A propos de ce document, attention au piège: c'était l'une des dernières années où, comme le confessera Ratzinger lui-même, il était lui aussi attiré par certaines innovations; ce n'est qu'après approfondissement que, dès 1973, il commencera à prendre ses distances avec Rahner ...
Dans l'Encyclique Sacerdotalis caelibatus de 1967 Paul VI réaffirme la position claire de l'Eglise catholique sur la pratique du célibat: Le célibat sacerdotal, que l'Eglise garde depuis des siècles comme un joyau splendide, conserve toute sa valeur également à notre époque.

Le 12 mars 2010 (ndt: cf Discours aux participants au Congrès théologique promu par la Congrégation pour le clergé), Benoît XVI réaffirme la valeur du célibat des prêtres .

Dans la Lettre aux séminaristes d'Octobre 2010, le Pape Benoît XVI, sur la question si le célibat du clergé serait en partie à blâmer pour les abus sexuels commis par des prêtres, défend le célibat comme condition préalable pour que les prêtres puissent parvenir à une "humanité authentique, pure et mature."

Et c'est justement Hans Kung, qui soutient au contraire que le "théologien prometteur Ratzinger" avait trahi le groupe des modernistes!
Ce document ne prouve rien, il est utilisé pour mettre dans l'embarras Benoît XVI, qui, même s'il est vrai que, durant ces années, il a été tenté de certaines ouvertures, déjà dans l'interview avec Messori "Rapport sur la foi", clarifie sa position, sereinement en reconnaissant la validité de celle-là et d'autres doctrines qu'on tentait de changer.

Attention à certains articles, soyons "doux comme des colombes, mais prudents comme des serpents", dit le Seigneur, parce que nous sommes au milieu des loups (Matthieu 10/16) ...
 

Sources : Benoit-et-moi

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 29.01.2011 - T/Brèves

 

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante