ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Le frère de Benoît XVI honoré

 

Le 27 octobre 2010 - (E.S.M.) - Le 25 Octobre dernier, le frère de Benoît XVI a reçu à Rome le Prix "Fondazione pro musica ed arte sacra".

Le pape Benoît XVI et son Georg Ratzinger

Le frère de Benoît XVI honoré

Le 27 octobre 2010 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - La semaine dernière, commentant la présence du Maestro Bartolucci parmi les cardinaux créés par Benoît XVI lors du consistoire du 20 novembre, Sandro Magister annonçait la remise du prix à Georg Ratzinger et écrivait :

(...) ce sera comme si la pourpre conférée au premier honorait aussi le second. Le fait n’est pas hors du commun, si l’on se rappelle que Léon XIII, lors de son premier consistoire, en 1879, fit cardinal son propre frère, Giuseppe Pecci, jésuite et vice-bibliothécaire de la Sainte Église Romaine.

Pour le frère du pape, la musique s'apprend à l'église

La musique sacrée est aujourd'hui encore l'occasion d'aborder le monde de la musique, dans l'absolu (comme telle).
Parole de Mgr Georg Ratzinger, frère du pape Benoît XVI, qui fut durant des décennies directeur de la chorale des Domspatzen de Ratisbonne.

Ce 25 Octobre, il a reçu un prix spécial: le Prix "Fondazione pro musica ed arte sacra".
Le prix lui a été attribué "en reconnaissance de l'œuvre de toute une vie, et de ses importants mérites dans le domaine de la musique sacrée, pour s'être dédié infatigablement pendant plus de trente ans en faveur de la musique sacrée, au Dôme de Ratisbonne, et dans le monde entier, mettant au service de l'annonce de la foi le talent général que le Dieu Créateur lui a offert, et glofiant Dieu Tout-Puissant à un très haut niveau artistique".

La reconnaissance est liée au Festival international de Musique et Art sacré qui, cette année atteint sa neuvième édition et est dédié au pape Benoît XVI dans la cinquième année de son pontificat.
Un rendez-vous qui n'est pas seulement de musique et d'art, mais aussi un lieu de rencontre pour réfléchir sur le sens et la valeur de la musique dans la liturgie. Les concerts-événements ont lieu dans les basiliques pontificales de Rome, avec l'Orchestre philharmonique de Vienne comme invité habituel.

Nombreux ont été les invités de marque, en particulier le pape Benoît qui, déjà en 2002, comme cardinal avait tenu à "baptiser" un concert de la première édition du Festival, et qui en 2008 avec les participants à la XIIe Assemblée Générale du Synode des évêques, assista comme Pape à un concert à la Basilique de Saint-Paul hors les Murs. Pas étonnant donc que le prix qui, depuis 2004 est décerné à des artistes et des sympathisants, soit allé en 2010 à Mgr Georg Ratzinger, frère du pape Benoît XVI et musicien passionné.

La remise du prix, dans la Salle académique de l'Institut pontifical de musique sacrée a été un vrai événement(...) .
Les lauréats sont quatre: Mgr Ratzinger, Domenico Bartolucci directeur émérite de la Chapelle Sixtine et futur cardinal, le président du Philharmonique de Vienne, Clemens Hellsberg, et Hans Urrigshrdt, mécène du Festival.
Un prix qui est aussi un cadeau symbolique. Une bougie d'art créée par Heribert Schenk Memmingen, avec le symbole de la Trinité, des chœurs d'anges et des symboles de l'alliance ancienne et nouvelle.

Cette année, en plus, un cierge spécial a été créé pour le Pape Benoît XVI. Un véritable chef-d'œuvre de symboles, avec Marie, Pierre et Paul, et bien sûr, Saint-Benoît.
Une salve d'applaudissements a salué le frère du pape, accompagné du secrétaire personnel de Benoît XVI, Georg Gänswein, au moment de la proclamation.

Avec Mgr Ratzinger, on parle toujours de musique, et aussi d'enseignement de la musique, et comment la musique sacrée a encore aujourd'hui non seulement une valeur artistique mais aussi éducative.
"Certes, il est encore très important de parler de « musique sacrée » aujourd'hui. Et du reste, c'est aussi une occasion pour ceux qui vivent dans les zones rurales d'avoir leur premier contact avec la musique en tant que telle. Souvent, les premières connaissances musicales viennent à travers la musique sacrée". Le frère du pape explique en effet qu'"il est important pour ceux qui s'occupent de musique sacrée, de faire découvrir le sens même de la musique. Et la musique sacrée rend la liturgie plus communicative et aussi plus joyeuse, et d'autant plus belle et a donc une énorme valeur".

Et puis, un exemple concret: "Je me souviens d'une très grand basse, Walter Berry, dont la belle voix a été découverte parce qu'il chantait dans la chorale de son église, et ainsi il a commencé sa carrière"

En dépit de ses presque 87 ans et de ses yeux fatigués, Georg Ratzinger garde l'enthousiasme intact d'un jeune homme, quand il s'agit de musique, et quand je lui demande si le pape son frère joue bien, il répond "Certes, il a beaucoup de talent!"
Et il se désole de ne plus pouvoir jouer avec lui.
 

Sources : benoit-et-moi

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 27.10.2010 - T/Musique Sacrée

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante