ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

POURQUOI NOS ÉVÊQUES NE SUIVENT-ILS PAS LE PAPE BENOÎT XVI ?

 

Le 25 janvier 2008 - (E.S.M.) - Même si l'Église a la chance d'avoir un pape d'une envergure exceptionnelle, elle a aussi, au niveau des diocèses français, un épiscopat qui réduit la foi chrétienne à sa seule dimension morale, qui limite la charité à un comportement purement éthique, et qui restreint la célébration de la foi à quelques comportements subjectifs.

La Liturgie, source de vie Pour agrandir l'image: C'est ici

POURQUOI NOS ÉVÊQUES NE SUIVENT-ILS PAS LE PAPE BENOÎT XVI ?

Ces derniers temps, au Vatican, plusieurs prélats ont clairement abordé la question de la désobéissance de certains clercs et, parmi eux, de certains évêques. Les évêques de France ne devraient-ils pas se sentir parmi les premiers visés ? On peut sérieusement se poser la question quand on voit, ne serait-ce que dans le domaine qui nous intéresse plus particulièrement - celui de la liturgie - le peu d'empressement qu'ils mettent à suivre les orientations données par les Souverains Pontifes et précisées dans les grands textes diffusés par le Vatican.

En effet: qu'est-ce qui a changé dans les paroisses de France depuis la publication de textes tels que Sacramentum Caritatis, de Ecclesia De Eucharistia, de Mane nobiscum Domine ? Rien. Strictement rien comme tout fidèle peut le constater.

L'ensemble des évêques français continue à mettre les enseignements magistériels sous le boisseau et à traiter la liturgie comme si elle n'était plus qu'un chantier permanent, un moment de libre expression, un moyen de valoriser quelques super-laïcs désignés pour occuper des chaises au cours de réunions inter paroissiales aussi fatigantes qu'inutiles.

Dans presque toutes les églises, le dimanche venu c'est la laideur et le laisser-aller qui est la marque de fabrication de la "messe à la française"; dans toutes les célébrations eucharistiques des chansons sans valeur remplacent le chant grégorien et des célébrants - mal fagotés - utilisent la liturgie pour mettre leur ego en valeur et faire ainsi écran entre les fidèles et la liturgie de l'Église.

Et que l'on vienne pas nous dire que nous exagérons en présentant les choses de cette façon : des témoignages viennent de partout et, au cas où l'on viendrait à douter de leur authenticité, il suffit d'assister à une célébration dominicale pour constater que les principes élémentaires de la liturgie sont, d'une façon générale, ignorés et bafoués.

Ainsi, même si l'Église a la chance d'avoir un pape d'une envergure exceptionnelle, elle a aussi, au niveau des diocèses français, un épiscopat qui réduit la foi chrétienne à sa seule dimension morale, qui limite la charité à un comportement purement éthique, et qui restreint la célébration de la foi à quelques comportements subjectifs.

Cette situation est d'autant plus inacceptable que tous les évêques de France sont aujourd'hui en possession des grands textes signés de Jean-Paul II et de Benoît XVI : les fidèles sont donc en droit de se demander pourquoi ils sont face à un épiscopat fermement décidé à ne pas en tenir compte.

Denis CROUAN docteur en théologie, Pdt de Pro Liturgia


Addendum : Un ami canadien, positif autant qu'aimable, Georges Allaire, nous envoyait le 17 de ce mois un petit article que nous  hésitâmes à diffuser. La presse canadienne s'en est chargée et un chapitre étant en parfaite cohérence avec les propos de Monsieur CROUAN, nous l'évoquons, à présent, sans inquiétude.

Georges Allaire expliquait dans ce bref communiqué les raisons qui avaient probablement déterminé Benoît XVI à ne pas être physiquement présent au Congrès Eucharistique du mois de juin à Québec.

(...) Les causes légitimes ne manquent pas (...) mais constate t-il, l'immense majorité de la population est indifférente à l'égard de son message et la majorité bruyante et silencieuse de son clergé au Québec lui est franchement hostile.

(...) des personnes demandèrent à un évêque la raison pour laquelle il ne répandait pas les écrits de Benoît XVI auprès de ses prêtres, sa réponse fut éloquente : « Je ne veux pas perturber mes prêtres ».  Il termine son billet par cette phrase lapidaire "Dieu a mieux à faire que d'enfoncer une porte verrouillée. Benoît XVI en est possiblement conscient". Lire l'article :  (Benoît XVI ne viendra pas | Le Soleil | Cyberpresse)
 

Sources: PRO LITURGIA

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 25.01.2008 - BENOÎT XVI - T/Église

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante