ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI lève l'excommunication de quatre évêques de la Fraternité Saint Pie X

 

Le 24 janvier 2009  - (E.S.M.) - Dans un décret publié ce samedi 24 janvier par le Vatican, le pape Benoît XVI, préfet de la Congrégation pour les évêques, a levé l'excommunication qui pesait sur quatre évêques sans mandat Pontifical, par Mgr Lefebvre le 30 juin 1988 à Écône.

Le pape Benoît XVI et Mgr Fellay

Benoît XVI lève l'excommunication de quatre évêques de la Fraternité Saint Pie X

Le 24 janvier 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Le Saint Père Benoît XVI, après un processus de Dialogue entre le Siège Apostolique et la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, représentée par son Supérieur Général, S.E. Mons. Bernard Fellay, a accueilli la demande formulée à nouveau par le dit prélat, par une lettre du 15 décembre 2008, au nom également des trois autres Évêques de la Fraternité, S.E. Mons. Bernard Tissier de Mallerais, S.E. Mons. Richard Williamson et S.E. Mons. Alfonso de Galarreta, de lever l'excommunication qui les avaient frappés depuis vingt ans.

En effet, à cause des consécrations épiscopales faites en date du 30 juin 1988 par S.E. Mons. Marcel Lefebvre, sans mandat Pontifical, les quatre Évêques mentionnés ont été frappés par l'excommunication latae sententiae, déclarée formellement par la Congrégation pour les Évêques en date du 1° Juillet 1988.

S.E. Mons. Bernard Fellay, dans la lettre citée, manifestait clairement au Saint Père que : « nous sommes toujours fermement déterminés dans la volonté de rester catholique et de mettre toutes nos forces au service de l'Église de Notre Seigneur Jésus Christ, qui est l'Église catholique romaine. Nous acceptons ses enseignements avec un esprit filial. Nous croyons fermement à la Primauté de Pierre et à ses prérogatives, et c'est pourquoi, la situation actuelle nous fait beaucoup souffrir ».

Sa Sainteté Benoît XVI, qui a suivi dès le début ce processus, a toujours cherché à resouder la fracture avec la Fraternité, en rencontrant même personnellement S.E. Mons. Bernard Fellay, le 29 août 2005. A cette occasion, le Souverain Pontife a manifesté la volonté de procéder par étapes et en temps raisonnables sur ce chemin et maintenant, bénignement, avec des sollicitude pastorale et une miséricorde paternelle, à travers le Décret de la Congrégation pour les Évêques du 21 janvier 2009, lève l'excommunication qui touchait Évêques mentionnés. Le Saint Père a été inspiré dans cette décision de l'vœux qui on arrive plus à vite à la complète réconciliation et à la pleine communion.


DÉCRET DE LA CONGRÉGATION POUR LES ÉVÊQUES

Dans une lettre adressée le 15 décembre 2008 à Son Em. le Cardinal Dario Castrillón Hoyos, Président de la Commission Pontificale Ecclesia Dei, Mons. Bernard Fellay,  au nom également des autres trois Évêques consacrés le 30 juin 1988, sollicitait à nouveau la levée de l'excommunication latae sententiae déclarée officiellement par un Décret du Préfet de cette Congrégation pour les Évêques en date du 1er Juillet 1988. Dans cette lettre mentionnée, Mons. Fellay affirme, entre autres : « nous sommes toujours fermement déterminés dans notre volonté de rester catholiques et de mettre toutes nos forces au service de l'Église de Notre Seigneur Jésus Christ, qui est l'Église catholique romaine. Nous acceptons son enseignement avec un esprit filial. Nous croyons fermement à la Primauté de Pierre et à ses prérogatives, et c'est pourquoi, la situation actuelle nous fait beaucoup souffrir ».

Sa Sainteté Benoît XVI - sensible comme l'est un père au malaise spirituel manifesté par les intéressés à cause de la sanction d'excommunication et confiant dans l'engagement exprimé par eux dans la lettre citée, de n'épargner aucun effort pour approfondir  les questions encore en suspens dans des entretiens nécessaires avec les Autorités du Saint Siège, afin de pouvoir parvenir rapidement à une solution pleine et satisfaisante du problème posé à l'origine - a décidé de reconsidérer la situation canonique des Évêques Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galarreta consécutive à leur consécration épiscopale.

Par cet acte on désire consolider les relations de confiance réciproques et intensifier et stabiliser les rapports de la Fraternité Saint Pie X avec le Siège Apostolique. Ce don de paix, au terme des célébrations de Noël, veut être aussi un signe pour promouvoir l'unité dans la charité de l'Église universelle et arriver à supprimer le scandale de la division.

On souhaite que ce pas soit suivi d'une réalisation rapide de la pleine communion avec l'Église de toute la Fraternité Saint Pie X, témoignant ainsi d'une véritable  fidélité et d'une véritable reconnaissance du Magistère et de l'autorité du pape avec la preuve de l'unité visible.

Par les fonctions expressément accordées par le Saint Père Benoît XVI, en vertu du présent Décret, je relève les Évêques Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso de Galarreta de la censure d'excommunication latae sententiae déclarée par cette Congrégation le 1er Juillet 1988, tandis que je déclare privé d'effets juridiques, à partir de la date d’aujourd’hui, le Décret émis à cette époque.

Rome, de la Congrégation pour les évêques, 21 janvier 2009.
Card. Giovanni Battista Re
Préfet de la Congrégation pour les évêques

Texte original du décret Italien (© traduction E.S.M.)

***

Mgr Fellay remercie le pape Benoît XVI

Mgr Fellay dissocie la Fraternité Pie X des propos négationnistes de Mgr Williamson

Lettre adressée par Monseigneur Fellay, supérieur général de la Fraternité Saint Pie X à la télévision suédoise ayant diffusé une interview de Monseigneur Williamson jeudi soir dernier. Mgr Williamson, membre de la Fraternité, déclarait lors de cet entretien : « Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz".
Selon, le porte parole de la salle de presse du saint Siège, le père Federico Lombardi, les déclarations de Mgr Williamson n'ont "aucun rapport" avec la mesure prise par le Vatican ce samedi de lever le décret d’excommunication à la demande des quatre évêques ordonnés en 1988 par Mgr Lefebvre.

Ci-dessous l’intégralité de la lettre de Mgr Fellay à la télévision suédoise.
Sveriges Television Ab-SVT

A toute personne concernée,

Permettez-moi de me présenter. Je suis le supérieur général de la Fraternité Saint Pie X. J’ai appris l’existence d’une interview, qui devrait être diffusée ce soir, accordée par Monseigneur Williamson, un membre de notre fraternité, à la télévision suédoise. Bien qu’il ait été convenu que cet entretien ne porte que sur des questions religieuses, le journaliste a demandé l’opinion de l’évêque au sujet de problématiques historiques. Il est évident qu’un évêque ne peut parler, avec son autorité ecclésiale, que de questions relevant de la foi et de la morale. S’il s’exprime sur des sujets séculiers, il prend la responsabilité, en son nom propre, de ses opinions personnelles. La Fraternité que je dirige n’a aucune autorité pour s’exprimer sur de telles problématiques, et ne revendiquera jamais une telle autorité. Notre unique objectif est la restauration de la doctrine traditionnelle au sein de l’Eglise catholique. Et c’est pour cela même que nous sommes acceptés, respectés et estimés à travers le monde. Il est honteux d’utiliser une interview portant sur des questions religieuses pour y introduire des questions séculières et controversées avec la claire intention de mal représenté et de manière mal intentionnée les activités de notre Fraternité religieuse. Une attaque aussi mauvaise n’atteindra pas son but. La fraternité de Saint Pie X ne renoncera pas à son intention d’offrir aux catholiques suédois la vraie foi catholique et les sacrements auxquels ils ont droit.

Menzingen, 21 janvier 2009
Monseigneur Fellay

(radiovaticana)
 

Sources : www.vatican.va -   E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 24.01.2009 - T/Eglise

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante