ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

LA FAMILLE

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

TEXTES DU VATICAN

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Autorité du Pape Benoît XVI et obéissance des fidèles

 

Le 23 février 2008 - Le 22 février nous fêtons "la Chaire de Saint Pierre, Apôtre". Les brebis du troupeau qui appartient à Dieu, en tant que Créateur et Sauveur, ont été confiées à l'apôtre Pierre et à ses successeurs, les Papes.

Chaire de St Pierre ( Le Bernin) Pour agrandir l'image: C'est ici

Autorité du Pape Benoît XVI et obéissance des fidèles

Le 22 février nous fêtons "la Chaire de Saint Pierre, Apôtre".. Les brebis du troupeau qui appartient à Dieu, en tant que Créateur et Sauveur, ont été confiées à l'apôtre Pierre et à ses successeurs, les Papes (Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église… Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre…, ce que tu délieras…Matthieu 16,18-19). De ce fait, le Pasteur du troupeau, le Pape, aujourd'hui le Saint-Père Benoît XVI, est chargé de veiller sur lui, de le protéger des loups habillés en brebis et des faux prophètes (Mt 7,15) et de parler au nom du Christ. Les textes du jour : Vendredi 22 février 2008

En outre, le Pape Benoît XVI n'est pas propriétaire de ce qu'il a reçu, mais dépositaire. Il garde fidèlement, il transmet et il enrichit. Il ne concocte pas des nouveautés pour suivre le monde (dont le prince est Satan, Jn 14,30) et ses modes, plaire aux journalistes pour être populaire et avoir des bons sondages d'opinion; il est fidèle au Christ que le monde continue de moquer et de crucifier – et marche sous le regard de Dieu qui l'a choisi et le conduit.

"Mon véritable programme, avait annoncé le Saint-Père Benoît XVI, lors de la Messe inaugurale de son pontificat, le 24 avril 2005, est de ne pas faire ma volonté, de ne pas rechercher mes idées, mais, avec toute l’Église, de me mettre à l’écoute de la parole et de la volonté du Seigneur, et de me laisser guider par lui, de manière que ce soit lui-même qui guide l’Église en cette heure de notre histoire".

Pour rappel, nous disons qu'il existe deux sortes de magistère: l'ordinaire et l'extraordinaire (c'est comme pour la Messe, en ce moment!). Le Pape, "chargé de confirmer ses frères dans la foi, proclame, par un acte définitif, un point de doctrine touchant la foi ou la morale." C'est le Magistère extraordinaire (exceptionnel) protégé par l'infaillibilité. Elle nous engage "à adhérer dans l'obéissance de la foi à ces définitions" (C.E.C. n° 891). Par exemple, le dogme de l'Immaculée conception de la Vierge Marie défini par le Pape PIE IX en 1854 ou de l'Assomption par le Pape Pie XII, en 1950; dernier dogme défini solennellement). Le Pape engage aussi son infaillibilité lorsqu'il canonise les saints.

Quant au "Magistère ordinaire" du Pape (et des évêques en communion avec lui) qui propose "un enseignement qui conduit à une meilleure intelligence de la Révélation en matière de Foi et de mœurs" "les fidèles doivent donner l'assentiment religieux de leur esprit qui prolonge celui de la foi" (C.E.C. n°892). Enseignement contenu dans "les documents pontificaux" (encycliques notamment) et dans les Instructions des congrégations romaines approuvées par le Pape (Foi, Clergé, Culte divin et sacrements, etc.).

Certains (de deux tendances opposées) voudraient réduire l'obéissance au Pape, aux dogmes, au "Magistère extraordinaire". Tout le reste serait laissé à leur libre-examen, comme pour les Protestants (sous la conduite "de l'Esprit", c'est-à-dire le leur, bien entendu), afin d'avoir une religion à leur convenance d'où aurait été supprimée l'obéissance et la vertu qui en est le support : l'humilité.


En cette fête de la Chaire de St Pierre, prions pour l'Église qui chemine dans l'espérance, guidée par notre pape Benoît XVI et ses pasteurs et soyons fidèles en toutes choses à la Parole de Dieu, qu'elle soit toujours mieux écoutée, contemplée, aimée et vécue.

Benoît XVI a rappelé l’histoire et le chemin de cette « chaire » de Pierre. La première « chaire » se situait au Cénacle de Jérusalem : lire le texte
 

Sources: www.vatican.va - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 23.02.2008 - T/Église

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante