Ci-dessus moteur de recherche


ACCUEIL

BENOÎT XVI

CHRIST MISERICORDIEUX

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

FARNESE LOUIS-CHARLES

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI souligne la priorité d'approcher les jeunes de l'Evangile"

 

ROME, le 22 février 2007 - (E.S.M.) - Comme à l'accoutumée en début de Carême, le Saint-Père Benoît XVI a rencontré ce matin à 11h dans la salle des bénédictions, les prêtres de Rome et le clergé romain à l'occasion de la Fête de la Chaire de Saint Pierre.

Le pape Benoît XVI rencontre les prêtres du diocèse de Rome

Benoît XVI souligne la priorité d'approcher les jeunes de l'Evangile"

En la Fête de la Chaire de Saint Pierre

Comme à l'accoutumée en début de Carême, le Saint-Père Benoît XVI a rencontré ce matin à 11h dans la salle des bénédictions, les prêtres de Rome et le clergé romain à l'occasion de la Fête de la Chaire de Saint Pierre. Le pape a répondu avec simplicité et profondeur aux questions adressées par les prêtres.

Dans un climat de  joie et de communion, les paroissiens romains ont dialogué avec le Souverain Pontife autour du sujet de l'annonce de l'Evangile dans un monde chaque fois plus sécularisé, et sur le défi de la transmission de la foi aux générations suivantes.

Neuf prêtres romains ont pris la parole pour poser à Benoît XVI des questions sur les matières relatives au sujet de la pastorale des jeunes, l'importance des Sanctuaires, l'art sacré comme instrument d'évangélisation, et le rôle des mouvements ecclésiaux.

Le Saint Père a souligné que la mission fondamentale du clergé de la capitale romaine est celle d' "approcher les nouvelles générations de l'Evangile".

Au cours de cet entretien où le pape Benoît XVI a annoncé qu’il signerait bientôt l’Exhortation post-synodale sur l’Eucharistie qui devrait aider "tant dans la célébration liturgique que dans la méditation personnelle, la préparation des homélies, mais aussi dans la célébration de l’Eucharistie et la revitalisation de la piété populaire".

"Il est important que les gens puissent voir que l’Eglise n’est pas un organisme supranational, un corps administratif et de pouvoir. Elle n’est pas plus une agence sociale, mais un corps spirituel", a affirmé le pape. "En intériorisant cette vision, nous pouvons aussi attirer notre peuple dans cette vision afin qu’il comprenne que l’Eglise n’est pas une grande structure, une organisation internationale. L’Eglise est corps du Christ et donc une réalité spirituelle“, a expliqué le Saint Père.

Le pape a ainsi demandé aux prêtres de transmettre ce message: "dans les homélies, nous devons donner cette vision".  "L’homélie reste la meilleure occasion pour être proche des gens et communiquer la spiritualité. A travers elle, nous devons communiquer le contenu de la parole de Dieu".

Benoît XVI a également reconnu la difficulté pour les prêtres de s’adresser aux jeunes qui, aujourd’hui, "vivent dans un contexte culturel qui rend difficile la rencontre avec le Christ". En répondant à une question du responsable diocésain de la pastorale de la jeunesse, le pape a ainsi rappelé que la jeunesse "devait être une priorité dans le travail pastoral, car les jeunes vivent dans un monde qui est éloigné de Dieu". "Moi, malheureusement, je vis assez éloigné et je ne peux pas donner d’indication concrète, a poursuivi Benoît XVI, mais il me semble que le premier élément est l’accompagnement. On peut vivre la foi à notre époque, la foi n’est pas une chose du passé, c’est quelque chose de bon aussi pour aujourd’hui".

"En Italie je vois comment la foi est encore profondément enracinée dans le coeur de la société italienne, mais elle est également menacée", a-t-il signalé.

Le pape a rappelé en répondant à une autre question, que l’art et la musique sacrés devaient être des moyens de "communication de la foi" et être utilisés dans la catéchèse. "C’est un devoir de bien de comprendre l’art, pas seulement au niveau formel, comme les historiens de l’art, mais pour faire revivre le contenu qui l’a inspiré. Ceci est une obligation pour la formation des futurs prêtres : transformer en catéchèse vivante ce que l’art représente".

Benoît XVI a souhaité "apprendre sur la situation concrète et ainsi ne pas vivre dans un monde abstrait". Le pape a été très applaudi et n’a pas hésité à faire preuve d’humour dans ses réponses. Ainsi, en répondant à une question sur "la spiritualité et le travail quotidien des prêtres", il a voulu “confesser sa faiblesse". "La nuit, je ne peux pas prier et je voudrais dormir. Cependant, il faut réellement un peu de temps libre pour le Seigneur. La rencontre personnelle avec la Parole de Dieu est importante. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais cherchons à spiritualiser notre engagement".

Le Saint Siège, à travers Radio Vatican et le Bureau de Presse, rendra publique, dans les prochains jours, la transcription complète de cette audience

Texte intégral du discours du Saint Père dès traduction

Sources: ACI - www.vatican.va - E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 22.02.2007 - BENOÎT XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante