ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI : la véritable espérance pour résoudre la pauvreté

 

Rome, le 19 décembre 2008 - (E.S.M.) - La mission chrétienne, de manière exhaustive, c’est apporter Jésus au monde. Le missionnaire qui dirait que cela ne suffit pas, parce qu’il faut d’abord « remplir le ventre », construirait sur le sable.

La mission chrétienne c’est apporter Jésus au monde - Pour agrandir l'image Cliquer

Benoît XVI : la véritable espérance pour résoudre la pauvreté

Le 19 décembre 2008 -  Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Puisque l’Église n’est ni un parti ni un syndicat, comment peut-elle contribuer au changement du monde, et en particulier lutter contre la pauvreté ? Tout simplement en vivant sa nature même, de communauté fraternelle convoquée par Dieu, des quatre vents, sans distinctions, qui partage le toit et la nourriture comme Jésus l’a fait et enseigné. Pour cela, la mission de l’Église est de faire connaître Jésus sans lequel l’homme est radicalement pauvre. On ne peut rien faire passer avant Lui : Il est notre espérance. Noël vient nous rappeler chaque année qu’Il est venu parmi nous comme pauvre. Celui qui fait sa mission aux frontières du monde doit le savoir et se le rappeler, pour ne pas risquer de se laisser entraîner par des projets de libération même s’ils se parent de « théologie ».

Pour cela, au début de la mission de l’Église, il y a la prière, l’acte de reconnaissance de notre pauvreté radicale devant Dieu. Sans ce « désarmement » dans notre esprit et de notre esprit, l’action caritative envers le prochain est la projection de notre protagonisme.

Dans l’Encyclique «
Spe Salvi », le Pape Benoît XVI précise et déclare : « Le fait d'être en communion avec Jésus Christ nous implique dans son être « pour tous », il en fait notre façon d'être. Il nous engage pour les autres, mais c'est seulement dans la communion avec Lui qu'il nous devient possible d'être vraiment pour les autres, pour l'ensemble. Je voudrais, dans ce contexte, citer le grand docteur grec de l'Église, saint Maxime le Confesseur (mort en 662), qui tout d'abord exhorte à ne rien placer avant la connaissance et l'amour de Dieu, mais qui ensuite arrive aussitôt à des applications très pratiques : « Qui aime Dieu aime aussi son prochain sans réserve. Bien incapable de garder ses richesses, il les dispense comme Dieu, fournissant à chacun ce dont il a besoin ». De l'amour envers Dieu découle la participation à la justice et à la bonté de Dieu envers autrui ; aimer Dieu demande la liberté intérieure face à toute possession et à toutes les choses matérielles: l'amour de Dieu se révèle dans la responsabilité envers autrui » (Benoît XVI, Spe salvi, n° 28)

Le Saint-Père rappelle que Saint Augustin lui aussi « décrivit ainsi son quotidien: « Corriger les indisciplinés, conforter les pusillanimes, soutenir les faibles, réfuter les opposants, se garder des mauvais, instruire les ignorants, stimuler les négligents, freiner les querelleurs, modérer les ambitieux, encourager les découragés, pacifier les adversaires, aider les personnes dans le besoin, libérer les opprimés, montrer son approbation aux bons, tolérer les mauvais et [hélas] aimer tout le monde » »
(ibid. n°29). De cette manière, la mission de l’Évangile c’est de « transmettre l’espérance qui vient de la foi » (ibid. n° 30)

Voilà pourquoi la mission chrétienne, de manière exhaustive, c’est apporter Jésus au monde. Le missionnaire qui dirait que cela ne suffit pas, parce qu’il faut d’abord « remplir le ventre », construirait sur le sable. En revanche il sait qu’il ne peut mettre son espérance dans les idéologies de libération, qui croient à tort de pouvoir résoudre définitivement les injustices, et qui, au contraire, rendent l’homme plus esclave encore, et sont la cause, à leur tour, d’une plus grande pauvreté. En effet, précise également le pape Benoît XVI, le chrétien sait que « la situation des choses humaines dépend pour chaque génération, de manière renouvelée, de la libre décision des hommes qui la composent… Ainsi, bien qu'un engagement continu pour l'amélioration du monde soit nécessaire, le monde meilleur de demain ne peut être le contenu spécifique et suffisant de notre espérance »
(ibid. n° 30)

Certes, « nous avons besoin des espérances – des plus petites ou des plus grandes – qui, au jour le jour, nous maintiennent en chemin. Mais sans la grande espérance, qui doit dépasser tout le reste, elles ne suffisent pas. Cette grande espérance ne peut être que Dieu seul... Dieu est le fondement de l'espérance – non pas n'importe quel dieu, mais le Dieu qui possède un visage humain et qui nous a aimés jusqu'au bout – chacun individuellement et l'humanité tout entière. Son Règne n'est pas un au-delà imaginaire, placé dans un avenir qui ne se réalise jamais; son règne est présent là où il est aimé et où son amour nous atteint. Seul son amour nous donne la possibilité de persévérer avec sobriété jour après jour, sans perdre l'élan de l'espérance, dans un monde qui, par nature, est imparfait »
(ibid. n°31).

Et donc, comme l’écrit le Saint Père dans le Message pour la Journée Mondiale de la Paix : « La lutte contre la pauvreté a besoin, en revanche, d’hommes et de femmes qui vivent en profondeur la fraternité, et soient capables d’accompagner des personnes, des familles et des communautés, dans des parcours de développement humain authentique » Telle est la Mission de l’Église Catholique répandue dans le monde.

par l’Abbé Nicola Bux et l’Abbé Salvatore Vitiello
 

Nouveau : S'inscrire à la newsletter ! Voir menu de gauche.


Sources : www.vatican.va -  (E.S.M.)
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M. sur Google actualité)  19.12.2008 - T/Spe Salvi

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante