ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Angélus de Benoît XVI, soyons vigilants et actifs, dans l'attente de son retour

 

Cité du Vatican, le 16 novembre 2008  - (E.S.M.) - Le pape Benoît XVI nous rappelle dans son discours avant la prière de l'Angélus la Parole de Dieu de ce Dimanche - l'avant-dernière de l'année liturgique, qui nous invite à être vigilants et actifs, dans l'attente du retour du Seigneur Jésus à la fin des temps.

Le pape Benoît XVI avant la prière de l'Angélus

Angélus de Benoît XVI, soyons vigilants et actifs, dans l'attente de son retour  

Le 16 novembre - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Ce midi, le Saint Père Benoît XVI a récité la prière de l'Angélus depuis fenêtre de son bureau du Palais Apostolique du Vatican et malgré un temps maussade sur la ville éternelle, la foule était immense.

Paroles du Saint-Père avant la prière de l'Angélus

Chers frères et soeurs !

La Parole de Dieu de ce Dimanche - l'avant-dernière de l'année liturgique - nous invite à être vigilants et actifs, dans l'attente du retour du Seigneur Jésus à la fin des temps. La page de l'évangile nous raconte la célèbre parabole des talents, rapportée par saint Matthieu (25.14-30). Le « talent » était une ancienne monnaie romaine, de grande valeur, et précisément à cause de la popularité de cette parabole, elle est devenue synonyme de dot personnelle, que chacun est appelée à faire fructifier. En réalité, le texte parle « d'un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens » (Mt 25.14). L'homme de la parabole représente le Christ lui-même, les serviteurs sont les disciples et les talents sont les dons que Jésus leur confient. Ces dons, plus les qualités naturelles, représentent donc les richesses que le Seigneur Jésus nous a laissées en héritage, afin que nous les fassions fructifier : sa Parole, déposée dans le saint Évangile ; le Baptême, qui nous renouvelle dans l'Esprit Saint ; la prière - le « Notre Père » - que nous élevons à Dieu comme fils unis dans le Fils ; son pardon, qu'il nous demande d'apporter à tous ; le Sacrement de son Corps immolé et de son Sang versé. En un mot : le Royaume de Dieu, qu'il est Lui-même, présent et vivant parmi nous.

Voilà le trésor que Jésus a confié à ses amis, au terme de sa brève existence terrestre. La parabole d’aujourd’hui insiste sur l'attitude intérieure avec laquelle nous devons accueillir et valoriser ce don. La mauvaise attitude est celle de la peur : le serviteur qui a peur de son maître et craint son retour, cache la monnaie sous terre et celle-ci ne produit aucun fruit. Cela arrive, par exemple, à ceux qui, ayant reçu le Baptême, la Communion, la Confirmation, enterre ensuite ces dons sous une couche de préjugés, sous une fausse image de Dieu qui paralyse la foi et les oeuvres, de façon à trahir les attentes du Seigneur. Mais la parabole met encore plus en évidence les bons fruits portés par les disciples qui, heureux du don reçu, ne l'ont pas caché avec crainte et jalousie, mais l'ont fait fructifier, en le partageant, en investissant. Oui, ce que le Christ nous a offert se multiplie en le donnant ! C'est un trésor fait pour être dépensé, investi, partagé avec tous, comme nous l'enseigne ce grand administrateur des talents de Jésus qu'est l'apôtre Paul.

L'enseignement évangélique, que la liturgie nous offre aujourd'hui, a pesé aussi sur le plan historico-social, en promouvant dans les populations chrétiennes une mentalité active et entreprenante. Mais le message central concerne l'esprit de responsabilité avec lequel nous devons accueillir le Royaume de Dieu : responsabilité envers Dieu et envers l'humanité. La Vierge Marie incarne parfaitement cette attitude du coeur elle qui, en recevant le plus précieux parmi les dons, Jésus lui-même, l'a offert au monde avec un Amour immense. C'est à elle que nous demandons de nous aider à être des « bons et fidèles serviteurs », afin que nous puissions participer un jour « à la joie de notre Seigneur ».

Le Saint Père Benoît XVI s'adresse aux pèlerins francophones

Je suis heureux de vous saluer, chers pèlerins francophones rassemblés pour l’Angélus. Avec saint Paul, nous implorons le Seigneur afin d’être vigilant dans la confiance et dans l’Amour, pour attendre sa venue. Que son Esprit nous donne prudence et intelligence, sagesse et force, charité, joie et paix pour faire fructifier les talents que nous avons reçus. Soyons des témoins audacieux et n’ayons pas peur de partager sans compter les dons que Dieu nous a confiés. Avec ma Bénédiction Apostolique.

Texte original du discours du Saint Père ANGELUS

Benoît XVI lance un appel à la solidarité en faveur des monastères de clôtures

  Regarder la vidéo en
 Italien ou en Français


 

Sources :  www.vatican.va -   (© traduction E.S.M..)  
© Copyright 2008 du texte original - Libreria Editrice Vaticana

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 16.11.2008 - T/Angelus

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante