ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI attaque la Loi sur l'avortement : une grave blessure pour notre société

 

Cité du Vatican, le 12 mai 2008  - (E.S.M.) - A 12h30 ce matin, dans la Salle des Bénédictions, le Saint Père Benoît XVI a reçu en Audience les membres du Mouvement pour la vie.

Le pape Benoît XVI - Pour agrandir l'image Cliquer

Benoît XVI attaque la Loi sur l'avortement : une grave blessure pour notre société

Synthèse du discours du Saint-Père - Respect de la vie et paix civile

Le Saint-Père a reçu ce midi le Mouvement pour la vie italien, rappelant que c'est aujourd'hui le trentième anniversaire de la légalisation de l'avortement dans leur pays. Benoît XVI a encouragé ses hôtes et leur organisation à "approfondir la réflexion sur les effets humains et sociaux de cette loi tant dans la communauté chrétienne que civile au cours de cette période. Défendre la vie humaine est devenu très difficile à cause d'une mentalité en perte de valeurs, qui s'en remet au jugement personnel. Ceci entraîne une diminution du respect de la personne, d'une valeur qui est à la base de toute paix civile, quelle que soit la foi professée".

Rappelant ensuite que permettre le recours à l'avortement, "loin de résoudre les problèmes qui affligent nombre de femmes et de familles, a causé une nouvelle blessure sociale", le Pape a encouragé le Mouvement à solliciter les institutions publiques "afin qu'elles placent à nouveau au cœur de leur attention la défense de la vie et de la famille. Celle-ci doit être soutenue par une législation qui facilite sa constitution, son rôle éducatif, ce qui n'est pas aisé dans le contexte social" de l'Italie."Il importe de montrer concrètement que le respect de la vie est la première des justices. Pour qui a la foi, c'est en outre un devoir obligé car Dieu seul est le maître de la vie, lui seul connaît et aime chaque individu, voulu par lui et par lui inspiré appartient au projet créateur de Dieu".

Puis Benoît XVI a rappelé que c'est aussi le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, saluant l'engagement du Mouvement "à stimuler les institutions en vue de donner tout son sens au concept de dignité humaine. Votre initiative devant le Parlement européen -a-t-il ajouté- pour affirmer le caractère fondamental du droit à la vie dès la conception, de une famille fondé sur le mariage entre un homme et une femme, de tout être conçu à vivre et être élevé par des parents, montre la solidité de votre combat en pleine communion avec le magistère de l'Eglise qui a toujours défendu ces valeurs absolues".

Le Saint-Père a conclu en remerciant ses hôtes du service rendu à l'Eglise et à la société: "Combien de vies humaines avez-vous arraché à la mort!", s'est-il exclamé. "Poursuivez donc sans crainte dans cette voie afin que le sourire de la vie triomphe sur le visage de chaque enfant et de chaque mère".

Texte intégral du discours du Saint Père Français - Italien

  Regarder la vidéo en
italien ou en français

Sources :  www.vatican.vaVIS 080512 (430)  - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 12.05.2008 - T/Benoît XVI - Famille

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante