ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Message de Mgr Marc Aillet, sur le projet de loi concernant le nouveau statut de « beau-parent »

 

Le 06 mars 2009  - (E.S.M.) - La dignité de la personne humaine exige que soit respectée la nature profonde de la famille basée sur un père et une mère dans la perspective d’une union stable.

 Mgr Marc Aillet

Message de Mgr Marc Aillet, sur le projet de loi concernant le nouveau statut de « beau-parent »

Brèves

Le 06 mars 2009  - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - La dignité de la personne humaine exige que soit respectée la nature profonde de la famille basée sur un père et une mère dans la perspective d’une union stable.

Le Président de la République souhaite que le Parlement étudie un projet de loi sur un “statut du beau-parent”, afin de “reconnaitre des droits et devoirs aux adultes qui élèvent des enfants qui ne sont pas les leurs”.
La plupart des associations familiales, UNAF en tête, avec l’appui remarqué des AFC, ont fait connaître leur opposition à cette initiative.

Outre le fait qu’il n’existe pas de droit à l’enfant mais bien d’un droit de l’enfant, les conséquences d’une telle disposition seraient contraires au bien de la société.
En effet, l’enfant subirait le préjudice de se voir imposée la « paternité » du premier compagnon venu et de ceux qui pourraient lui succéder, sans parler d’éventuels droits de visite en cas de nouvelle rupture.

Mais encore, et là est le plus grave, est ouverte la possibilité pour des couples de même sexe d’adopter des enfants.
L’éducation d’un jeune, passant par le rapport à l’altérité, ne peut se faire que s’il évolue dans un contexte familial marqué par la différence sexuelle.
Le modèle éducatif du « rapport au même » pourrait porter gravement atteinte à la santé psychique et à la capacité d’une personne à s’insérer dans la société.

A la suite de nombreux politiques et responsables du monde associatif, je dénonce cette manœuvre organisée par certains lobbys, qui, sous couvert d’altruisme, cache une volonté sournoise de briser les repères fondamentaux inscrits dans le cœur de tout être humain.

Aussi, j’invite toutes les personnes de bonne volonté à se mobiliser contre ce nouvel outrage fait à la famille, actuellement si fragilisée.
Face à une telle situation, on est en droit d’attendre une politique plus protectrice de cette cellule de base de la société.

+ Mgr Aillet
Evêque de Bayonne Lescar et Oloron.

 

Sources : diocese-bayonne

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 06.03.2009 - T/Famille

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante