ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Le pape Benoît XVI  connaît et aime l'Espagne

 

 Joaquin Navarro-Valls

ROME, MERCREDI 5 JUILLET 2006. Dans une entrevue accordée à l'agence Efe à l'occasion de la visite du Pape Benoît XVI en Espagne, le Directeur de la Salle de Presse du Saint Siège Joaquin Navarro-Valls, a assuré que ce pays n'est pas tellement réticent à l'Église et au Pape comme prétendent le présenter quelques moyens de communication.

 

Le pape Benoît XVI  connaît et aime l'Espagne

 

Dans une entrevue accordée à l'agence Efe à l'occasion de la visite du Pape Benoît XVI en Espagne, le Directeur de la Salle de Presse du Saint Siège Joaquin Navarro-Valls, a assuré que ce pays n'est pas tellement réticent à l'Église et au Pape comme prétendent le présenter quelques  moyens de communication.
 

Quant au fait de se demander si on croit que l'ensemble médiatique présente l'Espagne réelle, trop sécularisée, réticente à l'Église, anticléricale et qui "se passe" du Pape, le porte-parole du Vatican a répondu dans un sens négatif. "Non, cela n'est cru par de personne ni à l'intérieur ni hors de l'Espagne. Parfois la réalité est présentée d'une certaine manière qui ne représente pas la vérité, mais parce que certains voudraient qu'il en soit ainsi ".

 

En ce qui concerne les "mesures sociales" que le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero a entreprises en Espagne, comme la comparaison des unions homosexuelles aux mariages et le divorce rapide, le porte-parole a spécifié que plus que sociaux "ce sont des sujets humains" et que "le problème" est de traiter les sujets humains "comme s'ils étaient politiques".

"Par cette voie, on court le risque de les déshumaniser. On ne peut pas traiter les sujets moraux comme s'ils étaient politiques ", a indiqué Navarro-Valls, en citant le poète allemand Holderlin pour dire que " certains, en voulant faire de leur état le ciel, le transforment en enfer ".

Le Pape Benoît XVI connaît et aime l'Espagne

Sur la relation du Pape Benoît XVI et l'Espagne, le Directeur a rappelé que le Souverain Pontífe "l'a visitée comme cardinal à plusieurs reprises ; il a reçu d'elle un certain Doctorat Honoris Causa " et a ajouté qu'il croyait ne pas exagérer en disant que "Benoît XVI aime l'Espagne". "C'est un ancien amour et fondé qui mûrit avec le temps. Parce que la fréquente présence d'Espagnols dans les auditions Romaines, le fait croître ", a t-il indiqué aussi.

Selon Efe,  les visites que, comme cardinal, le Pontife a effectuées en  Espagne, sont au nombre de six  : en 1989 (Madrid), 1990 (Madrid), 1993 (Tolède), 1998 (Navarre), 2002 et 2004 (Murcie).

Valence : Un rendez-vous essentiel dans son Pontificat

Sur le possible message du Saint Père Benoît XVI à Valence, Navarro-Valls a affirmé que bien que "nous devions attendre quelques jours pour entendre ses paroles", il croit que "avec leur grande richesse conceptuelle, il offrira des éléments extraordinaires de réflexion et d'enseignement sur les sujets dont la modernité demande une clarification : famille, amour humain, droits naturels, interaction entre personne et société, c'est-à-dire, les réalités de base de l'être humain ".

"Jusqu'à un certain point, il dirait que Valence représente un rendez-vous essentiel dans son Pontificat", assure le porte-parole papal.

Pastorale de l'"intelligence"

Après avoir rappelé que le rendez-vous que le chef du gouvernement espagnol aura avec le Pape Benoît XVI, dans le cadre "de régulières rencontres de courtoisie", Navarro-Valls s'est référé à la richesse intellectuelle de Benoît XVI en affirmant qu' il l'a toujours considéré "un des quatre ou cinq premiers penseurs de notre époque parce que sa pensée n'est pas circonscrite seulement sur le plan théologique et sa réflexion se manifeste de manière abordable ; brillant et profond mais intelligible pour le non spécialiste qui l'écoute ".

 

"Benoît XVI a un style formel qui n'essaye pas d'imposer mais de convaincre", a-t- ajouté sur le particulier.

De même, le porte-parole de la Saint Siège a indiqué que Benoît XVI laisse déjà des traces, quinze mois après son élection.

Finalement, il a souligné que le Saint Père reçoit quotidiennement des personnalités de tout type, beaucoup d'entre elles non catholiques, "qui veulent l'écouter" et que, dans l'Église, il développe une pastorale de l'"intelligence" qui est "précisément ce que notre époque demande et a besoin". (ACI)
 

Rencontre Mondiale des Familles à Valence: Benoît XVI

 

Eucharistie sacrement de la miséricorde - 05.07.2006 - BENOÎT XVI - Eglise

 

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante