ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI : Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé

Le 04 mars 2013 - (E.S.M.) - Benoît XVI, il y a une semaine, à midi, y récitait le dernier angélus de son pontificat, devant plus de 100 000 personnes. Mais depuis jeudi soir, 20 heures, le siège apostolique est vacant.

Benoît XVI : Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé

Premier dimanche de "Sede Vacante", en communion de prière

Le 04 mars 2013 - E. S. M. - Etrange et beau dimanche que ce troisième dimanche de Carême et premier dimanche de Mars. Rome était inondée de lumière, fleurie par les mimosas et les amandiers. Le jaune et le blanc, les couleurs du Vatican. Etrange la Place Saint-Pierre avec cette file interminable de pèlerins et touristes avançant tranquillement vers la Basilique Saint-Pierre. Lente progression, les yeux levés vers les fenêtres aux volets fermés des appartements pontificaux.

Benoît XVI, il y a une semaine, à midi, y récitait le dernier angélus de son pontificat, devant plus de 100 000 personnes. Mais depuis jeudi soir, 20 heures, le siège apostolique est vacant. Benoît XVI a gagné le palais de Castelgandolfo, et les cardinaux confluent vers Rome pour les premières "congrégations générales" qui ,dès lundi matin, réuniront les cardinaux électeurs (de moins de 80 ans) et ceux qui ont dépassé cet âge.

Se succédant tout au long de la semaine, elles permettront de mettre les questions sur la table et de mieux cerner le profil idéal du futur pape. C'est lors de ces "congrégations" que ce profil s’affine, car ne l’oublions-pas, l’élection d’un Pape durant le Conclave, n’est pas précédée par une campagne électorale menée par des cardinaux qui seraient candidats. Rien de tout cela.

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé

La Place Saint-Pierre ce dimanche n’a pas résonné de la voix du Pape, pas de catéchèse. Mais jour après jour, durant la semaine écoulée, celle des adieux, Benoît XVI nous a beaucoup parlé. Et ce dimanche, nous pouvions donc méditer, à la faveur d’une brève accalmie de la rumeur des médias.

« La barque de l’Eglise n’est pas mienne, n’est pas nôtre, mais celle du Seigneur, et il ne la laisse pas couler ». C’est par ces mots, que Benoît XVI s’est adressé à tous les fidèles du monde, au terme de son pontificat, le 28 février. Benoît XVI a voulu nous laisser cette pensée qui lui est chère : « l’Eglise n’est pas une organisation, elle est un corps vivant, une communion de frères et de sœurs dans le corps de Jésus-Christ, qui nous unit tous ».

C’est dans cet esprit que ce dimanche, au moment de l’angélus, à Rome et de par le monde, nous pouvions nous unir à la prière de toute la communauté chrétienne pour l’élection du prochain Pape.

Benoît XVI nous l’a demandé. Il nous a demandé que l’on reste proche de lui dans la prière. Et qu’avec lui, de prier pour les cardinaux qui ces prochains jours se réuniront en Conclave, « afin qu’ils soient totalement dociles à l’action de l’Esprit Saint dans l’élection d’un nouveau Pape. Et que le Seigneur leur montre celui qui est voulu par Lui ».
 

Sources : Radio Vatican -  E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 04.03.2013 - T/Benoît XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante