ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Première congrégation : prendre formellement acte de la renonciation de Benoît XVI

Le 04 mars 2013 - (E.S.M.) - Le Cardinal Angelo Sodano a pris la parole pour prendre formellement acte de la renonciation de Benoît XVI et expliquer le mécanisme des démarches prévues.

Première congrégation : prendre formellement acte de la renonciation de Benoît XVI

POINT DE PRESSE SUR LA PREMIERE CONGREGATION GENERALE

Le 04 mars 2013 - E. S. M. - En début d'après-midi, le P. Lombardi a exposé à la presse des premières informations relatives au début des congrégations cardinalices. Comme prévu la première congrégation générale du Collège cardinalice s'est ouverte ce matin à 9 h 30' dans la Salle du Synode, sous la présidence du Cardinal Doyen Sodano, assisté de Mgr. Baldisseri, Secrétaire du Sacré Collège. Les Cardinaux ont pris place selon leur ordre et leur préséance. Après la récitation du Veni Creator, le Cardinal Angelo Sodano a pris la parole pour prendre formellement acte de la renonciation de Benoît XVI et expliquer le mécanisme des démarches prévues par la constitution Universi Dominici Gregis et les deux Motu Proprio successifs, et les dispositions techniques (utilisation des micros, table de vote, traductions simultanées). Les Cardinaux étaient 142 sur les 207, dont 103 votants. Les 12 autres Cardinaux votants devraient arriver d'ici demain. Le Cardinal O'Brien (Ecosse) et le Cardinal Darmaatmadja (Indonésie) ont confirmé leur absence, ce qui porte le nombre des électeurs à 115.

Ensuite il a été procédé au serment, dont le Cardinal Doyen avait lu le texte latin. Chaque Cardinal est venu jurer sur l'Evangile, ce qui a occupé la majeure part du temps. Ont également été tirés au sort les trois Cardinaux devant assister le Camerlingue: Le Cardinal Re pour l'ordre des évêques, le Cardinal Sepe pour celui des prêtres et le Cardinal Rodé pour celui des diacres. Leur mandat est de trois jours renouvelable. Comme à l'accoutumée, le P. Raniero Cantalamessa, OFM.Cap, Prédicateur de la Maison pontificale viendra proposer une méditation durant la seconde congrégation, prévue à 17 h. Le Cardinal Doyen a proposé au Collège d'adresser un message au Pape émérite, lequel sera rédigé au cours des congrégations successives. Les Cardinaux se sont accordé une pause de 45 minutes qui leur a permis de discuter librement au service de restauration installé dans le hall de la Salle Paul VI. Entre 11 h 45' et 12 h 30' ils ont commencé à prendre la parole en séance, et 13 Cardinaux se sont exprimés sur divers sujets relatifs à la programmation des travaux, notamment pour savoir si les congrégations se tiendraient ou non seulement le matin. Cette première congrégation générale s'est déroulée sans problème particulier.

Les cardinaux enverront un message à Benoît XVI

Le doyen du Sacré collège, le cardinal Angelo Sodano a proposé, et les cardinaux ont accepté, de préparer cet après-midi un message destiné au Pape émérite, Sa Sainteté Benoît XVI. Ce message lui sera transmis cet après-midi ou demain.
Alors que commencent les congrégations générales, quelques 4 300 journalistes sont accrédités pour suivre l’événement. Il s’agit de journalistes accrédités de manière permanente ou temporaire.

Méditation au programme de la deuxième congrégation générale

4 300 journalistes accrédités suivent en ce moment la deuxième congrégation générale. Elle s’est ouverte à 17 heures et devrait durer jusqu’à 19 heures, indique une note de la Salle de presse du Saint-Siège. Dans la nouvelle salle du Synode au Vatican, les 142 cardinaux, électeurs et non électeurs déjà rassemblés ce lundi matin, devraient assister ce lundi après-midi à une première méditation proposée par le père Raniero Cantalamessa, le prédicateur de la Maison pontificale.

Lors de cette deuxième congrégation générale, les cardinaux devraient également décider s’ils se rencontreront une ou deux fois par jour en congrégation.

Une lettre des cardinaux à Sa Sainteté Benoît XVI

Sur une proposition du doyen du Sacré collège, le cardinal Angelo Sodano, les cardinaux devraient rédiger et faire parvenir, au plus tard demain, un message destiné au pape émérite, Sa Sainteté Benoît XVI, a rapporté lundi le père Federico Lombardi.

Les congrégations générales devraient se poursuivre toute la semaine, et permettre aux cardinaux de se rencontrer, pour certains de mieux faire connaissance, d’échanger sur les défis auxquels fait face l’Eglise, avec à terme le souci de faire émerger le profil idéal du prochain Pape, et donc de décider alors de la date d’ouverture du Conclave, dernière étape cruciale, celle de l’élection du successeur de Benoît XVI.

Les congrégations, utiles pour mieux se connaître et échanger sur l'avenir de l'Eglise

Un Conclave qui ne sera convoqué (par vote sur la date) que lorsque tous les électeurs seront présents. 115 sont annoncés. C'est aussi en "Congrégation générale" que sera donné le feu vert à l'aménagement de la Chapelle Sixtine, siège du conclave, qui sera alors fermée aux touristes. C’est toujours lors de ces réunions à huis-clos que sont prises jour après jour d’autres décisions techniques pour l’organisation du Conclave. Des réunions indispensables. Car, rappelons-le, l’élection d’un Pape n’est précédée d’aucune campagne électorale.

Aucun cardinal ne se présente comme candidat, et c’est donc à la faveur des rencontres, des discussions, de certains exposés, que certaines personnalités vont s’imposer. Beaucoup d’encre a déjà coulé dans les médias : l’âge sera-t-il déterminant ?, le continent ?, les lourds dossiers de la lutte contre la pédophilie et de Vatileaks vont-ils peser ? Quel sera l’influence des cardinaux de la Curie ? Les clivages souvent avancés, entre cardinaux progressistes et conservateurs sont-ils dépassés ? Beaucoup de questions pour autant d’arguments qui entreront certainement en jeu, mais il serait hasardeux de trop s’y arrêter. Et prématuré. Mais surtout, ne l’oublions pas, l’élection d’un Pape relève de Dieu.
 
 

Sources : www.vatican.va -  E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 04.03.2013 - T/Benoît XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante