ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

CAUSE DE BEATIFICATION DE JEAN-PAUL II


Cliquer ici Pour lire les articles les plus récents concernant la béatification de Jean Paul II

Béatification de Jean-Paul II le 1er mai 2011
 

Texte de la prière pour demander des grâces

 
Béatification de Jean-Paul II

ROME, Mercredi 22 juin 2005 – L’ouverture de la phase diocésaine de la béatification de Jean-Paul II aura lieu mardi prochain, 28 juin, à 19 heures en la basilique Saint-Jean du Latran. Les témoignages peuvent être communiqués aussi par courriel.

Il s’agit de l’ouverture de l’enquête diocésaine sur la vie, les vertus, et la réputation de sainteté du serviteur de Dieu Jean-Paul II, le pape Karol Wojtyla qui s’est éteint le 2 avril dernier, et dont les funérailles ont été présidées par le cardinal doyen du collège cardinalice, Joseph Ratzinger, le 8 avril : « Santo Subito », « Saint tout de suite », avait réclamé la foule.

Le 13 mai dernier, Benoît XVI, élu le 19 avril, a accordé la dispense des cinq ans d’attente avant l’ouverture de cette phase, à la suite de l’instance présentée par le cardinal vicaire du pape pour Rome, Camillo Ruini.« C’est ainsi que commencera, indique aujourd’hui un communiqué du diocèse de Rome, la marche du pape Wojtyla vers la gloire des autels, justement dans la cathédrale qui, pendant presque 27 ans, l’a vu exercer son ministère d’évêque de Rome ».

Cet acte liturgique sera précédé de la prière des premières vêpres de la solennité des saints patrons de Rome, les apôtres Pierre et Paul, sous la présidence du cardinal Ruini.

Ensuite, toujours dans la basilique, Mons. Slawomir Oder, postulateur de la cause de béatification de Jean Paul II, présentera au cardinal Ruini, qui est aussi juge ordinaire du Tribunal diocésain, et aux autres membres du tribunal, le mandat qui lui a été remis en tant que postulateur de la cause, ainsi que les documents rassemblés, actuellement plus de 600.

Le premier acte du procès « sur la vie, les vertus, et les miracles du serviteur de Dieu Jean-Paul II (au siècle Karol Wojtyla), souverain pontife » sera ensuite le serment que prononceront le cardinal Camillo Ruini, puis le juge délégué Mons. Gianfranco Bella, le juge adjoint, Mons. Francesco Maria Tasciotti, le promoteur de la justice, le P. Giuseppe D’Alonzo et les notaires, Giuseppe Gobbi, Francesco Allegrini et Marcello Terramani.

Le postulateur présentera alors la liste des personnes à interroger lors de ce procès, puis il prêtera serment à son tour.

La session se conclura avec des indications relatives au déroulement des prochaines audiences qui se tiendront à huis clos.

A l’issue de cet acte juridique, les personnes présentes seront invitées à prier « pour implorer des grâces par l’intercession du Serviteur de Dieu le pape Jean-Paul II », selon le texte approuvé par le cardinal Ruini.

Le postulateur a d’ores et déjà invité les fidèles à apporter par lettre ou par courrier électronique, toute documentation susceptible de nourrir l'enquête :
Mons. Slawomir Oder
Vicariato di Roma
Piazza San Giovanni in Laterano 6/A
00184 ROMA
Italie


Courriel: Postulazione.GiovanniPaoloII@VicariatusUrbis.org

Le vicariat de Rome a d’ores et déjà ouvert un nouveau site consacré à la béatification de Jean-Paul II, avec l’icône du Christ miséricordieux, à l’adresse : http://www.vicariatusurbis.org .

Le site publie les témoignages selon différentes catégories: "Rencontre avec Jean Paul II", "Grâces reçues" ou encore "Intentions de prière", avec l’indication des initiatives de prière pour faire avancer la cause.

La prière officielle publiée par le site en différentes langues est :

PRIÈRE POUR OBTENIR DES GRÂCES PAR L’INTERCESSION
DU SERVITEUR DE DIEU LE PAPE JEAN-PAUL II

O Sainte Trinité,
Nous Te rendons grâce pour avoir fait don à Ton Eglise
du Pape Jean-Paul II
et magnifié en lui la tendresse de Ta paternité,
la gloire de la croix du Christ
et la splendeur de l’Esprit d’Amour.
Par son abandon sans condition à Ta miséricorde infinie
et à l’intercession maternelle de Marie,
il nous a donné une image vivante de Jésus Bon Pasteur
et nous a indiqué la sainteté,
dimension sublime de la vie chrétienne ordinaire,
voie unique pour rejoindre la communion éternelle avec Toi.
Par son intercession, accorde-nous, selon Ta volonté,
la grâce que nous implorons,
animés du vif espoir qu’il soit élevé au plus tôt
aux honneurs des autels.
Amen.

Avec approbation ecclésiastique

CARD. CAMILLO RUINI
Vicaire Général de Sa Sainteté
pour le Diocèse de Rome

 

 
 


 

En ligne la page officielle de la cause de béatification de Jean-Paul II

Le postulateur a reçu plus de 1000 messages en quelques jours

La page officielle de la cause de béatification du pape Jean-Paul II, qui s’ouvrira demain mardi 28 juin est en ligne. Elle se trouve à l’adresse : www.JohnPaulIIBeatification.org.

A l’annonce de la création de la page, hébergée par le diocèse de Rome, le postulateur de la cause, Mgr Slawomir Oder, a expliqué que « le site prévoit déjà différentes sections en plusieurs langues qui seront progressivement agrandies et complétées, pour donner la possibilité aux visiteurs du monde entier de suivre directement l’évolution de la cause de béatification de Jean-Paul II ».

Entre le 19 et le 25 juin, lorsque le diocèse de Rome a commencé à promouvoir la cause de béatification, la page web du diocèse a reçu quelque 22.000 visiteurs du monde entier et Mgr Oder a reçu plus de 1000 messages. Ceci a encouragé le diocèse à créer un domaine consacré spécialement à la cause.

La session solennelle d’ouverture de l’enquête diocésaine sur la vie, les vertus et la réputation de sainteté du serviteur de Dieu Jean-Paul II (Karol Wojtyla), Souverain Pontife, aura lieu demain mardi 28 juin à 19.00 dans la basilique Saint-Jean-du-Latran, cathédrale du diocèse de Rome.

« Immédiatement après, ce site proposera un compte-rendu de l’événement, documents et photographies à l’appui » annonce Mgr Oder dans un message.

« Dès que possible, dans les jours à venir, l’accent sera mis sur les témoignages personnels concernant des grâces reçues par des fidèles du monde entier, ainsi que sur les témoignages portant sur leur rencontre personnelle avec Jean-Paul II. Le site signalera également les différentes rencontres de prière qui auront lieu à travers le monde pour soutenir la cause de béatification ».

 
 

« Santo Subito »: Rome fait un nouveau triomphe à Jean-Paul II

Le cardinal Ruini prononce le serment du juge

ROME, Mardi 28 juin 2005 « Santo Subito »: Rome a fait un nouveau triomphe à Jean-Paul II en la lumineuse basilique Saint-Jean du Latran, ce mardi soir, à l’occasion du procès diocésain de béatification, après les premières vêpres de saint Pierre et saint Paul.

Le cardinal Ruini a prononcé, à 20 h 47, en la basilique du Latran, le serment du juge dans le procès de béatification de Jean-Paul II, un serment qui implique la fidélité dans l’accomplissement de cette tâche, le silence et la gratuité: il n’acceptera aucun cadeau dans le cadre de cette cause.

Le cardinal Camillo Ruini, vicaire du pape pour Rome, qui est juge ordinaire du Tribunal diocésain, a ensuite signé ce serment, premier acte du procès « sur la vie, les vertus, et les miracles du serviteur de Dieu Jean-Paul II (au siècle Karol Wojtyla), souverain pontife ».

Ont également signé ce serment le juge délégué Mons. Gianfranco Bella, le juge adjoint, Mons. Francesco Maria Tasciotti, le promoteur de la justice, le P. Giuseppe D’Alonzo et les notaires, Giuseppe Gobbi, Francesco Allegrini et Marcello Terramani.

Ils ont été suivis par la présentation de la liste des personnes à interroger lors de ce procès, par le postulateur, Mons. Slawomir Oder, qui a montré au cardinal Ruini et aux autres membres du tribunal, le mandat qui lui a été remis en tant que postulateur de la cause et les documents rassemblés, actuellement plus de 600. Il a ensuite lui-même prêté serment.

Cet acte juridique a été précédé de la prière des premières vêpres de la fête des saints patrons de Rome, les apôtres Pierre et Paul, sous la présidence du cardinal Ruini, en présence d’une grande foule internationale, de nombreux cardinaux, des personnalités politiques, des amis du pape Wojtyla.

C’est ainsi qu’a commencé, sous les applaudissements prolongés de la foule, la « marche du pape Wojtyla vers la gloire des autels, dans la cathédrale qui, pendant presque 27 ans, l’a vu exercer son ministère d’évêque de Rome ».

Le cardinal vicaire devait lire sa présentation de la biographie de Jean-Paul II, mais, rayonnant de joie, il laissait d’abord s’exprimer la joie de la foule, pendant plus de cinq minutes. « Giovanni Paolo », criaient les jeunes comme à Tor Vergata en 2000. Le secrétaire du pape, Mgr Stanislas Dziwisz, archevêque de Cracovie était ému aux larmes, bouleversé.

« Santo Subito », « saint tout de suite », reprenait la foule comme le jour des funérailles, le 8 avril dernier.

« Vos applaudissements sont aussi insolites qu’éloquents », disait le cardinal Ruini avant de commencer en rappelant que le 13 mai dernier, en cette même basilique, « au terme de son premier discours au clergé romain », Benoît XVI a accordé « la dispense des 5 ans » prévus avant l’ouverture de la cause de béatification d’un serviteur de Dieu défunt.

Il était interrompu par de nouveaux applaudissements.

« Et donc, continuait-il, la cause de béatification et de canonisation pouvait commencer tout de suite ». Il soulignait que la décision de Benoît XVI est survenue « seulement 41 jours après la mort de Jean-Paul II, et le jour du 24e anniversaire de l’attentat accompli contre lui place Saint-Pierre, le 13 mai 1981 ».

Le cardinal Ruini faisait observer qu’il lui semblait « interpréter » le « sentiment » de la foule en renouvelant au pape « l’expression de la gratitude de Rome, de Cracovie, et du monde pour cette décision ».

Nouveaux applaudissements nourris.

« Décision par laquelle il a accueilli la demande qui lui a été présentée par de nombreux cardinaux qui se sont fait l’écho des innombrables témoignages » manifestés à l’occasion « de la mort et des funérailles de Jean-Paul II ».

« Toutes les paroles que je pourrais ajouter », comme c’est l’habitude de la session d’ouverture d’une cause de béatification, « pour illustrer la figure de Jean-Paul II et motiver cette ouverture semblent superflues », soulignait le cardinal, si « grande et universelle, profonde et unanime, est la conviction de sa sainteté », exprimée jusqu’ici. Le cardinal Ruini disait exprimer la conviction de son « cœur » et du « cœur de chacune » des personnes présentes, qui lui répondaient par des applaudissements.

Puis le cardinal a résumé la vie, la vocation et l’œuvre de Jean-Paul II dans un récit captivant, pendant quelque quarante minutes. Au moment où il rendait hommage à Mgr Dziwisz, la foule est sortie de son silence pour s’associer à cet hommage, si bien que le cardinal s’est arrêté avant de saluer également le cardinal Franciszek Macharski, archevêque émérite de Cracovie, également présent : il recevra demain le pallium des mains de Benoît XVI.

D’autres applaudissements ont interrompu le cardinal Ruini pendant les quelque 45 minutes de ce récit magnifique: lorsqu’il a nommé sainte Faustine Kowalska, lorsqu’il a évoqué l’élection du 16 octobre 1978, lorsqu’il a cité le « N’ayez pas peur, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ », du 22 octobre 1978, les JMJ, sa défense de la vie humaine, des racines chrétiennes de l’Europe, de l’intégrité de la doctrine catholique, « l’intensité » de sa prière dont beaucoup de nous sont les « témoins directs », lorsqu’il soulignait le « rapport du sang » en citant cette parole : « Si la parole n’a pas converti, ce sera le sang qui convertira », lorsqu’il mentionnait le sens de ses derniers jours souffrants.

Mais surtout, il déchaînait un tonnerre d’applaudissements en citant les paroles du cardinal Ratzinger le 8 avril : « A la fenêtre du Père, il nous voit et il nous bénit ».

Et enfin, en souhaitant que cette cause arrive « très vite – molto presto – à son couronnement ». « Giovanni Paolo, Giovanni Paolo », scandait la foule, dans une émotion à son comble.

Il soulignait que les innombrables témoignages continuent d’affluer.

Il achevait en remerciant Jean-Paul II de sa sollicitude non seulement pour Rome mais pour sa seconde patrie, l’Italie », et en remerciant aussi « l’Eglise de Cracovie et la bien aimée nation polonaise ».

« Totus tuus, Maria », chantait ensuite le chœur diocésain de Mgr Marco Frisina, apportant l’apaisement et la douceur après ces vives émotions. Mais l’émotion reprenait avec le chant « Jesus Christ, you are my life » de la Journée mondiale des jeunes de Tor Vergata en 2000, avec les images qui revenaient en mémoire de Jean-Paul II, heureux, levant les mains en rythme avec les jeunes. Malgré l’émotion, la joie se lisait sur le visage de sœur Tobiana et des religieuses polonaises qui ont entouré le pape Wojtyla pendant son ministère.

C’est ainsi que s’est ouverte officiellement, lors d’une célébration de presque deux heures, l’enquête diocésaine sur la vie, les vertus, et la réputation de sainteté du serviteur de Dieu Jean-Paul II, le pape Karol Wojtyla qui s’est éteint le 2 avril dernier, et dont les funérailles ont été présidées par le cardinal doyen du collège cardinalice, Joseph Ratzinger, le 8 avril : « Santo Subito », « Saint tout de suite », avait réclamé la foule.

Le 13 mai dernier, le pape Benoît XVI, élu le 19 avril, a accordé la dispense des cinq ans d’attente avant l’ouverture de cette phase, à la suite de l’instance présentée par le cardinal vicaire du pape pour Rome, Camillo Ruini.

Benoît XVI présidera la messe de béatification de Jean-Paul II le 1er mai - 15.01.11

Eucharistie, Sacrement de la Miséricorde.   
 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante