ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI continuateur de Paul VI

 

Le 26 juillet 2008 - (E.S.M.) - On se doutait bien que les réseaux prétendument catholiques, très proches de l'apostasie tranquille, finiraient par se manifester, surtout après les deux derniers voyages triomphales de Benoît XVI et la fermeté de ses orientations pastorales et doctrinales.  Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

La primauté de la Vie sur le relativisme des fosses septiques -  Pour agrandir l'image: Cliquez

Benoît XVI continuateur de Paul VI

Humanae vitae, une encyclique qui dérange toujours !...
Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

LE QUARANTIÈME ANNIVERSAIRE D'HUMANAE VITAE

Le relativisme contre-attaque

L'encyclique Humanae vitae continue de provoquer des réactions allergisantes dans la communauté catholique. Le blog (ici). Le Salon Beige en fait mention. On se doutait bien que les réseaux prétendument catholiques, très proches de l'apostasie tranquille, finiraient par se manifester, surtout après les deux derniers voyages triomphales de Benoît XVI et la fermeté de ses orientations pastorales et doctrinales. Le quarantième anniversaire de l'encyclique Humanae Vitae en est l'occasion rêvée. Le journal La Croix n'est pas le dernier à hurler avec les loups - que voulez-vous braves gens, il faut bien assurer la vente de sa feuille... - (ici).

Faut-il encore une fois commenter la médiocrité de ces inexistants qui ont eu la sottise enfantine d'écrire une lettre à Benoît XVI (ici), l'impuissance de l'Enfer se traduit toujours par le dépit d'enfants gâtés...

Non nous ne commenterons pas cette invraisemblable démarche sinon que nous redirons que les auteurs n'ont d'autre objectif que de ne plus entendre l'enseignement du magistère sur le respect de la vie et la morale du mariage ; en fait, ils se fichent bien de ce que peut dire l'Église, ce qu'ils ne supportent pas c'est qu'elle ose leur dire qu'enfreindre la loi morale naturelle soit un mal et un péché grave... Ils ne veulent pas être dérangés dans le confort des replis de leur conscience pour autant qu'ils en aient encore une : "laissez-nous dormir, on ne vous demande rien !" Voilà ce qu'ils crient. Et en France, quel évêque osera leur répondre ? Comment le pourraient-ils nos pasteurs, surtout ceux qui ont aimablement et dans le frou-frou de Melle Delongbec couru recevoir les médailles de la République ?

Si nous devions retenir une seule chose de grand, d'aimable, de courageux du "pontificat-martyr" de Paul VI c'est justement cette encyclique. Elle fut le témoignage d'un courage intellectuel et spirituel hors paire ; il fut seul contre tous et affirma la primauté de la Vie sur le relativisme des fosses septiques. (ici) Nous nous souvenons des professeurs de théologie de la faculté de Paris et ces dominicains qui eurent l'impudeur de se donner en spectacle médiatique pour exprimer leur opposition à l'enseignement du Magister suite à la publication de l'encyclique. Nous avons encore l'image de ce franciscain dont l'agitation le faisait ressembler à la sauterelle observant avec contentement le champ ravagé, la culture détruite. 

Ces catholiques, n'ont-ils donc rien appris, rien compris !

La loi sur la contraception fut voulue par les milieux humanistes athées soutenus par les courants maçonniques. L'argument était que cette loi devait empêcher l'avortement, non seulement elle ne l'empêcha pas mais elle l'aggrava et justifia la loi Veil, l'IVG !
Ce déni de la vie, soutenu par une personnalité qui fut une miraculée des camps nazis n'aurait-elle pas du posséder une conscience aigue de la vie, de son caractère sacré ? Non, elle aura l'audace et l'indignité de se recommander des victimes des camps dans la nuit du vote de cette loi maudite. Elle osa lever le bras portant son effroyable matricule d'internement ! Ce sont ses compagnons d'infortune qui, du sein d'Abraham, se lèveront et la condamneront. Le pape Jean-Paul II le Grand l'a dit : " le plus grand holocauste c'est l'avortement !"

Comment peut-on avoir l'audace de demander la levée de l'interdit de la contraception ! Mais comment font-ils ces catholiques là pour exiger cela et contempler le regard de leurs enfants, de leurs petits-enfants ?

La loi sur la contraception et celle de l'avortement furent suivies par autant de lois contre la famille, contre la loi morale naturelle, elles n'ont eu qu'un seul but, obtenir le plus largement possible l'effacement de Dieu dans la mémoire de l'humanité et surtout de formater les esprits aux projets hallucinants des manipulations génétiques. La démarche renouvelée de ces catholiques de progrès, progrès de la culture de mort, couvre de honte toute âme religieuse, couvre de honte tout homme et femme qui ose vivre dans le respect de la loi morale naturelle.

Il ne manque rien aux attaques contre le Magistère sur les questions portant sur les problèmes de la morale de vie. Afin d'atténuer leur présente agression, ils osent rediffuser la lettre qui accueillit l'encyclique en France (ici) signée de tout ce qui comptait alors de personnalités  très prestigieuses et compromises avec l'esprit du monde. Elles ne manquèrent ni de lâcheté ni de déshonneur. Cette lettre suggérait, non sans malice, plus de nuances alors que Paul VI avait rédigé son encyclique sans rien omettre des exigences compassionnelles ordonnées à la Charité. Le journal désolant, Témoignage Chrétien y revient avec la même acrimonie (ici) qui s'en étonnerait, y a-t-il encore de catholique en lui ?

Peut-être serait-il judicieux de rappeler à ces contestataires que lors de la vision des enfers aux enfants de Fatima ainsi qu'aux voyants de Garambadale, tous eurent la vision du tatare, le dernier degré des enfers ; s'ils s'effrayèrent si profondément c'est parce qu'ils virent une surpopulation composée d'évêques et de prêtres.  "Par le sacrement de confirmation, leur lien avec l'Eglise est rendu plus parfait, ils sont enrichis d'une force spéciale de l'Esprit-Saint et obligés ainsi plus strictement tout à la fois à répandre et à défendre la foi par la parole et par l'action en vrais témoins du Christ." (Lumen Gentium, le peuple de Dieu n°11)

Nous sommes à côté de Benoît XVI et nous lui demandons de ne pas céder, de tenir ferme. La fidélité à la Vérité est toujours la couronne des pauvres de Dieu. Tenez bon Très Saint Père, nous sommes avec vous !

Congrégation pour la doctrine de la foi : Déclaration Persona Humana sur certaines questions d'éthique sexuelle (1975 et toujours d'actualité !)

Humanae Vitae : Lettre encyclique de sa sainteté le pape Paul VI sur le mariage et la régulation des naissances
 

Sources : lescatholiques.free.fr

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 26.07.08 - T/Famille - T/Église

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante