ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

La phrase du pape Benoît XVI

 

Le 19 mars 2009  - (E.S.M.) - Après Williamson (le pape accueille le négationnisme), après Récife (le pape excommunie une fillette mais pas son violeur), voici une nouvelle croisade antipape (le pape favorise le sida), la troisième en huit semaines. Qu'on juge de la bonne foi des gros titres, à la lecture de ce qu'à réellement dit le pape.

Le pape Benoît XVI dans l'avion - Pour agrandir l'image Cliquer

La phrase du pape Benoît XVI

Le 19 mars 2009  - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Après Williamson (le pape accueille le négationnisme), après Récife (le pape excommunie une fillette mais pas son violeur), voici une nouvelle croisade antipape (le pape favorise le sida), la troisième en huit semaines. Qu'on juge de la bonne foi des gros titres, à la lecture de ce qu'à réellement dit le pape.

Question - Votre Sainteté, parmi les nombreux maux qui affligent l'Afrique, il y a également en particulier celui de la diffusion du sida. La position de l'Eglise catholique sur la façon de lutter contre celui-ci est souvent considérée comme n'étant pas réaliste et efficace. Affronterez-vous ce thème au cours du voyage ?

Benoît XVI - Je dirais le contraire : je pense que la réalité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est précisément l'Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses différentes réalités. Je pense à la Communauté de Sant'Egidio qui accomplit tant, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, aux Camilliens, à toutes les religieuses qui sont à la disposition des malades... Je dirais qu'on ne peut pas surmonter ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. Si on n'y met pas l'âme, si les Africains ne s'entraident pas, on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs : au contraire, le risque est d'augmenter le problème.

La solution ne peut se trouver que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c'est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui apporte avec soi une nouvelle manière de se comporter l'un avec l'autre, et le deuxième, une véritable amitié également et surtout pour les personnes qui souffrent, la disponibilité, même au prix de sacrifices, de renoncements personnels, à être proches de ceux qui souffrent.

Tels sont les facteurs qui aident et qui conduisent à des progrès visibles. Je dirais donc cette double force de renouveler l'homme intérieurement, de donner une force spirituelle et humaine pour un juste comportement à l'égard de son propre corps et de celui de l'autre, et cette capacité de souffrir avec ceux qui souffrent, de rester présents dans les situations d'épreuve. Il me semble que c'est la juste réponse, et c'est ce que fait l'Église, offrant ainsi une contribution très grande et importante. Nous remercions tous ceux qui le font".

***

PRECISIONS DU P. LOMBARDI

 La Salle-de-Presse du Saint-Siège a diffusé hier soir le communiqué suivant relatif aux réactions suscitées par ce qu'a dit le Pape à propos du SIDA: "Le P.Federico Lombardi précise qu'il a simplement rappelé la position de l'Eglise et ses principes de lutte contre ce fléau: d'abord par l'éducation à la responsabilité sexuelle des personnes, et la réaffirmation du rôle essentiel du mariage et de la famille; ensuite par la recherche médicale et l'application de traitements efficaces qui soient à disposition du plus grand nombre possible de malades, par le biais de vastes initiatives et d'institutions médicales appropriées; enfin par une assistance pratique et morale des victimes du SIDA, qui comme toutes les personnes qui souffrent sont chers à l'Eglise. Ce sont les lignes sur lesquelles l'Eglise concentre ses efforts, qui ne considère pas qu'une plus ample diffusion du préservatif soit une solution meilleure, c'est-à-dire prévoyante et efficace pour enrayer la maladie et protéger la vie humaine".
 
Les media ont malheureusement passé sous silence ce passage de sa conférence de presse dans l'avion de Rome à Yaoundé.

Mais ce que la presse a retenu, ce sont des propos prêtés au pape.

Lire l'intégralité de la conférence de presse En voyage avec Benoît XVI, conférence de presse dans l'avion

Laïcité à la française: l'entorse d'Alain

L'AFP nous apprend que...
... l'ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP), interrogé mercredi par France Culture sur les propos de Benoît XVI contre le préservatif, a estimé que "ce pape commence à poser un vrai problème", car vivant "dans une situation d'autisme total" - De religion catholique "parce que je suis né dedans" et parce que "je suis attaché aux valeurs chrétiennes", le maire de Bordeaux a assuré: "ce pape commence à poser un vrai problème".

Autrement dit Alain Juppé est catholique comme on est breton, ou morvandiau, ou breton par sa mère et morvandiau par son père. Et son attachement va "aux valeurs chrétiennes" - terme au contenu fluctuant et assez vague, qui empreinte ces derniers temps au respect des aînés, à l'amour de ses enfants, à l'interdit du vol du viol et du meurtre, à la tolérance, aux droits de l'homme, à la solidarité, et à l'entraide. Toutes choses qui sont bonnes mais qui ne sont pas spécifiquement chrétiennes ni même religieuses - et c'est heureux. Il faudra qu'un jour quelqu'un dise à Alain Juppé que le christianisme c'est autre chose. C'est: adorer un Juif crucifié.

Ensuite, il y aurait pas mal à dire sur l'emploi abusif du terme autisme qui est une maladie (n'en déplaise aux Caisses de Sécurité Sociale) et non une attitude. Ce que nous dit Alain Juppé, en bon français, c'est que le pape n'écoute pas les gens comme lui. Mais qu'a donc Juppé de spécial pour que le pape l'écoute? il est un technocrate brillantissime mais quel est son "plus" spirituel? quelle est sa stature morale? Qu'a-t-il spécifiquement fait dans ses mandats qui le qualifie auprès de l'Eglise? Je creuse - je ne trouve pas.

Peut-être Alain Juppé a-t-il une foi aussi ardente que discrète, mais puisqu'il parle de sa religion écoutons-le - clairement, ce n'est pas ce qu'il dit. Il me semble qu'Alain est plus simplement l'un de ces catholiques sociologiques (l'on comprend qu'un pape comme Benoît XVI leur pose "un vrai problème") qui n'évoquent leurs origines qu'en contre-point, 9 fois sur 10 pour donner du poids à leur critique de l'Eglise. Quand on y pense, tout de même, un politique qui s'appuie sur ce qu'il pense être son catholicisme, quelle entorse à la laïcité à la française!
 

 

Sources : ab2t.blogspot

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 19.03.09 - T/Brèves

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante