ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI, une fin de pontificat inédite

Le 18 février 2013 - (E.S.M.) - Benoît XVI n’apparaitra pas en public pendant cinq jours. Puis il fera ses adieux aux fidèles le 27 février, la veille de son départ. S’ouvrira alors la période de siège vacant.

Le pape Benoît XVI 

Benoît XVI, une fin de pontificat inédite

Synthèse

Le 18 février 2013 - E. S. M. - Benoît XVI n’apparaitra pas en public pendant cinq jours. Puis il fera ses adieux aux fidèles le 27 février, la veille de son départ. S’ouvrira alors la période de siège vacant. Les cardinaux auront la tâche ardue de choisir un successeur. Une situation inédite, une fin de pontificat sans précédent. La Curie romaine est encore sous le choc, entre stupeur et émotion, tristesse et interrogations, tandis que la frénésie médiatique a bousculé le rythme habituel de la vie romaine et alors que les catholiques affluent en grand nombre pour manifester leur attachement à ce Pape trop fatigué pour continuer à assumer sa lourde charge.

Depuis lundi, le geste fort de Benoît XVI, historique et révolutionnaire, a été décortiqué, analysé, commenté. Et si les spéculations et conjectures ont déjà commencé quant au futur élu, beaucoup s’efforcent encore et surtout de tirer les leçons d’un pontificat trop longtemps malaimé et encore trop méconnu, dont on ne mesure pas toute la richesse et la portée, un pontificat qui n’a cessé de surprendre et de bousculer les clichés et qui restera dans les annales.

Remettre Dieu au centre de l'Eglise

Benoît XVI n’a jamais voulu etre l'acteur principal, il n’a cessé d’appeler les catholiques à revenir à Dieu. Homme secret, intellectuel brillant, il a voulu démontrer que la grande mission de l’Eglise était de relier foi et raison, le regard au-delà du tangible et la responsabilité rationnelle (Lumière du monde). Au-delà de ses bonnes performances - la lutte contre le scandale de la pédophilie, le dialogue avec le judaisme, l’apaisement avec l’islam – et des chantiers qui restent ouverts – la normalisation des rapports avec la Chine, le dialogue avec les Lefebvristes…. Benoît XVI a surtout voulu plaider pour plus de vérité et plus de foi dans l’Eglise, seule façon de lutter sur le long terme contre la dissolution du christianisme.

(Romilda Ferrauto)
 

Sources : Radio Vatican -  E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 18.02.2013 - T/Benoît XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante