ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI a l'intention de publier le Motu proprio prochainement

 

ROME, le 17 Mai 2007 - (E.S.M.) - Le Président de la Commission Ecclesia Dei, le Cardinal Castrillón Hoyos, a indiqué ce matin que ", il est arrivé, le temps de faciliter" l'accès à la liturgie "selon les livres liturgiques promulgués par le Bienheureux Jean XXIII en 1962". Le pape Benoît XVI veut ainsi conserver les immenses trésors spirituels, culturels et esthétiques liés à l'ancienne liturgie.

Le Cardinal Darío Castrillón Hoyos

Le pape Benoît XVI a l'intention d'étendre à toute l'Église latine la possibilité de célébrer la Sainte Messe et les Sacrements selon les livres liturgiques promulgués par le Bienheureux Jean XXIII en 1962.

Synthèse de l'Intervention du Cardinal Darío Castrillón Hoyos devant participants à la Ve Conférence Générale de l'Épiscopat latino-américain et des Caraïbes - * Traduction non officielle réalisée par nos soins

Les participants à la Ve Conférence Générale de l'Épiscopat latino-américain ont approuvé ce mercredi en assemblée plénière la décision de rédiger un "Document final" qui présentera des orientations pastorales pour l'Église dans le continent de l'espoir comme conclusion du sommet ecclésial.

Le document sera élaboré à partir des réflexions et des propositions qui apparaîtront pendant l'assemblée qui se déroule jusqu'au 31 mai dans le Sanctuaire de Notre dame d'Aparecida.

Il a donc été décidé de créer une Commission de Rédaction du document, dont la présidence revient au cardinal Jorge Bergoglio, archevêque de Buenos Aires et Président de la Conférence Épiscopale Argentine.

Avant sa publication, le texte sera révisé par le Benoît XVI, qui recevra les délégués de la rencontre continentale en audience dans les premiers jours de juin.


D'autre part, le Président de la Commission Ecclesia Dei, le Cardinal Darío Castrillón Hoyos, a indiqué ce matin que ", il est arrivé, le temps de faciliter" l'accès à la liturgie "selon les livres liturgiques promulgués par le Bienheureux Jean XXIII en 1962".

"Cette Commission a été instituée par le Serviteur de Dieu Jean Paul II en 1988, a déclaré le cardinal Hoyos, quand un groupe remarquable de prêtres, religieux et fidèles qui avaient manifesté leur mécontentement avec la réforme liturgique conciliaire et s'étaient rassemblés sous la direction de l'Archevêque français Marcel Lefebvre, se sont séparés de celui-ci, parce qu'ils n'ont pas été d'accord avec l'action schismatique de nominations d'Évêques sans mandat pontifical. Ils ont préféré, alors, maintenir la pleine communion avec l'Église. Le Saint Père Jean-Paul II, au moyen du Motu Proprio Ecclesia Dei afflicta, a confié à cette Commission les soins pastoraux de ces fidèles traditionalistes."

"L'activité de la Commission n'est pas limitée aujourd'hui au service de ces fidèles qui à cette occasion ont voulu rester en pleine communion avec l'Église, ni aux efforts fournis pour mettre fin à la situation schismatique pénible et à obtenir le retour de ces frères de la fraternité Saint Pie X à la pleine communion. Par volonté du Saint Père Benoît XVI, ce Dicastère étend, en outre, son service à satisfaire les aspirations justes de tous ceux qui, par une sensibilité particulière, sans avoir eu des liens avec les groupes cités, souhaitent maintenir vivante la liturgie latine passée dans la célébration de l'Eucharistie et les autres sacrements."

"Sans aucun doute, l'engagement le plus important, qui concerne toute l'Église, est la recherche pour mettre fin à l'action schismatique et de reconstruire, sans ambiguïté la pleine communion. Le pape Benoît XVI, qui a été pendant quelques années, membre de cette Commission, veut qu'elle devienne un organisme du Saint Siège dans le but propre et précis de conserver et maintenir la valeur de la liturgie latine traditionnelle. Mais on doit préciser en toute clarté qu'il ne s'agit pas d'un retour en arrière, d'un retour aux temps antérieurs à la réforme de 1970. Il s'agit par contre d'une offre généreuse du Vicaire du Christ qui, comme expression de sa volonté pastorale, veut mettre à la disposition de l'Église tous les trésors de la liturgie latine qui pendant des siècles a nourri la vie spirituelle de tant de générations de fidèles catholiques. Le Saint Père veut conserver les immenses trésors spirituels, culturels et esthétiques liés à l'ancienne liturgie. L'utilisation de cette richesse s'ajoute à celle non moins précieuse de la liturgie actuelle de l'Église.

"Pour ces raisons le pape Benoît XVI a l'intention d'étendre à toute l'Église latine la possibilité de célébrer la Sainte Messe et les Sacrements selon les livres liturgiques promulgués par le Bienheureux Jean XXIII en 1962", a dit le cardinal colombien dans son intervention devant l'assemblée d'évêques réunis devant la Ve Conférence Générale de l'Épiscopat latino-américain et des Caraïbes. "Par cette liturgie, qui n'a jamais été abolie, et que, comme nous l'avons dit, est considéré comme un trésor, il existe aujourd'hui un intérêt nouveau et renouvelé et pour cette raison le Saint Père pense que le temps est venu de faciliter, comme l'avait voulu la première Commission Cardinalice en 1986, l'accès à cette liturgie, en rendant la forme extraordinaire d'un rite romain unique.

"Il y a quelques bonnes expériences de Communautés de vie religieuse ou apostolique érigées par le Saint Siège récemment qui célèbrent dans la paix et la sérénité, cette liturgie. Autour d'elles, se rassemblent des fidèles qui fréquentent ces célébrations avec joie et gratitude. Les érections les plus récentes sont l'Institut de Saint Philippe Néri à Berlin; l'Institut du Bon Pasteur de Bordeaux qui réunit des prêtres, séminaristes et fidèles, issus de la Fraternité Saint Pie X. Les démarches pour la reconnaissance d'une Communauté contemplative, l'Oasis de Jesús Sacerdote, de Barcelone sont également très avancées."

"Les membres actuels de la Commission sont MM. les Cardinaux Julian Herranz, Jean-Pierre Ricard, William Joseph Levé, Antonio Cañizares, et Franc Rodé. Sont consultants, les Sous-secrétaires de certains Dicastères. "

"Jusqu'à présent, plusieurs Communautés dispersées dans le monde ont été sous la juridiction de la Commission Ecclesia Dei. 300 prêtres, 79 religieux, 300 religieuses, 200 séminaristes et plusieurs centaines de milliers de fidèles. L'intérêt des jeunes, de France, des Etats-Unis, du Brésil, d'Italie, de Scandinavie, d'Australie et de Chine augmente singulièrement. "

"Aujourd'hui le groupe des lefebvristes est composé de 4 Évêques qui ont été ordonnés par Mgr. Lefebvre, 500 prêtres et de 600.000 fidèles. S'ajoutent à ce groupe également, plusieurs monastères contemplatifs et quelques groupes religieux masculins et féminins, qui ont des paroisses, séminaires et associations. Ils sont présents dans 26 pays."

"Demandons au Seigneur que ce projet du Saint Père puisse bientôt aboutir pour l'unité de l'Église" a conclu le cardinal Hoyos.

Texte original de l'intervention du Cardinal Hoyos: Espagnol - traduction E.S.M.
 

Sources: Celam - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 17.05.2007 - BENOÎT XVI - Eglise - Liturgie

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante