ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

La France descend dans la rue en faveur de la famille naturelle

Le 15 janvier 2013 - (E.S.M.) - Fortes de ce succès de masse, les associations organisatrices ont lancé un appel au président de la République: « Le peuple vous demande aujourd'hui de convoquer des états-généraux de la famille, du mariage, de la filiation et des droits de l'enfant, et, dans un geste de réconciliation nationale, de recevoir dès demain à l'Elysée ceux que les Français envoient pacifiquement devant vous. »

La France descend dans la rue en faveur de la famille naturelle

Le 15 janvier 2013 - E. S. M. - Un million de Français dans la rue à Paris, contre le projet de mariage homosexuel: « je n'avais jamais vu de manifestation aussi énorme », déclare le leader syndical Joseph Thouvenel. Un raz-de-marée a déferlé: cette foule immense, venue de tout le pays par centaines d'autocars, par dizaines de trains spéciaux et par le co-voiturage, s'est rassemblée pour défendre la famille et la filiation contre le projet de loi voulu par le président François Hollande et déposé par la ministre Christiane Taubira. La mobilisation dans les régions avait été si intense que la préfecture de police de Paris avait demandé trois cortèges séparés, partant à 13 heures de trois extrémités de la ville pour confluer sur le très vaste espace du Champ-de-Mars, au pied de la tour Eiffel. Ce lieu a été submergé par la foule... À la tombée de la nuit, heure où s'achevaient les discours sur le podium du Champ-de-Mars, des milliers de manifestants continuaient à arriver en cortèges sous la pluie, en scandant: « Oui, oui, oui, au mariage homme-femme! », ou : « On veut des emplois, pas de la loi Taubira! » Selon Jérôme Fourquet, analyste de l'institut de sondages Ifop, « on peut parler d'un succès pour les organisateurs de cette mobilisation : succès de par le nombre de personnes qui se sont déplacées, mais succès aussi de par la maîtrise de l'événement ». Cette gigantesque manifestation s'est en effet déroulée sans le moindre incident, dans un climat de bonne humeur paisible qui a impressionné les médias. « Il y a une France qui a répondu présent à cet appel », constate Fourquet : une France à l'image des diversités d'aujourd'hui, puisque beaucoup de musulmans s'étaient joints aux chrétiens, aux juifs et aux agnostiques. Des mosquées avaient même affrété des cars pour amener leurs fidèles à la manifestation...

Fortes de ce succès de masse, les associations organisatrices ont lancé un appel au président de la République: « Le peuple vous demande aujourd'hui de convoquer des états-généraux de la famille, du mariage, de la filiation et des droits de l'enfant, et, dans un geste de réconciliation nationale, de recevoir dès demain à l'Elysée ceux que les Français envoient pacifiquement devant vous. »

François Hollande allait-il entendre cette demande, d'autant plus significative que figure – parmi les associations organisatrices de la manifestation – le mouvement des « Poissons roses », nouveau courant (chrétien) du parti socialiste? Son chef de file, Philippe de Roux, intervenant devant la foule du Champ-de-Mars, a lancé lui aussi un appel à François Hollande : «Nous avons choisi d’intervenir publiquement aujourd'hui, en assumant notre double identité de croyants, pleinement engagés à gauche, mais soucieux des grands repères anthropologiques et éthiques qui demeurent nécessaires à l'équilibre de toute société moderne. Solennellement, nous appelons le gouvernement à plus de discernement et de prudence. Aujourd’hui, dans un souci d'apaisement et de responsabilité, nous l’invitons à retirer le projet de loi actuel sur le mariage pour tous ; à mettre en place des états-généraux de la famille ; et à répondre à l'appel pressant des Français concernant la gestion de la crise économique et financière, la réduction des inégalités et le combat pour l'emploi. »

Les observateurs, lundi matin, semblaient penser que le président de la République ne recevrait pas les organisateurs de la manifestation. « Si d'aventure François Hollande revenait en arrière sur ce projet de loi, ce serait très dommageable en terme d'image et en terme de légitimité auprès de son électorat », affirmait un politologue. Mais était-ce si sûr ? Face à l'unanimité de la direction du parti socialiste en faveur du LGBT (le lobby « gay » extrême), une fraction de l'opinion de gauche – y compris certains députés PS – se révèle embarrassée. Voire hostile au projet de loi... Ainsi l'ex-communiste Patrice Carvalho, membre du Front de gauche et député de l'Oise, qui déclare: « Je voterai contre. Le mariage, c’est un homme et une femme qui peuvent concevoir un enfant. La nature n’est pas faite autrement. Ce dossier, ce n’est pas la priorité des Français en ce moment, c’est de l’enfumage! ».

Quoi qu'il en soit, le succès de masse de la manifestation du 13 janvier annonce des changements sur la scène publique française. Cette mobilisation populaire va se condenser en un mouvement pour « l'écologie humaine », annoncé dimanche soir par Tugdual Derville, animateur de l'association Alliance Vita. Initiative d'autant plus novatrice qu'une partie des milieux écologistes français ont pris position, la semaine dernière, contre le projet de mariage homosexuel: notamment par la voix de Thierry Jaccaud, rédacteur en chef de la revue de référence L'Ecologiste. C'est d'ailleurs le Pape Benoît XVI qui a lancé la notion d'écologie humaine, lors de son mémorable discours devant les parlementaires allemands, à Berlin, en septembre 2011 : « il existe aussi une écologie de l'homme... »

Quant à l'Eglise de France, qui a encouragé et soutenu la mobilisation, les médias lui découvrent une « capacité de mobilisation » qui les étonne: « son discours et son action proposent des référentiels de réflexion », soulignait le journal Le Monde le 12 janvier. La vérification de ce diagnostic est venue le lendemain 13 janvier, sous la forme d'une marée humaine.

Paris Patrice de Plunkett

La famille fondée sur le mariage
 

Sources : L’Osservatore Romano -  E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 15.01.2013 - T/Famille

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante