ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

 "L'HEURE DES LAICS A SONNÉ"

 

 Etre des chrétiens à temps complet

 

"Il est donc plus nécessaire que jamais que les chrétiens, éclairés et guidés par la foi, connaissent l'Église telle qu'elle est, dans toute sa beauté et sa sainteté, pour la découvrir et l'aimer comme leur propre mère". Dans son message le Pape invite les laïcs à être les artisans de la mission dans le nouveau millénaire, car "la mission n'est pas un ajout à la vocation chrétienne", au contraire, "la vocation est de par sa nature, vocation à l'apostolat"

 

Il s'agit de pages d'archives qui sont plus que jamais d'actualité, ces quelques exhortations complèteront le discours de clôture de l’assemblée des évêques de France, prononcé le 9.11.2005 à Lourdes par Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et président de la conférence des évêques de France:. " Dans le sillage de Vatican II et au cœur d’une « actualité préoccupante » " ( Une actualité préoccupante )

JEAN-PAUL II : " L'HEURE DES LAICS A SONNÉ "
Le Saint-Père préside le Jubilé de l'apostolat des laïcs

( CITÉ DU VATICAN, dimanche 26 nov.2000 ) - Avec l'arrivée du nouveau millénaire, " l'heure des laïcs a sonné ". C'est le message que Jean-Paul II  adressait au cours de l'Eucharistie du Jubilé de l'apostolat des laïcs, aux quelque quarante mille laïcs réunis Place Saint Pierre.

Le Pape a d'abord encouragé les laïcs à relire les documents du Concile Vatican II qui ont aidé "tant d'hommes et de femmes laïcs à mieux comprendre leur vocation chrétienne, qui par nature est une vocation à l'apostolat ", a-t-il déclaré.

Pour souligner l'importance de cette redécouverte et la nécessité de transmettre cet héritage aux nouvelles générations , le Pape a remis les documents du Concile à dix représentants laïcs venus de différents pays du monde (des États-Unis, de Roumanie, d'Inde, de Hong Kong, d'Australie, de Cuba, de l'Angola, d'Afrique du Sud et de Belgique), à la fin de la cérémonie. " Je vous remets ce texte du Concile comme le témoin que vous devez transmettre aux nouvelles générations de laïcs engagés pour que cet événement unique continue d'être, y compris dans le troisième millénaire, le pas de l'Esprit Saint dans son Église", a déclaré Jean-Paul II à chacun d'eux.

Ils représentaient les millions de laïcs à travers le monde, qui ont décidé de vivre leur baptême de façon radicale, ayant reçu quelques uns des nombreux charismes présents dans l'Église : les charismes d'associations, les mouvements 'd'action catholique' (comme les définit le Pape), le service aux diocèses, etc.

Les parapluies des premiers rangs abritaient de nombreux supérieurs ou fondateurs des nouveaux mouvements ecclésiaux venus transmettre leur affection au Pape et leur adhésion au magistère, au nom des millions de fidèles qu'ils représentaient : des hommes, des femmes, des jeunes, des personnes âgées, des handicapés, des pères ou des mères de famille, des étudiants, des ouvriers, des retraités, de toutes les races, ayant un objectif commun : celui d'être des chrétiens à temps complet.

Le monde entier était représenté au cours de cette Eucharistie très internationale concélébrée par sept cardinaux. Des prières ont été lues en swahili, en latin, en anglais, en arabe, en allemand, en espagnol, en français, et en italien.

Dans son homélie, Jean-Paul II a rappelé qu' " être chrétien n'a jamais été facile, et ça ne l'est pas aujourd'hui non plus ". " Pour suivre le Christ il faut le courage de faire des choix radicaux qui vont souvent à contre-courant ", a-t-il déclaré.

Après avoir rappelé l'importance de relire les documents du Concile Vatican II, qui "a ouvert des perspectives extraordinaires d'engagement (des laïcs) dans la mission de l'Église", et notamment " la participation à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ ", Jean-Paul II a expliqué, reprenant les paroles de Paul VI, dans Evangelii nuntiandi, qu'à l'aube du troisième millénaire les laïcs seront les missionnaires car " l'homme contemporain écoute plus facilement les témoins que les maîtres " et " s'il écoute les maîtres, c'est parce que ce sont des témoins ".

La mission des laïcs est immense . "Il suffit de penser aux conquêtes sociales et à la révolution dans le domaine génétique ; au progrès économique et au sous-développement qui existe dans d'importantes régions du monde ; au drame de la faim dans le monde et aux difficultés de construire la paix ; (…) aux drames de solitude et de violence qui défrayent la chronique de chaque jour ".

C'est dans ce cadre que les laïcs de l'an 2000 sont appelés à construire le Royaume de Dieu sur terre, avec la perfection d'une vie qui vise la sainteté. "N'ayez pas peur d'accepter ce défi. Soyez des femmes et des hommes saints ! N'oubliez pas que les fruits de l'apostolat dépendent de la profondeur de la vie spirituelle, de l'intensité de la prière, d'une formation constante et d'une adhésion sincère aux orientations de l'Église".

Jean-Paul II reprenait ainsi le message qu'il avait adressé aux quelque deux millions de jeunes venus participer aux Journées Mondiales de la Jeunesse, à Rome, en août dernier. " Vous serez ce que vous devez être si vous vivez le christianisme sans faire de compromis. Vous pourrez ainsi embraser le monde ".

ZF00112601 (ZENIT.org)

LE PAPE DEMANDAIT UN SÉRIEUX "EXAMEN DE CONSCIENCE" AUX LAICS
Message au Congrès mondial des laïcs catholiques

Dans son message aux participants du Congrès mondial des laïcs catholiques, Jean-Paul II  demandait aux laïcs de faire "un sérieux examen de conscience".

Le message du Saint Père a été lu devant une assemblée de 550 participants, représentants les laïcs des cinq continents, par le Cardinal Angelo Sodano, secrétaire d'État.

Le Pape lui-même a posé un certain nombre de questions pouvant aider les laïcs à faire un bilan de leur vie. "Qu'ai-je fait de mon baptême et de ma confirmation ? Le Christ est-il vraiment le centre de ma vie ? Y a-t-il de la place pour la prière dans ma journée ? Est-ce que je vis ma vie comme une vocation et une mission ?"

L'assemblée était constituée par des représentants d'organisations et de mouvements catholiques internationaux, ainsi que des responsables catholiques actifs dans des domaines particuliers de la vie professionnelle.

Jean-Paul II a fait remarquer qu'au cours des dernières décennies du vingtième siècle, des signes d'un "printemps spirituels", venant précisément des laïcs, étaient apparus dans l'Église. "Comme ne peut-on pas par exemple être reconnaissant envers Dieu pour la conscience de plus en plus claire que les fidèles laïcs, hommes et femmes, reçoivent de leur dignité de baptisés transformés en 'créatures nouvelles', de leur propre vocation chrétienne".

L'Évêque de Rome reconnaît toutefois que " dans un climat de sécularisation largement répandu, beaucoup de croyants ont la tentation de s'éloigner de l'Église et se laissent malheureusement contaminés par l'indifférence, ou acceptent de faire des compromis avec la culture dominante ".

" Parmi les fidèles on constate aussi des attitudes sélectives et critiques par rapport au magistère ecclésial ", poursuit le Pape dans son message. C'est ce qui, au cœur du Jubilé de l'an 2000, justifie cet "examen de conscience" que le Pape propose aux laïcs.

" On ne peut comprendre la vocation et la mission des fidèles laïcs qu'à la lumière d'une conscience renouvelée de l'Église comme sacrement ou signe et instrument de l'union intime avec Dieu et de l'unité de tout le genre humain et du devoir personnel d'y adhérer de façon plus intime ", explique Jean-Paul II.

" Il est donc plus nécessaire que jamais que les chrétiens, éclairés et guidés par la foi, connaissent l'Église telle qu'elle est, dans toute sa beauté et sa sainteté, pour la découvrir et l'aimer comme leur propre mère ". Dans son message le Pape invite les laïcs à être les artisans de la mission dans le nouveau millénaire, car "la mission n'est pas un ajout à la vocation chrétienne", au contraire, "la vocation est de par sa nature, vocation à l'apostolat "

Voir également la rubrique: FIDELES LAICS

ZF00112602  (ZENIT.org)

 

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante