ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

 Aucun gouvernement n’a le pouvoir de changer l’ordre que Dieu a établi

 

Rome, le 10 Juin 2008 - (E.S.M.) - Message de l’évêque d’Oakland (États-Unis) : “Les efforts pour préserver la vision du mariage dans les lois de notre communauté ne constituent pas l’imposition d’une idéologie mais un service que nous rendons à la vérité en vue du bien commun”

Mgr Allen Vigneron -  Pour agrandir l'image: Cliquez

Aucun gouvernement n’a le pouvoir de changer l’ordre que Dieu a établi dans la nature humaine

Mgr Allen Vigneron, évêque d’Oakland (États-Unis), a envoyé un message à tous les fidèles du diocèse pour offrir son soutien pastoral et d’orientation à propos de la décision récente de la Cour de l’État de la Californie de légaliser le “mariage” entre personnes de même sexe.

Le point fondamental signalé par l’évêque dans son message est que le mariage est une réalité instituée par Dieu, et selon le plan irrévocable de Dieu, il est seulement possible entre un homme et une femme. “L’expérience de l’histoire, tant dans l’antiquité que de nos jours, nous enseigne qu’aucun gouvernement n’a le pouvoir de changer l’ordre que Dieu a établi dans la nature humaine”.

Selon l’évêque, “cette conviction sur le mariage, bien que confirmée avec la foi, peut s’acquérir au moyen de la raison”. C’est pourquoi, en ce sens, tous les efforts “pour préserver cette vision du mariage dans les lois de notre communauté ne constituent pas l’imposition d’une idéologie, mais un service que nous rendons à la vérité, en vue du bien commun. Cette manière de voir la nature du mariage n’est pas une forme de discrimination, mais elle constitue le fondement de notre liberté pour vivre en accord avec le projet que Dieu nous a tracé”.

Pour Mgr Vegneron, dans cette nouvelle situation il y a deux types de défis : le défi immédiat et le défi à long terme. A court terme, “les catholiques, dans leur capacité de citoyens fidèles, sont appelés à conformer nos lois relatives au mariage par rapport à la connaissance que nous avons sur la nature de celui-ci”. Et à long terme, “si nos efforts échouent, notre mode de vie deviendra contre culturel, ce qui est toujours une situation difficile pour les chrétiens”. Toutefois, il resterait encore beaucoup à faire si ces efforts avaient du succès, parce que “nous vivrions dans une société où beaucoup acceptent des convictions qui à la longue sont dangereuses pour l’intégrité de la vie humaine et portent des conséquences négatives pour notre bonheur, tant dans ce monde que dans l’autre. Leur mission sera donc ce qu’elle a toujours été : être lumière et levain pour la nouvelle création établie dans le Christ”.

L’évêque d’Oakland conclut son message en s’engageant à réaliser “tout ce qui est à ma portée, comme pasteur principal de l’Église dans le diocèse d’Oakland, pour orienter le peuple des fidèles sur la façon de répondre à cette situation dans les mois et les années à venir”. (RG)

Texte intégral du message en anglais : (ici, pdf).
 

Sources :  www.vatican.va - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 10.06.08 - T/Famille

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante