ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

De saint Pie V à Benoît XVI, la continuité

 

Le 09 juillet 2007 - (E.S.M.) - Benoît XVI affirme son autorité dans la filiation des grands réformateurs de la liturgie qui ont toujours associé leur réforme liturgique avec celle de la pastorale, toujours en vue du salut du genre humain.

L’Église du Christ offre à la divine Majesté un culte digne  -  Pour agrandir l'image: C'est ici

FIER D’ÊTRE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE APOSTOLIQUE ROMAINE

DU MOTU PROPRIO

SUR
LA LIBÉRALISATION DE LA MESSE TRIDENTINE

COMMENTAIRE
DE
PIERRE-CHARLES AUBRIT SAINT POL

« LES SOUVERAINS PONTIFES ont toujours veillé jusqu’à nos jours à ce que l’Église du Christ offre à la divine Majesté un culte digne,… […] « Depuis des temps immémoriaux et aussi à l’avenir, le principe à observer est que «chaque Église particulière doit être en accord avec l’Église universelle, […] mais aussi quant aux usages reçus universellement de la tradition apostolique ininterrompue, qui sont à observer non seulement pour éviter des erreurs, mais pour transmettre l’intégrité de la foi, parce que la lex orandi de l’Église correspond à sa lex credendi » (1). » […]« Ainsi, la liturgie selon les coutumes de Rome féconda non seulement la foi et la piété mais aussi la culture de nombreux peuples. C’est un fait en tout cas que la liturgie latine de l’Église sous ses diverses formes, au cours des siècles de l’ère chrétienne, a été un stimulant pour la vie spirituelle d’innombrables saints et qu’elle a affermi beaucoup de peuples par la religion et fécondé leur piété. »

« Au cours des siècles, beaucoup d’autres Pontifes romains se sont particulièrement employés à ce que la liturgie accomplisse plus efficacement cette tâche ; parmi eux se distingue saint Pie V, […] C’est le même objectif qu’ont poursuivi les Pontifes romains au cours des siècles suivants en assurant la mise à jour des rites et des livres liturgiques ou en les précisant, et ensuite, depuis le début de ce siècle, en entreprenant une réforme plus générale » (2). Ainsi firent mes prédécesseurs Clément VIII, Urbain VIII, saint Pie X (3), Benoît XV et le Bienheureux Jean XXIII.

Plus récemment, le Concile Vatican II exprima le désir que l’observance et le respect dus au culte divin soient de nouveau réformés et adaptés aux nécessités de notre temps. Poussé par ce désir, mon prédécesseur le Souverain Pontife Paul VI approuva en 1970 des livres liturgiques restaurés et partiellement rénovés de l’Église latine ; »

Toute notre attention doit être portée sur le souci qu’exprime le Souverain Pontife de relier la décision qu’il va révéler à l’action de ses prédécesseurs. Benoît XVI affirme son autorité dans la filiation des grands réformateurs de la liturgie qui ont toujours associé leur réforme liturgique avec celle de la pastorale, toujours en vue du salut du genre humain.

Benoît XVI exprime sa préoccupation première qui découle prioritairement de sa fonction : oeuvrer à l’unité de tous les chrétiens pour les ramener à l’unique et sainte Église. Il rappelle également que c’est le successeur de Pierre qui est le principe visible de l’unité en sa qualité de Vicaire du Christ.

Le pape rappelle que le Saint Siège Apostolique a toujours accepté les diverses formes liturgiques pour autant que celles-ci soient célébrées dans la communion avec le successeur de Pierre et l’ensemble des épiscopes.
Benoît XVI décrit la longue succession de réformes que ses prédécesseurs décidèrent toujours animés d’un souci pastoral.
Dans ses points d’applications le Saint Père est très clair, nul ne peut s’opposer à la demande des fidèles.

Dans sa Lettre aux évêques, Benoît XVI exprime son souci de ramener à l’unité les brebis égarées par trop de souffrances devant les extravagances liturgiques qui de-ci de- là se produisent encore.
Il est courageux de reconnaître que bien des errances disciplinaires furent les causes de raidissements et d’exclusions de fait, au sein des paroisses et encore assez récemment dans notre propre diocèse de Perpignan-Elne concernant les Oratoriens de Philippe Néri desservant la chapelle Notre Dame de Lourdes ; ils n’avaient fait qu’appliquer scrupuleusement les normes liturgiques de la Réforme de Paul VI. Dieu a un humour féroce, malheureusement notre ordinaire en est totalement dépourvu…

Ce Motu Proprio est une belle opportunité pour ressouder l’unité des chrétiens dans chaque diocèse ; il y faudra du temps, mais la charité peut vaincre tout, même la bêtise et l’orgueil.

Il serait très maladroit de la part des traditionalistes et autres intégristes d’y voir là une victoire, une victoire idéologique. Il n’y a pas de vaincus et pas de vainqueurs, il y a l’Église qui œuvre au triomphe de la charité.


Texte que nous a aimablement fait parvenir notre ami Pierre-Charles Aubrit Saint Pol - Son site : lescatholiques.free.fr

Table : Motu Proprio

Texte intégral du Motu Proprio: Publication du "Motu Proprio Summorum Pontificum"
Motu Proprio Summorum Pontificum
(doc. word)

Lettre explicative:
Lettre du pape Benoît XVI aux évêques
Lettre du pape Benoît XVI accompagnant le motu proprio
(doc. word)

 

Sources: lescatholiques.free.fr - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 09.07.2007 - BENOÎT XVI - Table Motu Proprio

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante