ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Il faut bien lire le Motu Proprio de Benoît XVI

 

Le 08 novembre 2007 - (E.S.M.) - Dans la Lettre qui accompagnait le Motu Proprio Summorum Pontificum et que Benoît XVI a directement adressée aux évêques, on trouve deux brefs passages que beaucoup n'ont que survolés et, de ce fait, omettent souvent de citer.

Le saint Sacrifice de la Messe Pour agrandir l'image: C'est ici

Il faut bien lire le Motu Proprio de Benoît XVI

ndlr : l'absence d'édition française du nouveau missel
Après un travail qui a pris 10 ans, la 3e édition typique du missel romain fut présentée à la presse un peu avant Pâques 2002 et entrait immédiatement en vigueur dans la langue latine. L'édition latine de ce missel romain fut envoyée à toutes les Conférences épiscopales afin qu'elles procèdent à sa traduction, traductions qui devront toutefois être examinées par le Saint-Siège avant de pouvoir être utilisées.
Comme précisé, l'utilisation de cette édition en langue propre à chaque pays ne peut se faire qu'après l'approbation des traductions par le Saint-Siège. Ce nouveau missel de près de 1320 pages est la deuxième mise à jour du 'missel romain' publié après le Concile Vatican II, la première, datant de 1975.
A ce jour, il n'existe toujours pas de traduction officielle en français de l'édition typique de 2002. Par conséquent, la traduction provisoire, publiée le 20 avril 2000 et encore en usage, ne répond pas aux attentes du Saint-Siège en la matière. (Vatican)
Pourquoi ? Probablement parce que les modifications apportées par ce nouveau Missel dérangent les habitudes. "Ici on est en France. Rome, c'est Rome". Cette affirmation, beaucoup de prêtres l'ont prononcée, cédant à la tentation d'un autonomisme gallican qui se justifie par lui-même.

IL FAUT BIEN LIRE LE MOTU PROPRIO...

Dans la Lettre qui accompagnait le Motu Proprio Summorum Pontificum et que Benoît XVI a directement adressée aux évêques, on trouve deux brefs passages que beaucoup n'ont que survolés et, de ce fait, omettent souvent de citer.

Premier passage: "Beaucoup de personnes qui acceptaient clairement le caractère contraignant du Concile Vatican II, et qui étaient fidèles au Pape et aux Évêques, désiraient cependant retrouver également la forme de la sainte Liturgie qui leur était chère; cela s'est produit avant tout parce qu'en de nombreux endroits on ne célébrait pas fidèlement selon les prescriptions du nouveau Missel..."

Le désir de retrouver la forme "extraordinaire" de la liturgie a "avant tout" - dit le Saint-Père - été le fruit d'une infidélité aux normes données par le nouveau Missel romain. Ce qui signifie très clairement que là où le nouveau Missel a été fidèlement et dignement mis en oeuvre, les demandes pour l'utilisation des anciens livres liturgiques n'ont pas été très nombreuses. Ce serait aux évêques de tirer la conclusion qui s'impose...

Second passage de la Lettre de Benoît XVI: "(...) le nouveau Missel restera certainement la forme ordinaire du Rite romain, non seulement en raison des normes juridiques, mais aussi à cause de la situation réelle dans lesquelles se trouvent les communautés de fidèles."

Qu'on le veuille ou non, les normes juridiques en vigueur dans l'Église font du Missel restauré à la suite de Vatican II la référence pour les célébrations liturgiques habituellement célébrées dans les paroisses. C'est Benoît XVI qui l'écrit...

Il est donc parfaitement légitime et conforme à l'enseignement du Souverain Pontife de travailler, comme le fait Pro Liturgia, pour faire en sorte que le nouveau Missel soit mieux connu et (enfin!) correctement mis en oeuvre partout où l'on se réclame de Vatican II. Et ce, nonobstant d'autres possibilités aussi légitimes.

Denis CROUAN docteur en théologie, Pdt de Pro Liturgia

Le Motu Proprio Le texte officiel et tous les commentaires
Voir aussi : Table - Liturgie - Eucharistie

Sources: PRO LITURGIA

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 08.11.2007 - BENOÎT XVI - T/M.P.

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante