ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Les théologiens allemands et l'intelligence des saints

 

Le 08 février 2011 - (E.S.M.) - Pour comprendre l'Eglise, cela demande la foi surnaturelle. On sent la note juste et l'harmonie. Sans elle, on reste dans l'obscurité. C'est le paradoxe de Notre Saint Père Benoît XVI, il est à la fois sage et intelligent, tout comme petit et humble. Le suisse romain

Le pape Benoît XVI en prière

Les théologiens allemands et l'intelligence des saints

Le 08 février 2011 - E. S. M. -Des journaux, des sites en ont abondement parlé, 144 théologiens germanophones demandent une réforme de l'Eglise, en revendiquant la fin du célibat des prêtres, une reconnaissance pour une charge pastorale des femmes, la reconnaissance des mariages homosexuels ...

Des raisons pour prier

Il ne s'agit pas de fuir le débat, ni de s'attaquer aux personnes mêmes des théologiens par des arguments blessants "ad hominem". Vittorio Messori rappelle que l'Eglise a amplement expliqué, développé, réfléchi et donné les raisons de son enseignement. Il s'agit de continuer à le faire, avec patience. C'est une question de prière.

- L'ordination spécifiquement réservée aux hommes est une doctrine infaillible que tout catholique doit tenir définitivement. Jean Paul II, qui n'a pas usé de son infaillibilité, l'a souligné dans sa déclaration de 1994; puis, le Cardinal Ratzinger avec lui, l'a confirmé plus largement par un autre document censé protéger la foi catholique. L'Eglise n'a pas de pouvoir sur le choix de Dieu. C'est une question de foi.

- Le célibat est plus qu'une règle disciplinaire, c'est une vie entière et ce choix s'appuie sur une tradition qui remonte, non pas au Moyen Age, mais aux Apôtres. Nous le portons certes dans des vases d'argiles. C'est une question d'amour.

- On ne peut pas parler d'amour homosexuel, mais d'amitié. L'amour sponsal est naturellement entre un homme et une femme en vue de la procréation et du bien mutuel des époux. Les personnes qui vivent l'homosexualité sont des enfants de Dieu, des personnes aimées par Dieu, même s'ils se trompent. C'est une question de raison.

La science des saints

Car au fond, qu'est-ce que la théologie: Saint Thomas dit que c'est la science des saints. Comme la musique se fonde sur les mathématiques, la théologie se fonde sur la foi, science supérieure, la science que Dieu a de lui-même et qu'il nous transmet, qu'il nous révèle.

La foi est ainsi le don le plus précieux, après l'Amour de Dieu et des autres, qu'une personne peut recevoir sur cette terre. L'Eglise la protège et le Cardinal Ratzinger n'avait jamais vu sa mission que comme une défense des petits et des simples en face des intelligences de grand calibre, des têtes pas toujours forcément bien faites, car parfois bien trop pleine, comme ivre de savoir comme le cherchait le docteur Faust. La foi, c'est une grâce à demander et Dieu la donne à qui frappe et demande.

Pour avoir lu quelques livres de Hans Küng, que Dieu me pardonne, je ne sens pas la foi surnaturelle dans ses idées. Par contre, il a des idées sur la foi. C'est sa liberté. Car au fond, pour comprendre l'Eglise, cela demande la foi surnaturelle. On sent la note juste et l'harmonie. Sans elle, on reste dans l'obscurité. Jésus lui même a loué son Père d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents, et de l'avoir révélé aux tout petits. C'est le paradoxe de Notre Saint Père Benoît XVI, il est à la fois sage et intelligent, tout comme petit et humble.

Le Credo ou le Symbole

L'Eglise parle de symbole des Apôtres en parlant du Credo. Le symbole était une pièce juridique de l'Antiquité, coupée en deux. Chacun avait la moitié et lorsque les personnes se réunissaient, on mettait ensemble les deux pièces et cela attestait l'unité du document.

Il en va de même avec la foi. On ne peut pas revendiquer le Christ pour soi, car cela demande un lien avec les autres. On peut avoir une partie du symbole, mais cela doit alors correspondre avec l'autre moitié. Aussi, le Cardinal Ratzinger n'avait rien contre à ce que l'Eglise soit une démocratie, car la majorité est au ciel. C'est là que le symbole correspond, comme avec ceux, et cela se sent, qui ont aussi cette grâce de la foi. Par osmose, cela se transmet, cela colle et le courant passe. Dieu veut la donner à tous et chacun. C'est son secret, son mystère..

Aussi, lorsque la discussion devient une impasse, il ne reste plus que la prière, la foi, l'amour et la raison. Pour résumé, l'adoration. Imitons Saint Thomas d'Aquin, qui n'hésitait pas à mettre sa tête tout proche de Jésus ... à l'image de Benoît XVI.

La fronde des théologiens allemands - 07.02.11

 

Sources : Le suisse romain

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 08.02.2011 - T/Brèves

 

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante