ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI, le pèlerin de Castelgandolfo

Le 06 mars 2013 - (E.S.M.) - Je ne pense pas que le pape Benoît XVI, même dans son souci de discrétion, de rester "caché au monde" se formaliserait en sachant que les gens qui l'aiment se préoccupent de lui, et que des nouvelles filtrent.

Le pape Benoît XVI et Mgr Georg

Benoît XVI, le pèlerin de Castelgandolfo

Le Saint-Père va bien. Parole de don Georg (1er/3/2013)

Le 06 mars 2013 - E. S. M. - Je suis simplement un pèlerin qui entame la dernière étape de son pèlerinage sur cette terre .
(Benoît XVI aux habitants de Castelgandolfo, cf. Derniers moments avec lui )

Grâce au site irremplaçable de Raffaella, nous avons quelques informations, et il n'y a aucune raison de supposer qu'il s'agit de bavardages.

Et je ne pense pas que le Saint-Père, même dans son souci de discrétion, de rester "caché au monde" se formaliserait en sachant que les gens qui l'aiment se préoccupent de lui, et que des nouvelles filtrent.

Salvatore Izzo (le vaticaniste de l'agence AGI, en or, c'est-à-dire d'une crédibilité à toute épreuve), rapporte que le Père Lombardi a pu converser longuement au téléphone avec don Georg.

Celui-ci lui a dit que le Saint-Père avait très bien dormi - et lui aussi, dont nous avions pu mesurer l'émotion, au cours de la dure journée d'hier.

Benoît XVI a même regardé le soir le Journal télévisé (italien?) et apprécié la tonalité des comptes-rendus.
Aujourd'hui, une journée en tout point conforme à l'habitude - la tension en moins - avec la messe à sept heures, la prière, la méditation, la lecture, et une petite promenade à l'intérieur du palais Apostolique, dans l'environnement familier, entouré de l'affection de la "famille pontificale" avec, en plus de don Georg, les quatre memore qui s'occupent de sa maison..
Dès demain, il s'emploiera à lire les nombreux messages qu'il a reçus.

Don Georg a confié au Père Lombardi que même durant les derniers jours au Vatican (si stressants pour nous, et sans doute pour son entourage), le Saint-Père jouait tous les soirs du piano, et écoutait de la musique, et qu'il emporté à Castelgandolfo quelques enregistrements, et des livres, parmi eux un de Von Balthasar.

Le Père Lombardi ajoute que Benoît XVI est certes un homme âgé, mais n'a pas de problèmes particuliers de santé. Il s'aide d'une canne pour garder son équilibre, et ne s'appuie pas toujours dessus (c'est vrai, au moins jusqu'à ces jours!)
Par discrétion, il n'a pas voulu de cérémonie formelle de bienvenue avec le personnel des villas Pontificales de Castelgandolfo, il en saluera les employés au gré de ses rencontres.

Il a ôté "l'anneau du pêcheur" (un autre fantasme journalistique), qui a été en principe détruit - vestige du passé, quand l'anneau servait à "sceller" les documents pontificaux", et en a remis un qu'il portait comme cardinal.

On a évidemment beaucoup glosé parmi les journalistes - habitués à s'intéresser à des questions d'importance cruciale! - du titre à attribuer à Benoît XVI (ce sera "Pape émérite", moi, je continuerai à dire "le Saint-Père", qu'il sera toujours pour moi, mais comme je ne veux pas interférer avec le début du prochain pontificat, je l'appellerai "Le Saint-Père Benoît"), de son habit (ce sera la simple et si élégante soutane blanche) et même de la couleur de ses souliers (des chaussures marron, offertes par un bottier, lors du dernier voyage au Mexique) !!!

Bref, pour ce que nous pouvons en savoir, et pour autant que lui comme chacun de nous sommes tous entre les mains de Dieu, le Saint-Père va aussi bien que possible.

Il est parti, pour les simples raisons qu'il a lui-même expliquées à plusieurs reprises depuis le 11 février. Une décision qui n'était motivée que par le bien supérieur de l'Eglise.

Et son frère devrait bientôt le rejoindre. Un motif supplémentaire de se réjouir.

Bouleversantes videos du départ

Don Georg en pleurs, et les larmes du chauffeur

La Repubblica n'a certes pas ménagé le pape lorsqu'il était en activité, c'est plus qu'une litote.
Mais curieusement, son site internet a souvent offert une couverture multimédia exemplaire, à travers vidéos et images.
C'est le cas pour la journée d'hier.http://video.repubblica.it/dossier/benedetto-xvi-abbandona-dimette-papa/...

* * *

17 heures, jeudi 28 février.
Le Saint-Père s'apprête à quitter pour toujours le palais Apostolique; il est dans un couloir entouré de prélats, probablement collaborateurs de la Secrétairerie d'Etat, des cardinaux Angelo Comastri, Archiprêtre de la Basilique Saint Pierre et Vicaire du Saint Père pour la cité du Vatican (à gauche de l'écran), et à droite Agostino Vallini, cardinal-vicaire du Saint Père pour le diocèse de Rome et archiprêtre de la Basilique Saint Jean-de-Latran, cathédrale du diocèse, et suivi par ses deux secrétaires. L'émotion est palpable.
Don Georg fond en larmes et le cardinal Vallini lui sert la main pour le réconforter.


Le Saint-Père sort, et dans la cour de Saint-Damase, une petite foule de proches collaborateurs l'attend pour l'acclamer.
La Garde Suisse lui rend les honneurs.
Avant de monter dans sa voiture, son chauffeur, que nous avons vu tant de fois, s'agenouille devant lui, en larmes, lui aussi.

 

Sources : benoit-et-moi -  E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 06.03.2013 - T/Benoît XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante