ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Des nouvelles de Georg Gänswein… et de Benoît XVI

Le 06 janvier 2021 - (E.S.M.) - Le secrétaire du Pape émérite a accordé une interview à « Bunte » – un magazine allemand ‘people‘ pas précisément haut de gamme -, qui ne manque cependant pas d’intérêt.

Mgr Gänswein secrétaire du Pape Benoît XVI 

Des nouvelles de Georg Gänswein… et de Benoît XVI

Le 06 janvier 2021 - E. S. M. - On se souvient que Mgr Gänswein n’est plus apparu aux côtés de François lors des sorties publiques depuis presque un an (en fait depuis l’imbroglio du livre du cardinal Sarah cosigné par Benoît XVI « Des profondeurs de nos cœurs »; cf. Gänswein chassé? Que faut-il comprendre?) . A défaut d’avoir accès à l’article en allemand, voyons ce qu’en dit le site des évêques américains, « Catholic News Agency » (CNA).

L’archevêque Georg Gänswein a parlé de sa vie avec le pape émérite Benoît XVI et d’une année personnellement difficile. « Je suis reconnaissant à Dieu que l’année 2020 soit enfin terminée », a dit l’archevêque de 64 ans au tabloïd allemand "Bunte", précisant que Rome avait parfois été « étrangement calme » pendant la pandémie de coronavirus.

Mgr Gänswein est le préfet de la maison papale, mais il est en congé de ses fonctions de préfet depuis février afin de pouvoir se consacrer exclusivement à l’ancien pape en tant que secrétaire particulier de Benoît XVI.
Depuis l’élection du pape François en 2013, Gänswein a occupé les deux fonctions, faisant la navette entre deux bureaux – jusqu’à ce que le stress se fasse sentir. L’archevêque a souffert d’une perte auditive aiguë en 2017 et vit aujourd’hui avec un cas sévère d’acouphène.

Fin janvier de l’année dernière, le pape François a informé Mgr Gänswein qu’il devait consacrer tout son temps et toute son énergie à son rôle de secrétaire de Benoît. « Pour cela, il m’a libéré de mon service à la préfecture. Mes fonctions ont été réaffectées pour une durée indéterminée », a dit Georg Gänswein.
Suite à un traitement pour des problèmes rénaux en septembre, Gänswein a dit qu’il a eu une « rencontre clarifiante, très fortifiante et encourageante avec le Pape François » au sujet de la décision d’être relevé du service actif en tant que préfet, soulignant qu’il savait qu’il ne s’agissait pas d’une forme de « punition ».

Mgr Gänswein a célébré Noël et le Nouvel An avec le pape Benoît émérite dans le bâtiment du monastère Mater Ecclesiae dans les jardins du Vatican, où ils résident avec quatre religieuses italiennes.
« Je prie quotidiennement la Liturgie des Heures avec le Pape émérite Benoît et aussi le Rosaire. Une part considérable de mon temps est réservée à la prière. Chaque prêtre, chaque évêque, le Pape aussi, prie non seulement pour lui-même mais aussi pour les personnes qui leur sont confiées. Aussi et surtout pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas prier », a dit Mgr Gänswein au magazine.
Il a également déclaré que Benoît XVI restait très alerte mentalement. « Physiquement, cependant, il est devenu assez faible », a-t-il dit. « A 93 ans, il est à un âge vénérable ».

 Mgr Georg Gänswein, secrétaire particulier de Benoît XVI, s’est dit «choqué» par la décision du pape François, fin janvier 2020, de le «libérer» de son poste de Préfet de la Maison pontificale. Il aurait reçu la mesure comme une «punition».
 
Fin janvier 2020, le pape François a accordé au prélat allemand «un congé de durée indéterminée» concernant ses fonctions de Préfet de la Maison pontificale. A ce poste, Mgr Gänswein était responsable de la conduite des audiences publiques du pape. Le Saint-Siège s’était contenté d’expliquer qu’il s’agissait de le «libérer», afin qu’il puisse consacrer davantage de temps au pape émérite.
D’autres raisons avaient été évoquées par certains médias. Le journal catholique allemand Die Tagespost avait supputé que la décision était liée à la publication du livre Des profondeurs de nos cœurs, écrit par le cardinal Robert Sarah, et auquel  Benoît XVI avait participé. L’ouvrage mettait en garde contre une éventuelle ouverture du sacerdoce à des hommes mariés. Une idée qui était dans l’air suite au synode des évêques sur l’Amazonie, en automne 2019, mais qui n’avait finalement pas été abordée par le pape François dans son exhortation apostolique Querida Amazonia (février 2020).

Dans une interview au magazine allemand Bunte de fin décembre 2020, le secrétaire particulier de Benoît XVI ne donne pas de raisons de cette mise à l’écart. Mgr Gänswein assure seulement que la décision du pape François l’a grandement surpris et «peiné». Il explique l’avoir acceptée «dans l’obéissance», même si elle a été ressentie comme une «punition». Il affirme être toutefois persuadé que ce n’est pas le cas. «La foi m’a aidé et m’aide à accepter ce que je ne peux pas comprendre et voir pour le moment, que même les phases de la vie qui semblent vaines ont fondamentalement un sens – mais qu’on ne perçoit pas au premier coup d’œil».

L’archevêque indique qu’il a développé au cours de l’année une maladie rénale. Il a été hospitalisé pendant deux semaines, alors que son état de santé était précaire. Finalement, la présence d’une tumeur a été exclue. Il dit se porter mieux depuis décembre, alors qu’il suit un traitement médicamenteux. Il affirme également avoir bénéficié, après son hospitalisation, d’une «rencontre clarifiante, très fortifiante et encourageante avec le pape François».

 

Sources : Traduction : benoit-et-moi
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 06.01.2021

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante