ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

La Chapelle Sixtine ferme ses portes et se prépare au Conclave

Le 05 mars 2013 - (E.S.M.) - Pour les exigences du prochain Conclave, la Chapelle Sixtine sera fermée au public à partir de mardi 5 mars, 13 heures jusqu’à une date encore indéfinie.

La chapelle Sixtine

La Chapelle Sixtine ferme ses portes et se prépare au Conclave

Le 05 mars 2013 - E. S. M. - Pour les exigences du prochain Conclave, la Chapelle Sixtine sera fermée au public à partir de mardi 5 mars, 13 heures jusqu’à une date encore indéfinie. Pendant toute cette période, précise un communiqué publié sur le site des Musées du Vatican, il sera également impossible de visiter l’appartement des Borgia et la collection d’art religieux moderne des Musées du Vatican.

Pour la 25° fois la Chapelle Sixtine devient, pour toute la durée du Conclave, le témoin silencieux de l’élection du nouveau Souverain Pontife. Sous les fresques immortelles de Michel–Ange, siègeront 115 cardinaux électeurs appelés à élire le successeur de Saint Pierre, Vicaire du Christ sur la Terre.

Depuis le début de la vacance apostolique, le 28 février à 20 heures, une équipe de 40 personnes se tient prête pour reproduire à l’identique, dans la Chapelle Sixtine, le décor des précédents Conclaves. Tout doit rester immuable et pour mettre en place cette « photocopie » des précédents conclaves jusque dans les moindres détails, l’équipe s’appuiera sur une riche documentation photographique.

L’ingénieur Paolo Sagretti, le responsable de la « Floreria » de la Cité du Vatican, dirigera l’équipe et coordonnera les préparatifs logistiques pour le Conclave comme le prévoit sa fonction. C’est lui par exemple qui organise et meuble la salle Paul VI pour les audiences générales.

115 sièges en bois de cerisier et 12 tables

La Chapelle Sixtine, qui devint seulement en 1996 le siège officiel du Conclave en vertu de la Constitution apostolique de Jean Paul II "Universi Dominici Gregis", sera meublée de 115 sièges en bois de cerisier. Sur chaque siège sera inscrit le nom du Cardinal Electeur qui l’occupera.

Douze tables de bois brut couvert d’un tissus beige et de satin bordeaux seront installées dans la Chapelle Sixtine : six sur son côté droit, six sur son côté gauche, réparties en deux files de niveaux différents.

Devant l’autel, sous la fresque de Michel Ange représentant le Jugement Dernier : une table sur laquelle sera disposée l’urne de bois brut qui recueillera les fiches avec les votes des cardinaux et un pupitre où sera placé l’Evangile sur lequel les cardinaux prêteront serment.

Les cardinaux ne marcheront pas sur le sol, mais sur une structure plate en bois couverte la encore d’un tissus beige ; une structure surélevée de 50 à 60 cm de terre, alignée avec la deuxième marche de l’autel.

Au fond de la chapelle, près de la lourde porte qui communique avec la Salle Royale, le poêle servant à brûler les bulletins durant le conclave sera aussi bientôt installé. Il sera accompagné d’un appareil à fumigènes plus récent. La table des cardinaux scrutateurs sera disposée devant l’autel. L’interdiction d’accès ne se limite pas aux bâtiments. Depuis le 25 février, les Jardins du Vatican ne sont plus visitables.

NOUVELLES "URNES" DU CONCLAVE

 Sur une tapisserie du Vatican du milieu du XVII siècle figurent les calices ayant servi d'urnes au conclave qui élit Urbain VIII en 1623. La sacristie de la Chapelle Sixtine conserve un calice et une pyxide très semblables qui servirent aux conclaves du siècle dernier jusqu'à l'élection de Jean-Paul II. La constitution Universi Dominici Gregis de 1996 a entraîné la nécessité d'avoir des objets plus conformes au mode de scrutin, c'est à dire en particulier une "urne" adaptée à la réception des bulletins d'électeurs malades ne pouvant gagner la chapelle ou handicapés et ne pouvant accéder à l'autel. En principe, lorsque le Cardinal vient voter, il dépose d'abord l'enveloppe sur la patène, la soulève et fait glisser le pli dans le calice.

Il a donc été décidé de disposer d'objets adaptés et en même temps artistiques. Plutôt que d'ajouter un nouvel objet aux deux existant on a préféré en réaliser trois identiques, qui répondent aux critères du chapitre V du règlement. Le troisième calice servira a recueillir les bulletins, qui seront tous brûlés, d'abord pour créer la traditionnelle fumée blanche et, finalement, la fumée blanche annonçant l'élection du nouveau Pape. Les nouveaux objets, en argent et bronze doré, ont été réalisés par Cecco Bonanotte, sculpteur ayant réalisé en 2000 les nouvelles portes d'entrée des Musées du Vatican. Leur iconographie puise aux symboles traditionnels que sont le berger et son troupeau, les oiseaux, les pampres et les épis, le pain et le vin eucharistiques, qui rappellent notamment la charité du Christ partagée entre les Cardinaux électeurs.
 

Sources : Radio Vatican -  E.S.M.
Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 05.03.2013 - T/Benoît XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante