ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI nommera un nouveau recteur du P.i.s.a.i.

Rome le 4 septembre 2006 - Benoît XVI devrait nommer “dans les prochains jours“ un nouveau recteur à l'Institut pontifical d’études arabes et islamiques. Il pourrait s’agir du père Miguel Ayuso, l’actuel directeur des études de l’institut.

P. Justo Lacunza

Benoît XVI nommera un nouveau recteur du P.i.s.a.i.

Branché sur le dialogue interculturel et religieux depuis 50 ans


Le pape nommera ces prochains jours un nouveau recteur à l'Institut pontifical d’études arabes et islamiques (Pisai), a confirmé le père Justo Lacunza, son actuel recteur, le 4 septembre 2006. Le père Justo Lacunza a en effet terminé en juillet dernier son 2e mandat de trois ans en tant que recteur de l’Institut pontifical d’études arabes et islamiques. En effet, il n’est pas possible d’aller au-delà de deux mandats consécutifs.

Le nouveau recteur du Pisai devrait être le père espagnol Miguel Angel Ayuso Guíxot, l’actuel directeur des études de l’institut. Le père Ayuso est missionnaire combonien. Habituellement, l’institut est dirigé par les missionnaires d’Afrique, plus connus sous le nom de pères blancs. Le père Ayuso devrait aussi avoir pour successeur un père blanc, le père Etienne Renaud, déjà recteur du Pisai de 1994 à 2000. Ces nominations, qui dépendent de la Congrégation pour l’éducation catholique, doivent encore être officiellement confirmées.

Pour sa part, le père Justo Lacunza Balda prendra “une année sabbatique“, afin de “lire, de se ressourcer“ et d’élargir “sa vision du monde islamique“, a-t-il confié. Il pourrait ensuite revenir comme “professeur ordinaire“ à l’institut.

Si le Pisai a connu quelques difficultés notamment d’ordre administratif, ces dernières années – on étudiait l'éventualité d’un transfert en Egypte - Benoît XVI a finalement décidé de le maintenir à Rome. Afin de permettre “une meilleure connaissance par l’Eglise catholique du monde islamique et du Proche-Orient“, a ainsi expliqué le père Lacunza. Il est en effet “important“ que l’Eglise dispose “d’un institut pontifical pour permettre le dialogue avec le monde islamique“, a-t-il estimé. Les cours qu’offre le Pisai permettent un approfondissement de ces connaissances, tout comme les recherches et les publications dont il est à l’origine.

Devant “un monde islamique bouleversé“, le Saint-Siège continue à vouloir avoir un institut pontifical “afin d’oeuvrer par son savoir et ses études au dialogue avec le monde musulman et islamique“, a renchéri le père Lacunza. C’était “l’objectif de Jean Paul II“, qui est aujourd’hui “repris par Benoît XVI“.

Le Pisai, confié par le Saint-Siège à la Société des Missionnaires d'Afrique (les pères blancs), travaille depuis plus de 50 ans au dialogue interculturel et interreligieux avec le monde musulman. L'Institut est doté d'une riche bibliothèque - plus de 35'000 ouvrages et près de 500 revues. Il propose des cours sur l'islam et organise des séminaires et des conférences internationales.

Sources: © Ctb/apic/imedia/ar/vb)

Eucharistie sacrement de la miséricorde 04.09.2006 - BENOÎT XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante