ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

 

Benoît XVI procédera par étape avec la Fraternité d'Ecône

 

   Mgr Bernard Fellay

C'est ce qu'a déclaré Mgr Felley, après la visite qu'il fit au pape Benoît XVI et qui laisse penser qu'une solution puisse être possible pour permettre de lever l'excommunication qui frappe les membres de la Fraternité saint Pie X.

 
 

 

La presse se fait largement l'écho d'une information selon laquelle le pape Benoît XVI envisagerait de lever l'excommunication qui frappe depuis 18 ans les dirigeants de la Fraternité d'Ecône.

 

Il est intéressant de relire la déclaration que fit Mgr Fellay, Supérieur de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X après sa rencontre avec  Benoît XVI dans la résidence pontificale de Castelgondolfo, le 29 août 2005,


" La rencontre a duré environ 35 minutes, elle s’est déroulée dans un climat serein.

 

L’audience a été l’occasion pour la Fraternité de manifester qu’elle a toujours été attachée - et qu’elle le sera toujours - au Saint-Siège, la Rome éternelle.

Nous avons abordé les difficultés sérieuses, déjà connues, dans un esprit de grand amour pour l’Église.

Nous sommes arrivés à un consensus sur le fait de procéder par étapes dans la résolution des problèmes.

La Fraternité saint Pie X prie afin que le Saint Père Benoît XVI puisse trouver la force de mettre fin à la crise de l’Église en « restaurant toutes choses dans le Christ
».

+Bernard Fellay
Supérieur Général de la Fraternité Saint Pie X

 

En septembre 2005, les négociations se rouvrent entre Mgr Fellay et le Vatican, dans la mesure où le pape Benoît XVI jouit d'un plus grand crédit auprès des catholiques traditionalistes.

 

Néanmoins les négociations s'avèrent délicates. Le premier point réclamé par Mgr Fellay, l'extension du droit de célébrer la messe selon le rite ancien, dit « de saint Pie V », a des chances d'aboutir. La réintégration des « évêques excommuniés » et de presque 500 prêtres ordonnés par ceux-ci semble possible, mais très difficile, selon les mots du cardinal Hoyos de la commission pontificale « Ecclesia Dei ».

 

En janvier 2006, la Fraternité saint Pie X a annoncé qu'il y avait des «  progrès  » dans les contacts avec la commission pontificale « Ecclesia Dei ». Selon les informations des observateurs-vaticanistes, il pourrait cependant  y avoir un accord durant le temps Pascal 2006.

 

Rappelons que de précédentes négociations avaient abouti à une partition au sein de la Fraternité saint Pie X : une partie de ses membres avait réintégré l'Église catholique romaine du Concile après une réconciliation sous le nom de Fraternité Saint-Pierre.

 

En 2002, Mgr Rangel et les prêtres brésiliens de la Fraternité Saint Jean-Marie Vianney de Campos, qui jusque-là partageaient les idées de la Fraternité Saint-Pie X, ont également signé un accord avec le Saint-Siège. Cet accord leur donne le droit de célébrer la messe tridentine à condition de reconnaître le concile Vatican II, interprété à la lumière de la tradition et la validité et licité du rite de Paul VI. Ce que la Fraternité saint-Pie X a refusé jusqu'à ce jour.

 

 

Eucharistie, Sacrement de la Miséricorde. 02.02.2006 - INTERNATIONAL

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante