ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

FARNESE LOUIS-CHARLES

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Nominations effectuées par le pape Benoît XVI

ROME, DIMANCHE 1er OCTOBRE 2006 - (ESM) La Salle de Presse du Vatican a publié deux nominations effectuées par le pape Benoît XVI, en date du samedi 30 septembre 2006.

Le cardinal tarcissio Bertone

Nominations effectuées par le pape Benoît XVI

NOMINATION DE MEMBRE DE LA CONGRÉGATION POUR LES ÉGLISES ORIENTALES, DE LA CONGRÉGATION POUR LES ÉVÊQUES ET DE LA CONGRÉGATION POUR L'ÉVANGÉLISATION DES PEUPLES

Le Pape Benoît XVI a nommé Membre de la Congrégation pour les Églises Orientales, de la Congrégation pour les Évêques et de la Congrégation pour l'évangélisation des Peuples le Cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d'Etat.

NOMINATION DU LÉGAT PONTIFICAL POUR LES CÉLÉBRATIONS DE LA LIBERTÉ DE LA HONGRIE (BUDAPEST) le 22-23 OCTOBRE 2006.

Le Saint-Père, en accueillant l'invitation faite par du Président de la République de la Hongrie et de l'Archevêque d'Esztergom-Budapest, Primat de Hongrie, a nommé le Cardinal Angelo Sodano, Secrétaire d'État émérite et Doyen du Collège Cardinalice, son représentant pour les célébrations de la liberté de la Hongrie. Telles célébrations auront lieu à Budapest, Hongrie, le 22 et le 23 octobre 2006.

Repère:
Le "secrétaire d'Etat" du Vatican est l'équivalent d'un chef de gouvernement. Mgr Bertone, 71 ans, a été nommé à ce poste le 14 septembre par Benoît XVI, pour remplacer le cardinal Sodano.

Tarcisio Bertone est un homme réputé pour son sens des nuances, sa fermeté doctrinale et son langage direct : il débute ainsi en fanfare, donnant tort à nos chroniqueurs parisiens qui assuraient d'une voix aigrelette, depuis six mois, que Benoît XVI n'entendait rien à la politique mondiale et qu'il ne savait pas qui nommer ! Words, words, words...

Le pape Benoît XVI savait très bien ce qu'il voulait : confier la secrétairerie d'Etat à un homme qui fut, neuf années durant, son collaborateur à la Congrégation pour la doctrine de la foi. Autant dire : non un "politique" en religion, mais un religieux face à la politique. Exactement en phase avec ce pontificat. (propos de M. de P)

Sources: Vatican

Eucharistie sacrement de la miséricorde 01.10.2006 - BENOÎT XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
  haut de page