ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI rappelle ce que L'Église a toujours cru

 

ROME, le 01 Avril 2007 - (E.S.M.) - Le Pape Benoît XVI s'élève au-dessus des querelles intestines qui font injure à l'amour de Dieu et qui blessent profondément l'Église, à qui le Christ a confié son sacrement d'amour.

Le Père abbé de Notre-Dame de Triors ( Drôme )

Le pape Benoît XVI rappelle ce que L'Église a toujours cru

Recevoir Jésus et son pardon

Avec Sacramentum Caritatis, Benoît XVI vient de donner à l'Église entière un document post-synodal, qui s'ajoutera, comme une pierre brillante, dans la cathédrale des exhortations apostoliques post-synodales. D'Evangelii nuntiàndi (Paul VI, sur l'évangélisation en 1975) à Pastoresgregis (Jean-Paul II, sur l'épiscopat en 2003), elles continuent à éclairer la foi des croyants, sur les principaux thèmes doctrinaux et pastoraux. Ici, c'est une méditation profonde sur le don de l'amour Dieu dans la divine Eucharistie, dans le sens de saint Augustin cité au n. 19 de l'encyclique sur la charité : « Si tu vois l'amour, tu vois la Trinité. » Le Pape s'élève encore une fois au-dessus des querelles intestines qui font injure à l'amour de Dieu et qui blessent profondément l'Église, à qui le Christ a confié son sacrement d'amour.

Cette haute vision du Pape Benoît XVI est particulièrement manifeste au n. 3; lorsqu'il aborde la transmission du rite. Ce n'est qu'avec une telle vision, qui ne dénigre rien du passé et qui ne condamne pas l'autorité vivante, que l'on pourra effectivement réaliser « la réforme de la réforme ».

Un document majeur

II s'agit d'un document majeur, surtout dans sa partie doctrinale (I). Cette première partie énonce, ou plutôt rappelle une fois encore, toute la foi de l'Église concernant le Sacrement par antonomase (par excellence). Il s'agit donc bien d'un enseignement infaillible puisqu'il rappelle ce que l'Église a toujours cru, et cela d'autant plus que, sur certains points, le Pape entend confirmer, une fois pour toutes, cet enseignement. C'est particulièrement vrai pour les rapports étroits entre les sacrements de pénitence (ou de réconciliation) et d'Eucharistie. Benoît XVI.rappelle, avec toute la force de son autorité apostolique, la doctrine pluriséculaire de l'Église sur ces deux sacrements. Il insiste donc vigoureusement, comme, l'avaient déjà fait à plusieurs reprises Paul VI puis Jean-Paul II, sur l'absolution personnelle du pénitent, mais rappelle aussi, avec les Pères synodaux, la légitimité et la valeur pastorale des célébrations pénitentielles non sacramentelles, dans le but de renforcer l'esprit de conversion et de communion au sein même de la communauté chrétienne, et de préparer ainsi les cœurs à la célébration fréquente du sacrement de la réconciliation, et pas seulement à l'occasion des seuls péchés mortels. Le recours sérieux, fréquent, humble et personnel au sacrement du pardon est, en effet, de la plus grande importance pour la sanctification d.es membres du peuple de Dieu.

Dans un discours à des jeunes, en 1980, Jean-Paul II disait: « Dans la société actuelle, plongée dans une ambiance laïque et permissive, vous jeunes restez cohérents avec le message et l'amitié de Jésus; vivez dans la grâce, demeurez dans son amour mettant en pratique toute la loi morale, nourrissant votre âme du Corps du Christ, mais en ayant recours périodiquement et sérieusement au sacrement de la pénitence. » Et à Lourdes, dans une prière fervente qu'il adressait au Christ, le même Jean-Paul II insistait : « Nous ferons tout pour instruire et persuader les fidèles du besoin de recevoir le pardon, de façon personnelle, fréquente et fervente. » On sait que Jean-Paul II donna l'exemple en confessant lui-même. Et, suivant les larges dispositions actuelles prévues par le code de droit canon, Benoît XVI demande à tous les prêtres d'être disponibles pour administrer ce sacrement.

Concernant également les rapports entre ces deux sacrements, le Pape, en parlant du mariage, avec la vigueur et la solennité de son pouvoir pontifical - comme s'il entérinait définitivement la question - insiste pour que les divorcés remariés et les pécheurs publics n'aient pas accès à la communion, sans avoir reçu l'absolution, qui ne peut être donnée que lorsque la situation des pénitents est devenue régulière. Dans le même sens, l'Exhortation souhaite que, lors des grands rassemblements où ne saurait être évité que la communion soit distribuée à qui il ne faudrait pas, la sainte Messe soit alors remplacée par une simple liturgie de la Parole.

Un moine de Triors

Tous les textes concernant l'Exhortation post-Synodale de Benoît XVI sur l'Eucharistie
 

Sources:  L'Homme Nouveau n° 1392 du 31 mars 2007- E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 01.04.2007 - BENOÎT XVI- Table S.C.

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante