ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Angelus de Benoît XVI, premier Dimanche de Carême

 

Le 01 mars 2009  - (E.S.M.) - En ce premier Dimanche de Carême, le Saint-Père Benoît XVI a récité la prière de l'Angelus depuis la fenêtre de son bureau du Palais Apostolique du Vatican avec les nombreux fidèles et pèlerins rassemblés Place Saint-Pierre malgré le mauvais temps.

Le pape Benoît XVI lors de la prière de l'Angelus

Angelus de Benoît XVI, premier Dimanche de Carême

Le 01 mars 2009  - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - En ce premier Dimanche de Carême, le Saint-Père Benoît XVI a récité la prière de l'Angelus depuis la fenêtre de son bureau du Palais Apostolique du Vatican avec les nombreux fidèles et pèlerins rassemblés Place Saint-Pierre malgré le mauvais temps.

Paroles du Saint-Père avant la prière de l'Angelus

Chers frères et sœurs !

Aujourd'hui premier dimanche de Carême, l'Evangile, dans le style sobre et concis de saint Marc, nous introduit dans le climat de ce temps liturgique : « l'Esprit poussa Jésus dans le désert, où il passa quarante jours, tenté par Satan » (Mc 1.12). En Terre Sainte, à l'ouest du fleuve du Jourdain et de l'oasis de Jéricho, se trouve le désert de Judée dont les vallées de pierres, dépassant un dénivelé d'environ mille mètres, monte jusqu'à Jérusalem. Après avoir reçu le baptême de Jean, Jésus rentra dans cette solitude, conduit par l'Esprit Saint lui-même, qui s'était posé sur Lui en le consacrant et le révélant en tant que Fils de Dieu. Dans le désert, lieu de l'épreuve, comme le montre l'expérience du peuple d'Israël, apparaît de manière dramatique la réalité de la kénose, du Christ qui s'est laissé vider, qui s'est dépouillé de ses attributs divins (cfr Phil 2.6-7). Lui qui n'a pas péché et ne peut pas pécher, se soumet à l'épreuve et peut donc compatir à notre faiblesse (cfr Eb 4.15). Il se laisse tenter par Satan, l'adversaire, qui depuis le début s'est opposé au dessein salvifique de Dieu au profit des hommes.

Presque fugitivement, dans la brièveté du récit, face à cette figure obscure et ténébreuse qui ose tenter le Seigneur, apparaissent les anges, les figures lumineuses et mystérieuses. Les anges, dit l'Évangile, « servaient » Jésus (Mc 1.13) ; ils sont le contrepoids de Satan. « Ange » veut dire « envoyé ». Dans tout l'Ancien Testament nous trouvons ces figures, qui au nom de Dieu aident et guident les hommes. Il suffit de se rappeler le Livre de Tobie, dans lequel apparaît la figure de l'ange Raphaël, qui assiste le protagoniste dans de nombreuses vicissitudes. La présence rassurante de l'ange du Seigneur accompagne le peuple d'Israël dans toutes ses histoires bonnes et mauvaises. Au début du Nouveau Testament, Gabriel est envoyé pour annoncer à Zacharie et à Marie les évènements heureux qui sont au début de notre salut ; et un ange, dont on ne dit pas le nom, avertit Joseph, l'orientant dans ce moment d'incertitude. Un chœur d'anges apporte aux pasteurs la bonne nouvelle de la naissance du Sauveur ; ce seront aussi des anges qui annonceront aux femmes la bonne nouvelle de sa résurrection. À la fin des temps, les anges accompagneront Jésus dans sa venue dans la gloire (cfr Mt 25.31). Les anges servent Jésus, qui est certainement supérieur à eux, et sa dignité est ici, dans l'Évangile, proclamée de manière claire, si toutefois discrète. En effet, même dans une situation d'extrême pauvreté et d'humilité lorsqu'il est tenté par Satan, Il reste le Fils de Dieu, le Messie, le Seigneur.

Chers frères et sœurs, nous enlèverions une partie considérable de l'Évangile, si nous laissions de côté ces êtres envoyés par Dieu, qui annoncent sa présence parmi nous et sont un signe. Invoquons les souvent, afin qu'ils nous soutiennent dans l'engagement de suivre Jésus jusqu'à nous identifier avec Lui. Demandons leur, tout particulièrement aujourd’hui, de veiller sur moi et sur les collaborateurs de la Curie Romaine qui cet après-midi, comme tous les ans, nous commencerons la semaine des Exercices spirituels. Marie, Reine des Anges, prie pour nous !

Le pape Benoît XVI s'adresse aux pèlerins francophones

Je suis heureux de vous saluer, chers frères et sœurs francophones, et particulièrement d’accueillir les pèlerins du diocèse d’Arras. En ce premier dimanche de Carême, Jésus nous invite à convertir notre cœur et à croire à la Bonne Nouvelle. Sachons répondre à cet appel du Seigneur par la prière, le jeûne et l’aumône. Ouvrons-nous à la grâce et à la nouveauté de l’Évangile ! Que ce temps du Carême nous donne de faire l’expérience de la miséricorde divine et nous aide à changer radicalement de vie ! Avec ma Bénédiction apostolique.

Texte original du discours du Saint Père ANGELUS

  Regarder la vidéo en
Italien ou en Français

Sources : www.vatican.va -  (© traduction E.S.M.)
© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 01.03.2009 - T/Benoît XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante