ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

LE CHAPELET DE LA MISÉRICORDE DIVINE

 
Cette prière a été enseignée et ensuite dictée par Jésus à sainte Faustine Kowalska le 13 septembre 1935. (PJ § 475)

Elle est facile à mémoriser.
Elle fait appel au plus fort des arguments : Dieu ne peut rejeter nos demandes si nous les Lui présentons par les mérites de la Passion de son Fils Bien-Aimé.

Les demandes sont faites pour nous et pour le monde entier, y compris pour les âmes du Purgatoire.

La prière de ce chapelet est un acte de confiance en Dieu et un acte d’amour du prochain, deux conditions indispensables pour être exaucés.
Sans oublier un esprit de contrition et de repentir pour les péchés commis.

On peut le dire tous les jours ou en neuvaine ou dans certaines occasions où il y a urgence (avant ou au moment d’un danger… au chevet de grands malades de mourants… )

Par ce chapelet, tu obtiendras tout, si ce que tu demandes est conforme à ma volonté. (
PJ  § 1731)

Ma fille, incite les âmes à dire le chapelet que Je t’ai indiqué. Il me plaît de leur accorder tout ce qu’elles me demanderont par cette prière. Lorsque les pécheurs endurcis le réciteront, ils retrouveront la paix de l’âme et l’heure de la mort leur sera douce…

Ecris que si l’on récite de chapelet auprès d’un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l’âme de l’agonisant, non pas en tant que Justicier, mais comme le Sauveur Miséricordieux. (
PJ  § 1540)

Quand on le récite auprès de l’agonisant, la colère divine s’apaise… (
PJ § 810)

… Celui qui le dira sera l’objet d’une grande miséricorde à l’heure de sa mort, fût-il le pécheur le plus endurci. S’il dit une seule fois ce chapelet, il recevra la grâce de mon infinie Miséricorde…(
PJ  § 686)

Avec son chapelet, on récite d’abord :
Un Notre Père, un Je vous salue Marie et le Credo .

Ensuite, sur les gros grains du chapelet, on dit la prière :
« Père Éternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’Âme et la Divinité de votre Fils Bien-Aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier ».

Sur les petits grains, on dit :
« Par sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier ».

A la fin des cinq « dizaines », on termine en disant trois fois :

« Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel, ayez pitié de nous et du monde entier. »

 
 
 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante