ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Analyse statistique du deuxième Consistoire du pontificat de Benoît XVI

 

Rome, le 28 décembre 2007 - (E.S.M.) - Lors du dernier consistoire du 24 novembre dernier, le pape Benoît XVI a nommé 18 nouveaux cardinaux électeurs, 7 appartenant à la Curie. Mais pour un nouveau Consistoire, il faudra probablement attendre deux ou même trois ans. En 2008 en effet, trois cardinaux seulement atteindront 80 ans.

Benoît XVI pendant le Consistoire du 24 mars 2006  -  Pour agrandir l'image  Cliquer

Analyse statistique du deuxième Consistoire du pontificat de Benoît XVI

Les changements dans le Sacré Collège à la suite des nominations
Toutes les nuances de la pourpre cardinalice

La proportion entre le nombre des cardinaux et celui des fidèles et des prêtres dans les pays les plus représentés dans le Sénat du Pape. Les surprises ne manquent pas

par Gianni Cardinale

Lors du dernier consistoire du 24 novembre dernier, le pape Benoît XVI  a averti qu’il dérogerait d’une unité, le nombre maximum de 120 cardinaux “votants” établi par Paul VI. Il était en effet prévu qu’à la date du 24 novembre 17 places seraient libres parmi les électeurs du Sacré Collège. Mais la disparition inattendue du cardinal japonais Stephen Fumio Hamao, 77 ans, survenue à Tokyo, le 8 novembre, a, de fait, annulé le dépassement prévu.

Sur les 18 nouveaux cardinaux électeurs du dernier Consistoire, 7 appartiennent à la Curie. Puis Benoît XVI a décidé d’élever à la dignité cardinalice 3 autres prélats et 2 ecclésiastiques méritants qui ont plus de quatre-vingts ans et qui se sont particulièrement distingués par leur engagement au service de l’Église. Il s’agit d’Emmanuel III Delly, 80 ans, patriarche de Babylone des Chaldéens depuis 2003; Giovanni Coppa, 82 ans, nonce apostolique à Prague de 1990 à 2001; Estanislao Esteban Karlic, 81 ans, archevêque de Paraná (Argentine) de 1986 à 2003; le jésuite aragonais, Urbano Navarrete, 87 ans, ancien recteur de l’Université pontificale grégorienne; et le franciscain toscan Umberto Betti, 85 ans, ancien recteur de l’Université pontificale du Latran. Le Pape a ensuite révélé qu’il aurait voulu créer cardinal Ignacy Jez, 93 ans, évêque de Koszalin-Kolobrzeg en Pologne de 1972 à 1992, mais que celui-ci était décédé le 16 octobre, le jour qui a précédé l’annonce du Consistoire.

Avec la disparition de Hamao et celle, le 16 octobre, du cardinal salésien vénézuelien Rosalio José Castillo Lara, 85 ans, le Sacré Collège est composé, après le consistoire du 24 novembre, de 201 cardinaux dont 120 électeurs. Parmi ces derniers, la moitié exactement (60) sont européens, 21 latino-américains, 16 nord-américains, 12 asiatiques, 9 africains, 2 originaires de l’Océanie. En ce qui concerne les groupes nationaux, le plus important reste, avec 21 cardinaux électeurs, le groupe des Italiens; vient ensuite le groupe des Américains (13); celui des Français, des Allemands et des Espagnols (6 chacun); celui des Brésiliens, des Mexicains et des Polonais (4 chacun) et celui des Canadiens, des Colombiens et des Indiens (3 chacun).

«Les nouveaux cardinaux», a dit le Pape en annonçant le Consistoire, «proviennent de diverses parties du monde. Dans leur groupe se reflète bien l’universalité de l’Église». À vrai dire, certains n’ont pas manqué de noter une certaine disproportion, dans certains cas, entre le nombre des fidèles catholiques présents dans les différents pays et la représentation respective dans le Sacré Collège. Ont été particulièrement signalés, d’un côté, les cas de l’Italie (“le beau chiffre” de 21 cardinaux pour 56 millions de fidèles), des États-Unis (“le beau chiffre” de 13 cardinaux pour environ 67 millions de fidèles) ou de l’Allemagne (“le beau chiffre” de 6 cardinaux pour moins de 26 millions de catholiques) et, de l’autre, les cas du Brésil (“seulement” 4 cardinaux pour plus de 155 millions de fidèles, du Mexique (“seulement” 4 cardinaux pour plus de 95 millions de fidèles) ou des Philippines (“seulement” 2 cardinaux pour plus de 69 millions de fidèles). La tradition a certainement joué un rôle dans la nomination des cardinaux, mais, en fait, les données statistiques reproduites sur cette page laissent voir que le poids spécifique des pays mentionnés ci-dessus à l’intérieur du Sacré Collège est moins déséquilibré qu’il ne semble à première vue. En effet, si l’on confronte le nombre des cardinaux non plus avec le nombre des fidèles mais avec celui des évêques et, encore plus, avec celui des prêtres, on peut noter, par exemple, que, plus que le Brésil (1 cardinal pour 4521 prêtres), ce sont l’Inde (1 pour 7602) ou la Pologne (1 pour 7206) qui sont “désavantagées”. De même, de ce point de vue, il n’y a pas de grande différence entre l’Espagne (1 cardinal pour 4350 prêtres), le Brésil et les Philippines (1 pour 4093), ou entre les États-Unis (1 cardinal pour 3484 prêtres), la France (1 pour 3591) et le Mexique (1 pour 3767). Quoi qu’il en soit, il faut dire qu’avec ce classement restent “privilégiées” l’Italie (1 cardinal pour 2441 prêtres) et l’Allemagne (1 pour 3039).

Dans la conclusion de son annonce du Consistoire, Benoît XVI a dit: «D’autres personnes qui me sont très chères, en raison de leur dévouement au service de l’Église, mériteraient d’être élevées à la dignité cardinalice. J’espère avoir, à l’avenir, l’occasion de témoigner, également de cette façon, à celles-ci et aux pays auxquels ces personnes appartiennent, mon estime et mon affection». On a en effet remarqué dans les media que manquaient dans les nominations des titulaires de sièges traditionnellement cardinalices comme Baltimore, Palerme, Toronto et Varsovie (diocèses dans lesquels, il est vrai, est encore présent un cardinal émérite de moins de 80 ans). Mais pour un nouveau Consistoire, il faudra probablement attendre deux ou même trois ans. En 2008 en effet, trois cardinaux seulement atteindront 80 ans (Friedrich Wetter, émérite de Munich, le 20 février; Giacomo Biffi, émérite de Bologne, le 13 juin; Peter Seiichi Shirayanagi, émérite de Tokyo, le 17 juin). Ils seront 4 en 2009 et 11 en 2010 à atteindre cet âge.

Pays comptant plus d’un cardinal électeur
Italie 21
USA 13
France, Allemagne et Espagne 6
Brésil, Mexique et Pologne 4
Canada, Colombie et Inde 3
Argentine, Philippines, Grande-Bretagne, Nigeria et Portugal 2

Pays comptant le plus de catholiques
Brésil 155.628mille
Mexique 95.525mille
Philippines 69.308mille
USA 66.893mille
Italie 56.383mille
France 46.520mille
Espagne 40.950mille
Colombie 40.379mille
Pologne 36.696mille
Argentine 35.408mille
R.D. du Congo 31.199mille
Allemagne 25.997mille

Pays comptant le plus d’évêques
Italie 507
USA 438
Brésil 430
Inde 198
France 184
Mexique 152
Espagne 132
Canada 132
Pologne 131
Philippines 120
Colombie 114
Allemagne 105

Pays comptant le plus de prêtres (diocésains et religieux)
Italie 51.262
USA 45.292
Pologne 28.826
Espagne 26.103
Inde 22.807
France 21.551
Allemagne 18.239
Brésil 18.087
Mexique 15.069
Canada 8.686
Colombie 8.288
Philippines 8.187

* Les données des tables sont tirées de l’Annuarium Statisticum Ecclesiae 2005, Lev, 2007

2ème Consistoire de Benoît XVI - 24 novembre 2007 Tous les articles
Les photos ►  Cliquez
 

Sources: 30giorni.it

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 28.12.2007 - BENOÎT XVI - T/Consistoire

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante