ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Précision sur le Motu proprio de Benoît XVI

 

ROME, le 20 Mai 2007 - (E.S.M.) - Nombreux sont les lecteurs à se passionner pour le Motu proprio que devrait publier, prochainement, le pape Benoît XVI. Ayant trouvé une précision à l'article que nous avons diffusé récemment (voir lien en fin de texte), nous vous le transmettons.

Restituer à la liturgie son caractère sacré.  -  Pour agrandir l'image: C'est ici

Précision sur le Motu proprio de Benoît XVI

La norme et l'exception légitime

Alors que le Cardinal Dario Castrillon Hoyos annonce aux évêques brésiliens la publication prochaine du Motu proprio devant libéraliser la forme de la liturgie romaine d'avant le Concile, le pape Benoît XVI s'adresse à ces mêmes évêques en leur rappelant que "(...) parce que la foi, la vie et la célébration de la sainte liturgie comme source de foi et de vie sont inséparables, une application plus correcte des principes indiqués par le Concile Vatican II concernant la liturgie de l'Eglise est nécessaire, y compris les dispositions contenues dans le Directoire pour les Évêques (cf. nn. 145-151), en vue de restituer à la liturgie son caractère sacré. C'est dans ce but que mon vénérable prédécesseur sur la Chaire de Pierre, le Pape Jean-Paul II, a voulu renouveler "un vigoureux appel pour que, dans la célébration eucharistique, les normes liturgiques soient observées avec une grande fidélité. (...) La liturgie n'est jamais la propriété privée de quelqu'un, ni du célébrant, ni de la communauté dans laquelle les Mystères sont célébrés" (Lett. enc. Ecclesia De Eucharistia, n. 52). Redécouvrir et apprécier l'obéissance aux normes liturgiques de la part des évêques, en tant que "modérateurs de la vie liturgique de l'Église", signifie rendre témoignage de l'Église elle-même, une et universelle, qui préside dans la charité. (...)"

Il n'est pas besoin d'être grand clerc pour comprendre (quand on veut bien faire l'effort de comprendre!) que la norme, c'est Vatican II, et que l'exception légitime à la norme, c'est la possibilité offerte par le Motu proprio.

L'Association Pro Liturgia, qui est l'auteur de cette note, a toujours opté pour "la norme", alors que d'autres associations de fidèles ont préféré opter pour "l'exception légitime". Ce sont des choix reconnus possibles par l'Église et à ce titre, il convient qu'ils soient respectés.

Mais qu'on ne s'y trompe pas: il n'a jamais été prévu - et Benoît XVI le rappelle à chaque fois qu'il en a l'occasion - que Vatican II devienne optionnel et que la forme liturgique d'avant le Concile devienne normative. C'est d'ailleurs ce qu'a clairement laissé entendre le Cardinal Dario Castrillon Hoyos qui parle de "la forme ordinaire et de la forme extraordinaire de l'unique rite romain". Ce qui exclut, par la même occasion, les formes liturgiques qui ne sont ni ordinaires ni extraordinaires: les formes farfelues ou encore minables, telles qu'on les voit dans nos églises et nos cathédrales, n'ayant pas été prévues au programme.

Déclaration complète du Cardinal Dario Castrillon Hoyos: Benoît XVI a l'intention de publier le Motu proprio prochainement

Réflexions:
C’est la confiance surnaturelle qui a manqué à Luther, quand il a eu peur que les valeurs dont il se pensait investi ne soient pas assez prises en compte par l’Eglise romaine, et qu’il a cherché des garanties pour échapper à son jugement. C’est cette même confiance qui a fait défaut à Mgr Lefebvre en 1988, quand il a craint que l’accord signé avec le pape Jean-Paul II ne soit qu’un piège, une manière de lui enlever ses dernières armes, sans lui donner d’assurance pour l’avenir.

Il n’est pas facile de faire confiance quand on voit l’Eglise si humaine, si exposée aux calculs politiques, aux intrigues et aux compromis. Mais c’est l’Eglise du Christ et notre docilité peut certainement contribuer à lui conférer cette beauté et cette assurance, qui attireront à elle tous les peules de la terre. (M.G.)
 

Sources:  PRO LITURGIA

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 20.05.2007 - BENOÎT XVI - Brèves - Liturgie

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante