ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

L'annonce, par le pape Benoît XVI, du prochain consistoire

 

Cité du Vatican, le 17 octobre 2007 - (E.S.M.) - Le pape Benoît XVI a annoncé, ce matin, la création de 23 nouveaux cardinaux le 24 novembre 2007, au terme de l’audience générale, place Saint-Pierre. Dix-huit des nouveaux cardinaux feront partie du collège électoral (ce qui porte à 121 le nombre de cardinaux électeurs) les 5 autres ayant plus de 80 ans.

L'annonce, par le pape Benoît XVI, du prochain consistoire

Le pape Benoît XVI annonce la création de 23 nouveaux cardinaux dont 18 électeurs.

Le pape Benoît XVI a annoncé, ce matin, la création de 23 nouveaux cardinaux le 24 novembre 2007, au terme de l’audience générale, place Saint-Pierre. Dix-huit des nouveaux cardinaux feront partie du collège électoral (ce qui porte à 121 le nombre de cardinaux électeurs) les 5 autres ayant plus de 80 ans.

Parmi les nouveaux cardinaux, on compte notamment 6 prélats de la curie romaine: Mgr Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, Mgr Giovanni Lajolo, président du Gouvernorat de la Cité du Vatican, Mgr Paul Josef Cordes, président du Conseil pontifical "Cor Unum", Mgr Angelo Comastri, archiprêtre de la Basilique Saint-Pierre, Mgr Stanislaw Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs et Mgr Raffaele Farina, archiviste et bibliothécaire de la sainte Eglise romaine.

Le 24 novembre prochain, Benoît XVI créera 5 cardinaux européens : Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris (France), Mgr Luis Martinez Sistach, archevêque de Barcelone (Espagne), Mgr Agustin Gracia-Gasco Vicente, archevêque de Valence (Espagne), Mgr Angelo Bagnasco, archevêque de Gênes (Italie) et président de la Conférence épiscopale de la péninsule et Mgr Sean Baptist Brady, archevêque d’Armagh (Irlande).

Parmi les nouveaux cardinaux se trouvent aussi 2 cardinaux nord-américains, Mgr John Patrick Foley, grand maître de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, et Mgr Daniel Di Nardo, archevêque de Galveston-Houston (Etats-Unis).

En Amérique du sud, le pape Benoît XVI élèvera à la pourpre cardinalice 2 archevêques mexicain et brésilien : Mgr Francisco Robles Ortega, archevêque de Monterrey (Mexique) et Mgr Odilo Pedro Scherer, archevêque de San Paolo (Brésil).

Par ailleurs, deux candidats ont été retenus pour l’Afrique et un pour l’Asie : Mgr Théodore-Adrien Sarr, archevêque de Dakar (Sénégal), Mgr John Njue, archevêque de Nairobi (Kenya) et Mgr Oswald Gracias, archevêque de Bombay (Inde).

Enfin, le pape a annoncé la création de 5 nouveaux cardinaux de plus de 80 ans - qui ne font ainsi pas partie du collège électoral en cas de conclave, 3 archevêques et 2 prêtres jugés “particulièrement méritants pour leur engagement au service de l’Eglise“. Parmi eux, le patriarche chaldéen catholique de Babylone (Irak) Emmanuel III Delly, l’Italien et ancien nonce apostolique Mgr Giovanni Coppa et l’ancien archevêque de Parana (Argentine) Mgr Estanislao Esteban Karlic. Deux prêtres, un jésuite et un franciscain seront aussi créés cardinaux. Il s’agit de l’ancien recteur de l’université pontificale grégorienne, le père Urbano Navarrete et de l’ancien recteur de l’université pontificale du Latran, le père Umberto Betti.

Après la mort, le 16 octobre, du cardinal vénézuélien Rosalio José Castillo Lara, le collège cardinalice compte 179 cardinaux en date du 17 octobre. Si aucun cardinal ne vient à décéder, le 24 novembre, le collège cardinalice comptera 202 membres, dont 121 électeurs.

Voici la liste détaillée des 23 Cardinaux qui seront créés lors du consistoire du 24 novembre, vigile de la solennité du Christ Roi, le second de son pontificat :

Monseigneur Leonardo Sandri, 66 ans, qui a été nommé par Benoît XVI, Préfet de la Congrégation pour les Églises orientales, le 10 juin dernier. (lire) - Mgr Sandri fut la voix durant les dernières années du pape Jean Paul II qui terminait les discours que le pape était trop faible d'achever.

Monseigneur John Patrick Foley, nommé le 24 juin dernier, Pro-Grand Maître de l'ordre du Saint-Sépulcre, Mgr. John Patrick Foley, Archevêque tit. de Neapoli de Proconsolare.
(lire)

Monseigneur Giovanni Lajolo, Secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, a été nommé comme nouveau président de la Commission pontificale pour l’État de la Cité du Vatican et du Gouvernorat de ce même État, le 22 juin dernier. Mgr Giovanni Lajolo est "ministre des Affaires étrangères" du Saint-Siège depuis le 7 octobre 2003.
(lire)

Monseigneur Paul Josef Cordes, Président du Conseil pontifical Cor Unum.


Monseigneur Angelo Comastri, Prélat émérite de Loreto (Italie), Archiprêtre de la basilique vaticane, Vicaire général pour la Cité du Vatican et Président de la Fabrique de St. Pierre.


Monseigneur Stanislaw Rylko, Président du Conseil pontifical pour les laïcs, un ami de Jean Paul II qui était à son chevet lorsqu'il nous a quitté en avril 2005.


Monseigneur Raffaele Farina, SDB. S
alésien, spécialiste des premiers auteurs chrétiens, a reçu la charge d’archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église romaine en juin dernier, élevé en même temps à la dignité archiépiscopale . (lire)

Monseigneur Agustin Garcia-Gasco Vicente, Archevêque de Valence (Espagne).
Monseigneur Sean Baptist Brady, Archevêque d'Armagh (Irlande).
Monseigneur Lluis Martinez Sistach, Archevêque de Barcelone (Espagne).
Monseigneur André Vingt-Trois, Archevêque de Paris (France).
(lire)
Monseigneur Angelo Bagnasco, Archevêque de Gênes, que le pape Benoît XVI a nommé Président de la Conférence des évêques italiens en mars dernier (Italie).
(lire)

Monseigneur Théodore-Adrien Sarr, Archevêque de Dakar (Sénégal).
Monseigneur Oswald Gracias, Archevêque de Bombay (Inde).
Monseigneur Francisco Robles Ortega, Archevêque de Monterrey (Mexique).
Monseigneur Daniel N.DiNardo, Archevêque de Galveston-Houston (USA).
Monseigneur Odilio Pedro Scherer, Archevêque de Sao Paulo et Secrétaire Général de la Conférence Nationale des Évêques du Brésil (CNBB). Le Saint-Père Benoît XVI a nommé Mgr Odilo Pedro Scherer, Archevêque métropolitain de Sao Paulo (Brésil), le 21 mars dernier.
(lire)

Monseigneur John Njue, Archevêque de Nairobi (Kenya). Le Saint-Père Benoît XVI a nommé Mgr. John Njue, Archevêque de Nairobi le 8 octobre 2007.
(lire)

Le Saint-Père a ajouté avoir voulu élever à la dignité cardinalice trois autres prélats et deux autres prêtres méritant pour leur insigne service de l'Eglise, âgés de plus de 80 ans (non électeurs).

Sa Béatitude Emmanuel III Delly, Patriarche chaldéen de Babylone (Irak).
Monseigneur Giovanni Coppa, Nonce apostolique.
Monseigneur Estanislao Esteban Karlic, Archevêque émérite de Parana (Argentine).
Le Père Urbano Navarrete, SJ, ancien Recteur de l'Université pontificale Grégorienne.
Le Père Umberto Betti, OFM, ancien Recteur de l'Université pontificale du Latran.

Le Pape avait décidé de leur joindre Mgr. Ignacy Jez, ex Evêque de Koszalin-Kolobrzeg (Pologne), mais il est malheureusement décédé hier.

Le 29 septembre, nous avions publié un article par lequel nous annoncions que le Saint-Père présiderait son deuxième consistoire en novembre. Sept noms sur treize se confirment sur la liste officielle : Le pape Benoît XVI présidera son 2ème consistoire en novembre

Hier soir, de source bien informée, nous annoncions que le saint Père annoncerait le consistoire à la fin de l'audience générale, ce qui eu lieu : Le pape Benoît XVI pourrait annoncer demain, la convocation d'un consistoire - 16.10.07

Benoît XVI a dit que l'origine et la fonction des nouveaux Cardinaux reflète bien l'universalité de l'Eglise et la diversité de ses ministères, des prélats ayant servi le Saint-Siège et des pasteurs au service direct des fidèles.

Il a souligné la présence d'autres ecclésiastiques qui se sont illustrés au service de l'Eglise et à travers lesquels il a tenu à honorer leurs pays d'origine.

Le Saint-Père a conclu en invoquant sur les nouveaux membres du Sacré Collège la protection de la Vierge, afin qu'elle les assiste dans leur nouvelle fonction et dans leur témoignage de fidélité inconditionnelle au Christ et à son Eglise.

Le consistoire ordinaire - convoqué par Benoît XVI pour le 24 novembre 2007, est une session de l’ensemble des cardinaux pour la création de nouveaux membres du collège cardinalice. Rappelons que le premier consistoire convoqué par Benoît XVI, fut en mars 2006, il créa alors 15 nouveaux cardinaux.

Au cours de son long pontificat, le pape Jean Paul II avait tenu neuf consistoires ordinaires pour la création de cardinaux, remettant ainsi la barrette cardinalice à 231 évêques.

Paul VI a beaucoup contribué à l’augmentation du nombre de pays représentés dans le collège cardinalice, même si cette internationalisation progressive avait commencé déjà au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle. Il y avait eu en effet 5 cardinaux non-Italiens pour l’élection de Pie VII en 1800, tandis qu’ils furent 25 en 1878 pour l’élection de Léon XIII, et près de 90 sur environ 115 cardinaux électeurs lors des conclaves de 1978. Depuis 1946, les Italiens ne sont donc plus majoritaires, même si l’Italie reste le pays le mieux représenté. Un nombre de "sièges cardinalices" est réservé aux grandes villes dont les archevêques sont traditionnellement nommés cardinaux.

C’est également Paul VI qui a décidé que le nombre maximum de cardinaux pouvant élire le pape devait être de 120, par la constitution apostolique "Romano pontifice eligendo", promulguée le 1er janvier 1975. En novembre 1970 déjà, il avait établi que seuls les cardinaux de moins de 80 ans pourraient élire le pape. Jean Paul II confirma ces deux mesures dans la constitution apostolique "Universi Dominici gregis", publiée le 22 février 1996 pour mettre à jour les normes concernant l’élection du prochain pape. Pour ce deuxième consistoire de son pontificat, Benoît XVI a souhaité déroger à cette règle, mais d'une seule unité. Le pape Benoît XVI a rétabli, le 26 juin dernier, la règle traditionnelle relative à la majorité requise pour l'élection du Souverain Pontife.

IIème Consistoire de Benoît XVI - 24 novembre 2007 Tous les articles

Sources: www.vatican.va - E.S.M.

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 17.10.2007 - BENOÎT XVI

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante