ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI donne un nouvel élan à la musique sacrée

 

Rome, le 06 novembre 2007 - (E.S.M.) - Nous évoquions le mois dernier la messe musicale du pape Benoît XVI en Autriche lors de son voyage de septembre. Ce mois-ci la « révolution » musicale voulue par le Saint-Père s'est mise en marche : la grande musique sacrée est de retour, pour preuve la succession d'événements musicaux au mois d'octobre à Rome.

Benoît XVI assistait à la représentation de la 9ème symphonie de Beethoven -  Pour agrandir l'image C'est ici

Benoît XVI donne un nouvel élan à la musique sacrée

Retour de la musique sacrée

Nous évoquions le mois dernier la messe musicale du pape Benoît XVI en Autriche lors de son voyage de septembre. Ce mois-ci la « révolution » musicale voulue par le Saint-Père s'est mise en marche : la grande musique sacrée est de retour, pour preuve la succession d'événements musicaux au mois d'octobre à Rome.

Tout d'abord le lundi 8 octobre, Benoît XVI recevait le chapitre de la basilique Saint-Pierre et son futur cardinal et archiprêtre, Angelo Comastri : « il doit y avoir près de la tombe de Pierre, rappelle alors le Saint-Père, une communauté de prière qui soit stable et qui assure la continuité avec la tradition », tradition qui remonte « au temps de saint Grégoire le Grand». On retrouve là cette volonté du pape de montrer la continuité de la tradition liturgique et de ses expressions dans le temps. Il est vrai que depuis un an les choses ont beaucoup changé à Saint-Pierre de Rome où le chant grégorien a retrouvé la première place - que lui réclame le Concile Vatican II ! - lors des messes et des vêpres solennelles. Cette renaissance s'est accompagnée d'un effort pédagogique auprès des fidèles qui trouvent à leur disposition des livrets avec la musique du Kyriale et la traduction des textes latins en diverses langues.

Deuxième événement musical, le mercredi 10 octobre. L'orchestre et le chœur de la Humboldt Università de Berlin, dirigés par Constantin Alex, ont exécuté la messe 'Tu es Petrus' composée en l'honneur des 80 ans de Benoît XVI par le musicien allemand Wolfgang Seifen, pendant une messe solennelle dans la Basilique Saint-Pierre. Là encore la symbolique est forte puisque ce type de cérémonie rappelle que la création musicale a toute sa place dans la liturgie catholique et que le sens du sacré autour de la célébration des saints mystères, est très largement rehaussé par une musique d'excellence, interprétée avec brio.

Troisième événement, la visite du pape Benoît XVI à l'Institut pontifical de musique sacrée, le samedi 13 octobre. Il y a dressé le programme à mettre en œuvre dans ce domaine : « trois éléments caractérisent la musique sacrée liturgique: la sainteté, l'art vrai, l'universalité, c'est-à-dire l'aptitude à être proposée à n'importe quel peuple ou type d'assemblée. [...] C'est justement en tenant compte de cela que les autorités ecclésiastiques doivent s'employer à orienter avec discernement le développement d'un genre musical aussi exigeant, non pas en congelant ce trésor, mais en cherchant à insérer dans l'héritage du passé les nouveautés valables du présent, pour parvenir à une synthèse digne de la haute mission qui lui incombe au service de Dieu. Je suis convaincu que l'Institut pontifical de musique sacrée, en accord harmonieux avec la Congrégation pour le Culte divin, ne manquera pas d'apporter sa contribution à un "aggiornamento ", adapté à notre temps, des précieuses traditions dont la musique sacrée est riche ».

Dernier événement, Benoît XVI profitait de cette occasion pour réhabiliter Domenico Bartolucci, 91 ans, qui était assis au premier rang et qu'il a ensuite salué très chaleureusement. Bartolucci, relevé de ses fonctions de maître de chapelle pontifical de la Chapelle Sixtine en 1997 par celui qui était alors maître des célébrations liturgiques pontificales, Mgr Piero Marini, est le défenseur par excellence du style romain, fait de grande musique polyphonique et de chant grégorien. Voilà sans doute le moyen pour le pape d'expliciter ses préférences quant au genre de musique sacrée à promouvoir !

Une série d'événements qui, nous l'espérons, aura dans les églises du monde entier un grand retentissement. B.N.

par Bruno Nougayrède
 

Sources: bruno.nougayrede@lanef.net

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie, sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 06.11.2007 - BENOÎT XVI - T/Musique sacrée

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante