ACCUEIL

BENOÎT XVI

L'EVANGILE DU JOUR

LA FAMILLE

TEXTES DU VATICAN

JEAN PAUL II

CHRIST MISERICORDIEUX

ACTUALITE DE L'EGLISE

CATECHESES

LITURGIE

LES JEUNES

FIDELES LAICS

JOUR DU SEIGNEUR

SERVANTS DE MESSE

SPIRITUALITE

THEOLOGIE

VOCATIONS

VOYAGE APOSTOLIQUE

GALERIE PHOTOS

TV VATICAN

MEDITATIONS

BREVES

QUI SOMMES NOUS

NOUS CONTACTER
 
BIBLIOTHEQUE
FORUM
ESCHATOLOGIE
LIENS
.
STATISTIQUES
 
Ouverture du site
19 Avril 2005
 

Benoît XVI met à nouveau les pendules à l'heure

 

Cité du Vatican, le 04 février 2008  - (E.S.M.) - Être catholique en 2008 ne consiste pas seulement à se taire avec un gentil sourire : Le 31 janvier, dans son discours à l'Assemblée plénière de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Benoît XVI a rappelé que « la seule et unique Eglise du Christ subsiste, demeure et trouve sa stabilité dans l'Eglise catholique. Autrement dit : l’Eglise n’est pas «à construire ». Elle est. Même si elle restera semper reformanda...

Le pape Benoît XVI - Pour agrandir l'image Cliquer

Benoît XVI met à nouveau les pendules à l'heure

Être catholique en 2008 ne consiste pas seulement à se taire avec un gentil sourire : de Patrice de Plunkett

Le 31 janvier, dans son discours à l'Assemblée plénière de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Benoît XVI a rappelé que « la seule et unique Eglise du Christ subsiste, demeure et trouve sa stabilité dans l'Eglise catholique et que par conséquent l'unité, l'indivisibilité et l'indestructibilité de l'Eglise du Christ ne sont pas annulées par les séparations et divisions des chrétiens ».

Autrement dit : l’Eglise n’est pas «à construire ». Elle est. Même si elle restera semper reformanda...

Le pape a souligné que l’œcuménisme authentique impliquait une discussion sur les questions doctrinales « avec réalisme et en étant pleinement conscients des éléments qui séparent encore les confessions chrétiennes »... Il a ajouté : « Entretenir une vision théologique qui conçoive l'unité et l'identité de l'Eglise comme des talents "cachés dans le Christ", avec la conséquence qu'historiquement l'Eglise existerait de fait sous de multiples formes ecclésiales, réconciliables uniquement dans une perspective eschatologique, ne pourrait que ralentir et en définitive paralyser l'œcuménisme lui-même. »

Autrement dit : zapper le contenu de la foi n’avancerait pas les choses.

A propos de l’évangélisation, Benoît XVI a dit : « Face au risque d'un relativisme religieux culturel persistant, l'Eglise, dans le cadre du dialogue entre les religions et les cultures, ne se dispense pas de la nécessité de l'évangélisation et de l'activité missionnaire envers les peuples, et ne cesse de demander aux hommes d'accueillir le salut offert à toutes les nations … La reconnaissance d'éléments de vérité et de bonté dans les religions du monde et du sérieux de leurs efforts religieux, le dialogue même et l'esprit de collaboration avec elles pour la défense et la promotion de la dignité de la personne et des valeurs morales universelles, ne peuvent être compris comme une limitation du devoir missionnaire de l'Eglise qui l'engage à annoncer sans cesse le Christ comme le chemin, la vérité et la vie. »

Autrement dit : Vatican II n’a rien aboli du tout, et les catholiques ne sont pas dispensés de connaître leur foi pour en témoigner. Ils y trouveront leur bonheur...

Texte intégral du discours du Saint Père Italien - français
 
Regarder la vidéo en italien
Benoît XVI est revenu sur certains aspects de la doctrine : doctrine

Sources:  Patrice de Plunkett

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 04.02.2008 - BENOÎT XVI - Doctrine

 

 » Sélection des derniers articles  
page précédente haut de page page suivante